Huis Marseille à Amsterdam : un encadrement visuel du passé et du présent

© ERCO GmbH, Maîtrise d’ouvrage : Huis Marseille, Amsterdam / Pays-Bas – Architecture : LEVS Architecten, Amsterdam / Pays-Bas, Vis Architecten, Amsterdam / Pays-Bas – Photographie : Thomas Mayer, Neuss / Allemagne – Produits : Light Board, Logotec, Pollux
© ERCO GmbH, Maîtrise d’ouvrage : Huis Marseille, Amsterdam / Pays-Bas – Architecture : LEVS Architecten, Amsterdam / Pays-Bas, Vis Architecten, Amsterdam / Pays-Bas – Photographie : Thomas Mayer, Neuss / Allemagne – Produits : Light Board, Logotec, Pollux

« Huis Marseille », le premier musée de la photographie d’Amsterdam, a été récemment agrandi de neuf salles d’exposition. Des appareils d’éclairage LED ERCO créent un cadre visuel cohérent entre anciennes et nouvelles salles et s’intègrent harmonieusement à l’architecture de l’ancienne maison de marchand du 17ème siècle.

Sur le même sujet

Le Keizersgracht est, des trois principaux canaux qui ceinturent la vieille ville d’Amsterdam, celui du milieu. La maison au n° 401 est une résidence édifiée vers 1665. Son bâtisseur, Isaac Focquier, un marchand français, a eu l’idée d’intégrer dans la façade classique un tableau représentant son port natal, Marseille. Le tableau qui a donné son nom à la maison, « Huis Marseille », a été conservé. Racheté en 1999 par la fondation d’art de Pont, le bâtiment abrite depuis le premier musée de la photographie d’Amsterdam. L’exposition et la collection sont consacrées à la photographie contemporaine internationale des Pays-Bas, d’Afrique du Sud et du Japon. Un bâtiment voisin complète depuis peu le bâtiment historique. Une liaison entre les deux volumes a été créée dans le respect de la protection du patrimoine architectural. Le dégagement d’un riche décor écarlate de style Louis XIV constitue le point d’orgue des travaux de restauration. Une peinture de plafond de Jacob de Wit, un prêt permanent de la Société royale d’archéologie, est également exposée. La présence simultanée des photographies contemporaines crée un champ de tension équilibré entre passé et présent.

© ERCO GmbH ; Photographie : Thomas Mayer

Quelques années avant l’extension, la fondation avait déjà rénové – en collaboration avec ERCO – l’ancienne installation d’éclairage dans la zone d’exposition. Les avantages énergétiques et conservatoires, mais aussi un échantillonnage à l’échelle un pour un de la technique d’éclairage ont convaincu les maîtres d’ouvrage d’opter pour la technologie LED.

L’extension supposait de plus le transfert cohérent aux nouvelles salles non seulement du concept d’exposition, mais aussi de la conception lumière. Les nombreuses versions des LED ont permis à ERCO de fournir des appareils d’éclairage d’une même gamme identiques aux appareils existants par leur couleur de lumière et leurs caractéristiques. Les appareils d’éclairage s’effacent au profit de l’architecture et permettent aux salles de s’exprimer pleinement. Cet aspect est particulièrement remarquable dans la nouvelle salle de style Louis XIV ou dans la pièce sur jardin dominée par sa peinture de plafond de Jacob de Wit. Les gammes de projecteurs modulaires Logotec, Light Board et Pollux utilisées proposent des appareils d’éclairage parfaitement adaptés à la mise en scène de différents formats de tableaux et à des hauteurs sous plafond variables.

L’éclairage homogène des photographies, aussi bien dans les salles représentatives de grande hauteur que les caves et anciennes zones habitées plus basses, exige de la part de la technique d’éclairage une précision maximale. Des systèmes de rails lumière permettent une réaction flexible aux situations complexes de lumière du jour. Des lentilles Spherolit interchangeables facilitent l’organisation d’expositions temporaires avec une même sélection d’appareils d’éclairage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

www.erco.com

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.