Sylvania Saint-Étienne : l’humain au cœur de la production

© Sylvania. Bertrand Chapey

L’usine de Sylvania, située à Saint-Étienne, produit les luminaires et solutions tertiaires du groupe Feilo Sylvania. Créée en 1930, l’entreprise Claude fut rachetée par Sylvania. Le site actuel est occupé depuis 1987. Ce bâtiment industriel, d’une superficie de 10 000 m², accueille 120 salariés permanents, répartis entre les fonctions support et la production, et connaît depuis deux ans une expansion rapide ainsi qu’une transition dans les modes de production.

Sur le même sujet

L’accueil des clients, des prospects et des commerciaux a été amélioré grâce à l’intégration aux salles de réunion et à l’entrepôt de solutions d’éclairage intelligentes, vitrines de la marque. Visite guidée par Gérard Tolboom, directeur du site.

« Nos employés,
venant de différents cursus
professionnels,
apprennent en interne les
savoir-faire
en tôlerie propres à Sylvania »

Ce poste est le point de départ du processus de fabrication de tout luminaire. La matière première, sous forme de feuilles de métaux, est achetée par le siège mondial de Sylvania, qui centralise les achats. Au total, 15 employés travaillent sur cette étape, qui consiste à découper, poinçonner, plier et souder les feuilles de métaux, à l’aide de lignes de découpe grande cadence et de machines de poinçonnage, qui demandent un savoir-faire très particulier. Chaque année, plus de 750 000 pièces sortent de cet atelier et servent de départ à la fabrication des luminaires Sylvania.

© Sylvania. Bertrand Chapey, Pliage du corps sur CN.

 

« Les pièces sorties de l’atelier de tôlerie passent ensuite par
l’atelier de peinture. Nous sommes en mesure de proposer à
nos clients les couleurs qu’ils souhaitent, mais la majorité des
luminaires sont peints en nuances de blanc, noir et gris »

L’atelier de peinture est composé de deux chaînes de convoyeurs en parallèle pour traiter les demandes particulières. Cinq employés effectuent l’ensemble des tâches, essentiellement de la peinture, mais aussi l’accrochage et le décrochage des éléments à peindre. Le processus de peinture débute par un dégraissage des pièces, se poursuit par un traitement de surface puis le séchage de celles-ci, avant de passer à l’application des poudres électrostatiques puis à la cuisson. Sylvania est en mesure de proposer toutes les teintes possibles à ses clients, ainsi que de la sérigraphie.

© Sylvania. Bertrand Chapey, Décrochage et contrôle qualité de la peinture.

© Sylvania. Bertrand Chapey

 

« La création des optiques,
assez proche
de la tôlerie,
consiste à découper des bobines

d’aluminium très fines »

Au total, dix employés travaillent sur les optiques, une partie pour la découpe des pièces, une autre pour l’assemblage final. Les bobines d’aluminium très fin sont découpées et pliées pour créer les optiques, qui diffractent la lumière et augmentent le confort visuel tout en permettant de respecter les réglementations. Contrairement aux carrosseries, les optiques ne sont pas peintes.

 

 

© Sylvania. Bertrand Chapey, Assemblage et câblage manuel sur chaîne.

© Sylvania. Bertrand Chapey, Assemblage et câblage manuel sur chaîne.

« Les lignes d’assemblage
sont en transformation

depuis deux ans et évoluent
vers plus
d’ergonomie et d’efficacité »

Auparavant, l’usine se composait de dix lignes, accueillant chacune de trois à cinq employés, contre quinze lignes aujourd’hui, qui nécessitent chacune un à trois opérateurs. Les lignes d’assemblage sont aujourd’hui plus ergonomiques, plus efficaces et nécessitent moins d’opérateurs, et certaines d’entre elles sont robotisées. Une des clés du processus est la préparation en amont des ordres de fabrication, associée à une optimisation des flux. L’amélioration continue a permis de réduire les anomalies de qualité de 60 % en 2017, générant 330 000 € d’économies. Le personnel d’assemblage gère de manière très flexible la demande des 2 300 références de luminaires, avec 20 % du chiffre d’affaires en luminaires spéciaux.

 

« Lors des audits ISO 9001 et ISO 14001,
l’aspect participatif de notre management
a été
jugé “hors normes” par les auditeurs »

© Sylvania. Bertrand Chapey

En lien avec les orientations stratégiques du groupe, tourné vers la prescription, l’innovation et le développement de systèmes d’éclairage, l’usine de Saint-Étienne connaît depuis deux ans des transformations en continu. La politique de « Lean Manufacturing » a été renforcée et les employés ont été placés au cœur de la réflexion. Sylvania a reçu les félicitations de l’Inspection du travail, ainsi que des ergonomes et médecins du travail pour la participation des salariés au processus de transformation.

Lumières N°24 – octobre 2018 – Manufacture

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.