Construction modulaire et efficacité énergétique : le duo gagnant

[Publi-rédactionnel] Le modulaire quitte sa casquette de construction éphémère pour s’intégrer avec brio dans les projets pérennes et respectueux de l’environnement. Les constructeurs rivalisent donc d’ingéniosité pour conjuguer efficacement connectivité, économie et écologie.

Sur le même sujet

Le respect de la planète au cœur des préoccupations
L’évolution démographique engendre d’importantes conséquences sur les bâtiments. Ces derniers se font plus nombreux et leur construction fait l’objet de réglementations strictes. Ces dernières sont régulièrement révisées dans la mesure où de nouveaux facteurs émergent continuellement. En effet, si le confort est sans cesse optimisé, il ne faut pas négliger un enjeu essentiel : l’efficacité énergétique. Les règles ne s’appliquent pas uniquement aux constructions classiques. Des dispositions adéquates ont ainsi été prises par les acteurs du modulaire.

Algeco, pionnier du secteur, a lancé son pack Eco-Future qui rencontre un franc succès depuis déjà quelques années. Les modules se démarquent par un design et des matériaux adaptés à de multiples environnements d’intégration. Au-delà de ce souci esthétique, le constructeur a décidé de participer activement à la protection de la planète.

Le pack en question réunit de multiples éléments qui visent une consommation énergétique maîtrisée. On peut citer les robinets temporisés dont le rôle consiste à restreindre judicieusement le débit d’eau. Ils s’utilisent aussi bien dans une salle de bains qu’en cuisine. Le ferme-porte hydraulique est proposé pour assurer une fermeture automatique, limitant ainsi les déperditions de chaleur. On peut y associer un contacteur de fenêtre pour optimiser la sécurité des lieux tout en minimisant les dépenses énergétiques. Le détecteur de mouvement et/ou de présence permet de contrôler la consommation électrique. L’accessoire détecte une présence humaine pour commander l’éclairage. Lorsque la pièce est vide, la lumière s’éteint automatiquement. Les oublis qui se font ressentir sur les factures ne causent donc plus de problème. Dans le même registre, on retrouve des tableautins munis de convecteurs intelligents ou équipés d’une horloge programmable.

Il faut savoir qu’Algeco construit des bâtiments modulaires à usage professionnel. Les accessoires intégrés au pack Future-Eco sont ainsi adaptables à chaque projet. Si les éléments préalablement cités s’adaptent à tous les usages, les professionnels peuvent solliciter un vestiaire séchant qui fonctionne par extraction de l’air. Il s’agit d’un produit breveté, exclusivement conçu et exploité par Algeco.

Ajoutons à tout cela que les modules sont élaborés dans des matériaux recyclables. C’est là une autre preuve évidente que le modulaire permet de respecter les contraintes écologiques. D’ailleurs, il faut savoir que le chantier lui-même est “propre”. Il n’y a quasiment pas de déchets durant les travaux. En outre, si le bâtiment nécessite d’être déplacé ou simplement retiré de son emplacement, le terrain ne subit pas de dégradation.
Ce pack révolutionnaire est personnalisable en fonction des besoins réels. Il permet de bénéficier d’un confort optimal, associé à une efficience énergétique non négligeable.

Le modulaire s’inscrit dans le concept des villes du futur
Les propriétés et les avantages du modulaire inspirent les précurseurs des constructions de demain. Grâce à la rapidité d’exécution de chaque module, mais aussi les limitations de coût possibles, le choix de ce mode de construction prend tout son sens. C’est également un pas important vers des mesures écologiques concrètes. En effet, les matériaux utilisés sont compatibles avec de nombreux environnements. Le béton est délaissé au profit de matériaux naturels ou recyclables tels que le bois et l’acier. Enfin, le choix du modulaire offre une grande adaptabilité au niveau des énergies renouvelables (notamment les panneaux solaires et la géothermie). Autant d’atouts qui attirent l’attention sur les constructions modulaires comme modèle d’avenir.

L’intérêt pour la mise en place de telles structures écologiques et économiques est important. Plusieurs grandes villes s’y intéressent particulièrement, à l’exemple de Toronto, au Canada. Plus qu’un mode de construction visionnaire, un tel projet vise aussi à créer un « smart-quartier » connecté et responsable. Dans cette optique, le géant Google prévoit de concrétiser son premier grand projet urbanistique, un smart-quartier dénommé “Quayside”, à l’est de la ville canadienne. À terme, en plus d’y installer son siège social, Google proposera un modèle de smart city totalement dévoué au bien-être des citoyens, grâce à l’implémentation des toutes dernières avancées en matière de technologie.

Pour un projet d’une telle envergure, le choix de la construction modulaire s’est imposé de lui-même. C’est actuellement le mode de construction le plus écologique qui existe. L’intérieur du module, minimaliste, peut être personnalisé selon les besoins des occupants. De même, des surfaces peuvent être rapidement réaménagées en cas de besoin. Toutes les émissions polluantes étant limitées au minimum, les habitants bénéficient d’un confort et d’un cadre de vie inégalé. Enfin, les données générales environnementales sont toutes collectées par des capteurs, permettant de contrôler les risques en termes de pollution et de performance énergétique.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.