Dossier – Hôtels : éclairage des spas et salles de remise en forme

Salles de remise en forme
© Zumtobel

Hôtels, spas et salles de remise en formes : interview de Claude Correia, Architecte DPLG (Atelier Correia Architectes & Associés) – La Villa des Sens, Saulieu (iGuzzini) – Grand Resort Bad Ragaz (Zumtobel)

Sur le même sujet

C’est au cours d’échanges passionnants lors d’une table ronde que Lumières avait organisée sur le salon EquipHotel en 2016 que l’idée a germé : les témoignages des participants (Megaman, Regetel Hotel Management, I.C.O.N. Lighting) convergeaient tous vers un même thème, le bien-être. Certes, le confort est omniprésent dans les hôtels : du comptoir d’accueil aux chambres, en passant par les lounges et les restaurants, tout est mis en œuvre pour servir le client afin qu’il se sente bien. Mais le souci du bien-être apporté va au-delà et les maîtres d’ouvrage ainsi que les architectes multiplient les lieux dédiés au repos et à la détente. Aussi, spas et salles de remise en forme proposent-ils des espaces où la lumière accompagne en douceur les piscines, jacuzzis ou cabines de massage, tandis qu’elle dynamise les salles de remise en forme.

L’ESPRIT DE LUMIÈRE

Claude CORREIA Architecte DPLG, Atelier Correia, Architectes & Associés

Installé à Saulieu, haut lieu du Morvan, depuis les années 1990, l’Atelier Correia, qui compte aujourd’hui une douzaine de collaborateurs, s’inscrit profondément dans le territoire rural qui l’entoure, permettant un déploiement sur des contextes géographiques différents : périurbain, urbain, paysage. Ainsi, l’Atelier exerce ses activités dans des domaines diversifiés : rénovation et extension de bâtiments anciens, équipements publics, études urbaines, bâtiments culturels et commerciaux, ainsi que l’hôtellerie.

Vous aimez à vous définir en tant qu’« architecte de campagne », que se cache-t-il derrière ce vocable ?
Claude Correia – C’est vrai qu’au-delà de la boutade, nous sommes en quelque sorte des paysans de l’architecture et il ne s’agit pas d’une posture. Dans cet environnement rural que nous avons choisi, nous puisons nos références, nos inspirations et couleurs, en développant un respect envers le patrimoine bâti et une grande attention aux matériaux naturels, durables et locaux, comme le bois que nous travaillons beaucoup dans tous nos projets. L’exemple de la Villa Loiseau des Sens à Saulieu en est une parfaite illustration, avec un bâtiment tout en bardage en bois Douglas du Morvan dont les larges baies vitrées laissent largement passer la lumière naturelle. Ainsi, le sauna est complètement ouvert sur le jardin, ce qui permet de faire entrer la nature dans cet espace et, inversement, offre au regard la liberté de se promener sur l’extérieur.

Vous privilégiez toujours la lumière naturelle ?
Claude Correia – Oui, je ne peux pas concevoir d’architecture sans lumière naturelle, et encore moins lorsqu’il s’agit de programmes qui offrent plus que du bien-être comme les hôtels, et les spas. Ces bâtiments doivent accompagner, par leur conception, tous les sens des occupants : aussi bien l’odorat, l’ouïe, que la vision bien entendu. La lumière participe grandement à notre travail, elle révèle l’atmosphère du lieu qui change avec le temps. Aujourd’hui, nous ne sommes plus limités par la technicité : nous disposons de vitrages qui peuvent filtrer la lumière ou nous protéger contre les surchauffes des façades sud, par exemple. Mais nous ne sommes pas des spécialistes, aussi nous nous attachons toujours les compétences d’experts en nous associant à un bureau d’études ou à un concepteur lumière, qu’il s’agisse de lumière du jour ou d’éclairage artificiel, et pas seulement en ce qui concerne l’intérieur du bâtiment. Il ne faut pas oublier que l’éclairage extérieur, en particulier d’un hôtel, revêt une grande importance à la fois pour l’enseigne, pour les clients et pour la ville.

