Olivier Fillot, directeur des ventes France et OEM, Distech Controls

Olivier Fillot

Distech Controls, expert dans le domaine des solutions de gestion de l’énergie, propose des technologies et des services uniques de gestion des bâtiments permettant d’optimiser l’efficacité énergétique et le confort, tout en réduisant les coûts d’exploitation. Sur le salon IBS, Distech Controls met en avant sa gamme de contrôleurs multimétier, destinée au pilotage des immeubles de bureaux.

Sur le même sujet

Pouvez-vous nous présenter votre solution phare ?
Olivier Fillot – Nous présentons cette année notre gamme permettant la gestion multimétier, baptisée Eclypse ECY-PTU. L’objectif est de contrôler de manière simultanée le chauffage, la climatisation, la ventilation (CVC), l’éclairage et les stores, et ce, grâce à des contrôleurs librement programmables, ces derniers permettant de créer l’algorithme qui correspond parfaitement aux besoins de l’utilisateur final. Le même contrôleur peut piloter un ventilo-convecteur, une poutre climatique, un plafond ou tout autre système de gestion du confort terminal, et ce, en changeant simplement l’algorithme dont le contrôleur est équipé. Une gamme de modules d’extension permet de s’adapter au type d’éclairage choisi : tout ou rien, 1-10 V ou Dali. De même pour la gestion des stores, des modules pour stores 24 V ou 230 V sont disponibles. La gamme Eclypse ECY-PTU a été présentée pour la première fois sur l’édition 2016 du salon IBS. Cette année a été la consécration pour cette solution, avec des niveaux de vente élevés, et le choix de cette gamme de produits pour les trois tours en construction cette année à La Défense. À cela, il faut ajouter la technologie Bluetooth qui équipe nos nouveaux multicapteurs, ainsi que nos boîtiers d’ambiance Allure Unitouch lancés au mois de juin. La technologie Bluetooth, elle aussi ouverte, permet d’utiliser l’infrastructure existante des multicapteurs BLE pour déployer une solution tierce de géolocalisation intérieure.

Quels sont ses domaines d’application ?
O. F. – Cette solution est destinée aux bâtiments tertiaires et plus précisément aux immeubles de bureaux. Les maîtres d’ouvrage, les maîtres d’œuvre, les installateurs ont tous plébiscité cette gamme pour sa rupture avec le passé. Elle propose un concentré de technologie qui répond de manière précise aux enjeux des bâtiments d’aujourd’hui, des bâtiments connectés, des bâtiments Ready To Services (R2S) et économes en énergie.

En quoi cette solution se démarque-t-elle des solutions existantes ?
O. F. – Nous étions leader français sur le marché des contrôleurs multimétier avec une technologie de contrôleurs utilisant un bus filaire LON. Malgré cela, nous avons choisi une rupture technologique en profondeur en créant un contrôleur BACnet/IP, car nous sommes convaincus de la convergence IP dans le bâtiment. La rupture était donc inévitable et l’IP au niveau le plus bas était une évidence. Le protocole BACnet permet une interopérabilité avec notre monde historique du CVC, ce qui était indispensable. De plus, les datas contenues dans nos systèmes doivent s’échanger facilement avec les autres systèmes du bâtiment, sinon comment informer le système de réservation de salle que la salle est vide ? Ou encore comment transmettre les informations des capteurs de comptage de personnes vers des logiciels dédiés, tout en évitant la création de passerelles ? La clé est un contrôleur parlant plusieurs langues, celles du métier du CVC avec le BACnet, mais aussi celles des développeurs avec une API RESTful embarquée. Enfin, tout cela n’a de sens que si la solution proposée reste ouverte, accessible à plusieurs SI (système intégrateur) et ESN (entreprise de service numérique). L’ouverture est dans l’ADN de Distech Controls et, malgré cette rupture technologique, nous la conservons pour le bénéfice de nos clients. Ces derniers, en raison de l’évolution technologique, ne souhaitent pas se retrouver pieds et poings liés avec un constructeur, comme c’était le cas il y a plusieurs années. Nous disposons donc de nombreux atouts majeurs, grâce auxquels nos produits ont été choisis pour équiper, entre autres, les trois chantiers phares de cette année à La Défense.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.