De GE Lighting à Tungsram

Tungsram
© DR, Philippe Gagnière, Directeur général de GE Lighting France et Benelux

General Electric (GE), géant américain du matériel électrique, a cédé son activité éclairage en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et en Turquie. GE Lighting abandonne son nom pour celui de Tungsram, fabricant de lampes hongrois, ayant lui-même cédé son activité à GE en 1989. Un rachat qui avait d’ailleurs permis à GE de s’implanter sur le marché de l’éclairage européen. Philippe Gagnière, directeur général de GE Lighting France et Benelux, nous détaille les tenants et les aboutissants de cette transaction.

Sur le même sujet

Dans quel cadre s’est déroulé le rachat de GE Lighting EMEAT par Tungsram ?
Philippe Gagnière – La partie Lighting est une activité historique de GE, découpée en deux types de marchés selon les régions. Sur le continent américain, GE Lighting est orienté consommateur et les produits sont distribués en GSA (Grandes surfaces alimentaires) et GSB (Grandes surfaces de bricolage). En Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et en Turquie (EMEAT), l’activité de GE Lighting s’oriente davantage vers la distribution professionnelle. En raison de ce découpage mondial dont découlent deux stratégies distinctes, GE ne pouvait pas vendre l’ensemble de son activité Lighting en un seul et même lot. L’activité EMEAT a donc été mise en vente en juin 2018. Jörg Bauer, ancien président de GE en Hongrie, a présenté un projet de rachat incluant l’activité EMEAT et l’activité éclairage automobile mondiale.

Pouvez-vous brièvement nous présenter Tungsram ?
P. G. – Tungsram est une société hongroise, créée en 1896, qui fabriquait des lampes à krypton à l’aide d’une technologie utilisant le tungstène. Le nom Tungsram vient de la contraction des mots « tungstène » et « wolfram », le nom allemand donné à cet élément. Tungsram a connu une forte notoriété dans les années 1930 grâce à ses lampes à krypton. En 1989, GE Lighting souhaitait pénétrer le marché européen et a donc racheté le fabricant hongrois. Pour sa position centrale entre l’Europe et le Moyen-Orient, la Hongrie était un emplacement de choix, qui permettait de faciliter la production et la logistique. Avant le rachat de GE Lighting, Tungsram était restée l’une des marques au portefeuille de GE. Beaucoup de professionnels de l’éclairage se souviennent de Tungsram en Europe, la marque étant plus particulièrement connue dans les pays de l’Est.

« Avec ce changement de
nom, Jörg Bauer, qui a racheté
GE Lighting, souhaite faire
revivre l’enseigne Tungsram »

De quelle manière l’intégration se déroulera-t-elle ?
P. G. – Il ne s’agit pas d’une intégration à proprement parler, étant donné que Tungsram était toujours la propriété de GE Lighting avant le rachat. Nous parlons plutôt d’un changement de nom, car Jörg Bauer, qui a racheté GE Lighting, voulait faire revivre cette enseigne qui a fait les grandes heures de l’industrie hongroise du début du XXe siècle. Les 4 500 salariés, les sites de production et la force de vente de GE Lighting sont donc conservés et transférés à la nouvelle entité juridique Tungsram. Il n’y aura donc pour eux aucune différence. Cette nouvelle marque pourra se reposer sur sa production européenne, bien vue par ses clients et nous allons communiquer sur les deux logos dans un premier temps. Depuis le 7 novembre dernier, GE Lighting est devenu Tungsram en France et au Benelux. Cette transition a eu lieu en avril dernier dans les pays de l’Est et une vingtaine de pays seront concernés par ce changement d’ici à la fn de l’année 2018.

La dernière gamme de produits de GE Lighting ici.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.