Franck Ferrari, président de Cap Technologie

Franck Ferrari

Dès sa création en 2002, Cap Technologie, spécialiste de la GTB, a basé son succès sur des systèmes orientés métiers performants, ouverts, configurables par des non-spécialistes, le tout au service de l’optimisation du fonctionnement des bâtiments. L’autonomie donnée à l’utilisateur lui permet, d’un simple clic de souris, de faire évoluer son installation. Un bâtiment est un ensemble qui, au cours de sa vie, subira nécessairement des évolutions, aussi les softs élaborés par Cap Technologie sont-ils dès l’origine conçus pour autoriser le gestionnaire à assurer lui-même cette mue avec efficacité et à moindre coût. Un logiciel de management de l’énergie (SMEDP) permet au gestionnaire d’éviter toute dérive des consommations. Aujourd’hui, Cap Technologie innove sans cesse, défriche de nouvelles voies et lance un pont entre deux mondes, celui de la GTB et celui du BIM.

Sur le même sujet

Pouvez-vous nous présenter votre solution phare ?
Franck Ferrari – À IBS, nous venons avec une plate-forme de démonstration d’un nouveau prototype d’interface qui autorise des allers-retours entre la GTB et la maquette numérique (BIM). Deux solutions qui jusqu’à présent fonctionnent chacune côte à côte. Concrètement, cette solution novatrice doit permettre à l’utilisateur de pouvoir aller de la GTB vers un équipement ou un point dans la maquette numérique, et d’un point du BIM vers une page GTB, directement depuis son écran. Avec un niveau d’accès sécurisé et hiérarchisé par des mots de passe, à la fois sur la GTB et le BIM. Ce développement est le fruit d’une demande forte des prescripteurs, des maîtres d’ouvrage et des architectes. Besoin notamment exprimé lors de la construction du siège du Crédit Agricole du Mans, un chantier clôturé fin 2017.

Quels sont ses domaines d’application ?
F. F. – L’application est utilisable aussi bien pour les bâtiments en construction que pour ceux en exploitation, neufs ou en rénovation, ainsi qu’aux extensions.

En quoi cette solution se démarque-t-elle des solutions existantes ?
F. F. – À notre connaissance, il n’y a pas de solution identique existante au moment où je vous parle. Grâce à la solution que nous développons, et sur laquelle notre R&D continue toujours de travailler, Cap Technologie démontre toute son avancée technologique et apporte une réelle valeur ajoutée. Nous nous proposons de réunir deux systèmes complémentaires. D’un côté, dans la GTB, on retrouve les synoptiques techniques, la gestion des alarmes, le stockage des historiques, la gestion temporelle des équipements, les renvois d’alarmes. Le BIM, la maquette numérique, contient quant à elle une base de données et une représentation graphique du bâtiment en 3D. Ce qu’apporte notre application, c’est la possibilité de naviguer et de géolocaliser dans chaque bâtiment, pour chaque étage, et pour chaque espace (bureaux, locaux techniques…), chaque type d’équipements dans chaque catégorie de métiers (CVC, électricité, sécurité). Et simplement, en cliquant sur un objet, l’utilisateur sera en mesure de visualiser chacune des propriétés de celui-ci, son nom, sa documentation, ses états… Cap Technologie propose une convergence des données vers un seul système d’exploitation, qui permet une exploitation optimale des données en adéquation avec la maquette numérique du bâtiment.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.