Vous préconisez donc une mise en lumière extérieure ?
Claude Correia – Certainement, car elle permet de donner un autre sens à l’architecture, pas seulement pour le client ou le propriétaire de l’établissement, mais aussi pour les promeneurs, les voisins qui peuvent se sentir attirés par le lieu : à Saulieu notamment, le spa est aussi ouvert aux non-clients de l’hôtel. L’éclairage artificiel contribue à donner autre chose à voir : on peut jouer sur les contrastes, la largeur des faisceaux, créer des ombres par exemple, des graphismes sur les murs. Il devient facile de révéler des éléments architecturaux qui se font plus discrets durant la journée. À Saulieu, l’hôtel présente un aspect très différent le jour et la nuit. Quant à l’intérieur, la scénographie lumineuse a été entièrement conçue pour s’harmoniser avec la nature même des espaces et apporter le bien-être que les clients sont venus chercher dans un spa.

Comment la lumière peut-elle être source de bien-être ?
Claude Correia – Lorsque je travaille sur un projet d’hôtel, et plus particulièrement un spa, j’essaie avant tout de me projeter dans les espaces. J’essaie d’imaginer comment moi, je vais aborder le lieu en tant qu’usager. Comment mon corps va se déplacer, ressentir les différents éléments, ce que je souhaiterais y trouver. Les possibilités sont immenses : par exemple, en jouant sur les changements de couleur ou de température de couleur de la lumière, en utilisant la vapeur ou la surface de l’eau comme supports ou plus simplement en proposant des transitions d’intensité. Les fabricants nous apportent aujourd’hui des solutions qui nous aident à scénographier les ambiances lumineuses grâce à des systèmes de pilotage de l’éclairage. La gradation peut se faire de manière progressive et automatique, sans intervention nécessaire à chaque changement. Les scénarios sont préprogrammés et les systèmes à la fois faciles à installer et à utiliser. Ces technologies ne sont pas l’alpha et l’oméga de l’architecture, l’histoire est pleine d’exemples où le rapport entre espace et lumière a quelque chose de magique. Toutefois, la maîtrise de ses technologies peut nous aider dans notre recherche visant à conférer à l’architecture une poésie, et une atmosphère de calme et de quiétude.

•••

LA VILLA DES SENS, Relais Bernard Loiseau à Saulieu
(solution éclairage iGuzzini)

© iGuzzini. Photographie : Didier Boy de la Tour – Maître d’ouvrage : Bernard Loiseau SA – Architecte et conception lumière : Atelier Correia, Architectes & Associés – Paysagiste : Mayot & Toussaint

La Villa des Sens est un nouvel espace qui s’ajoute au Relais Bernard Loiseau à Saulieu, appartenant au groupe Bernard Loiseau, célèbre chef français décoré pendant de nombreuses années des trois étoiles au Guide Michelin. Cet établissement de 1 500 m² abrite désormais l’un des plus beaux spas d’Europe, ainsi que le tout dernier restaurant du groupe, ouvert aux clients du Relais, mais aussi aux personnes extérieures. La Villa est une construction qui se dresse sur quatre niveaux, associant harmonieusement le bois et le verre. Le restaurant Loiseau des Sens se trouve au premier étage.
Le spa occupe en revanche plusieurs niveaux et différents espaces, et l’éclairage qui, notamment dans les cabines de soins, est totalement artificiel, a été particulièrement soigné pour contribuer à la détente des clients et à la création d’atmosphères agréables. Ces effets ont été obtenus en associant des appareils RGB comme les Underscore insérés dans le faux plafond et des encastrés Laser à technologie Warm dimming, utilisée pour régler l’intensité lumineuse et la température de couleur pendant les soins, dans un souci, justement, de meilleure détente, ou pour réveiller l’attention et les énergies en fonction des nécessités. Tous les appareils sont à système DALI pour faciliter leur gestion. Le long des couloirs et des zones de passage, on a utilisé principalement des Laser Blade High Contrast à optiques wide flood et température de 2 700 K pour créer un éclairage diffus, mais d’intensité modérée et surtout avec une température de couleur très chaude pour que la sensation de détente reste constante dans les différentes pièces.

© iGuzzini. Photo Didier Boy de la Tour

Ce nouvel espace est réalisé avec des matériaux traditionnels de Bourgogne, comme les carrelages en terre cuite, le bois brut, la pierre locale, le cuir : le raffinement se double de simplicité, selon une approche minimaliste. Le choix s’est porté pour cela sur des appareils encastrables peu invasifs qui, dans certains cas, comme les IN30 installés dans quelques couloirs, deviennent des éléments graphiques, avec une disposition géométrique. Dans la zone des piscines, le mur revêtu de mosaïque, dans les tons bleus de la piscine, est éclairé de façon homogène par des appareils Linealuce Mini, à température de couleur neutre et optique Wall Washer, alors que des lignes de lumière Underscore attirent l’attention sur la zone équipée de bains de soleil. Des éclairages Trick à optique lame de lumière à 360° soulignent les ouvertures sur la cloison de séparation entre les deux piscines.
À l’extérieur, la structure en bois, d’aspect très compact, semblant presque vouloir marquer une nette distinction entre le stress généré par le monde extérieur et le calme de l’intérieur du Relais, est mise en valeur par des Led Tube, sur toute la longueur de la vaste sous-toiture. Les couvertures le long des escaliers et des petites tonnelles, qui font de l’ombre dans les zones de détente extérieures, présentent un plafond à caissons, au centre duquel sont installés des Trick à optique radiale à 360°. Les parcours du parc sont éclairés par des bornes iWay afin que les clients puissent aussi profiter du jardin de nuit et en totale sécurité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

•••

GRAND RESORT BAD RAGAZ
(solution éclairage Zumtobel)

© Zumtobel, Maître d’ouvrage : Grand Resort Bad Ragaz AG – Maître d’œuvre architecte : Spa Tower, Hilmer, Sattler & Albrecht GmbH, Burckhardt+Partner AG – Design intérieur : Carbone Interior Design – Conception lumière : Carbone Interior Design, Reflexion AG (Tamina thermal resort, Kursaal, outdoor areas)

Avec ses nouvelles suites spa, la station 5 étoiles a créé une oasis qui s’adresse à tous les sens, l’esprit et le corps. Des tissus doux, des couleurs harmonieuses, des cristaux étincelants et surtout, la lumière – tantôt brillante, tantôt douce, parfois aux couleurs éclatantes – créent une aura de confort inoubliable, un lieu où l’on se sent bien. Pour ce faire, les concepteurs ont opté pour le système convivial de gestion de l’éclairage ZBOX installé dans les suites spa. Pour les salles de bains, Zumtobel a fourni des downlights LED et des lignes lumineuses qui offrent des effets de couleurs scintillants et un jeu de lumière dynamique.

© Zumtobel

« Nous avons basé notre conception sur l’hypothèse que les invités qui se sentent bien reviendront », explique l’architecte et designer d’intérieur Claudio Carbone. Chacune des pièces en forme de loft de la nouvelle Tour Spa dispose de grandes fenêtres et de balcons. Ainsi, l’espace infini de la nature à l’extérieur est amené directement dans la chambre d’hôtel. L’éclairage est particulièrement important, comme le décrit avec passion Claudio Carbone. « Pour nous, la lumière est essentielle. Elle produit des couleurs, évoquant ainsi des émotions. Dans les suites spa, nous avons pris un soin particulier à utiliser une lumière dynamique, dans un jeu d’ombres et de contrastes, afin de créer une atmosphère et un caractère spéciaux dans les chambres. »

© Zumtobel

C’est pourquoi les concepteurs ont opté pour le système de gestion de l’éclairage ZBOX, qui accueille les clients avec une lumière agréable et fournit également un éclairage discret pour regarder la télévision, un éclairage ciblé pour travailler et une lumière tamisée pour le soir. Quatre points de commande sont placés à l’entrée, au bureau, au lit et dans la salle de bains pour fournir les ambiances lumineuses nécessaires par simple pression sur un bouton.

© Zumtobel

Claudio Carbone a apporté un soin particulier à la conception des salles de bains en fonction de la lumière du jour, et les baignoires sur pieds bénéficient d’un éclairage réalisé à l’aide de downlights LED qui font briller le plafond au-dessus du bain moussant dans des tons de rouge, vert, jaune ou bleu. Ainsi, de manière simple et rapide, un seul point de commande Circle suffit pour transformer l’ensemble de l’éclairage de la salle de bains – composé de lignes lumineuses Slotlight ainsi que de downlights Micros et Panos – en une véritable oasis de bien-être pour le corps et l’esprit.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.