La conception lumière s’invite en HLM à Maisons-Alfort

HLM
© Agence Timothé Toury. Photo Frédéric Christophorides ­ Maîtrise d’ouvrage : Groupe Valophis ­ Concepteur lumière : Timothé Toury ­ Architecte des bâtiments de France : Nathalie Barry - UDAP du Val-de-Marne ­ Installateur lumière : Sotrelec ­ Solutions éclairage : Erco (projecteurs), Sylvania (rubans lumineux), Targetti (appliques), Derksen (projecteurs à gobos)

Conçu en 1934 par les architectes André Dubreuil et Roger Hummel, le square Dufourmantelle, à Maisons-Alfort, est un ensemble HLM héritier des HBM (Habitations à Bon Marché). Il bénéfcie désormais d’une mise en lumière signée de Timothé Toury.

Sur le même sujet

C’’est en 2018 que le groupe Valophis, maître d’ouvrage déjà sensibilisé au travail de Timothé Toury, lui confie la mise en lumière de cet ensemble, remarquable et emblématique des années 1930, inscrit à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques. « Nous souhaitions changer l’image du logement social (HLM) en valorisant chaque espace, chaque site. La mise en lumière entre pleinement dans cette volonté d’embellir les espaces de vie et nous permet de nous adapter à l’histoire, à la géographie, aux fondamentaux d’un lieu, souligne Farid Bouali, directeur général adjoint de Valophis. Le square Dufourmantelle, que nous gérons depuis 1982, en est un exemple majeur. Nous avons été accompagnés dans cette démarche par la DRAC ainsi que par les services du Patrimoine. » Le site, d’une superficie totale de 23 537 m², représente l’un des plus grands ensembles de la commune avec près de 540 logements sociaux et plus de 1 000 habitants.
Dans un extrait de La Technique des Travaux datant d’avril 1935, on peut lire une description détaillée de la construction : « Les architectes ont prévu, pour son utilisation, une sorte de croix de Genève complétée, parallèlement à la grande rue, par deux lignes de bâtiments pratiquement en bordure des emprises. Dans le creux principal de la croix se trouvent encore deux bâtiments en U… Les architectes ont adopté une brique bien moulue, d’un rouge moyen très agréable. Tous les encadrements des baies sont en matière moulée de ton très clair. Les baies sont ou simples ou longues et horizontales, mais recoupées de piliers ronds et courts. Les baies d’angle, en retrait, constituent d’autres accents. D’autre part, les balcons moulés sont subdivisés sur leur hauteur par des frettes. Les grands linteaux des porches, enfin, sont nettement moulurés. L’appareillage des briques est établi à joints creux horizontaux. Les porches sont de plusieurs types : soit en plein cintre, soit à linteau, les pilastres étant tantôt arrondis avec lignes horizontales de briques en relief, tantôt à redents successifs verticaux. »

© Agence Timothé Toury. Photo : Frédéric Christophorides

Une approche lumière sociale et architecturale

© Agence Timothé Toury. Photo : Frédéric Christophorides

Le plan lumière a fait suite à une série de campagnes de rénovation du site, dont la mise aux normes incendie et l’isolation des 53 cages d’escalier avec le remplacement du verre cathédrale. « Ces baies verticales de grande hauteur et ouvrantes ont aussi bénéficié d’un nouvel éclairage  LED intérieur équipé de dispositifs de détection de présence, précise Xavier Charlet, directeur de projet, Valophis. Cette opération a été le déclencheur de tout le projet d’éclairage réalisé dans un souci d’économie d’énergie, puisque toute l’installation est en LED et contrôlée par interrupteur crépusculaire qui déclenche l’allumage en fonction de la luminosité et programme la durée de l’éclairage selon les saisons. » L’éclairage fonctionnel des circulations, qui avait fait l’objet d’une rénovation distincte il y a quelques années, fonctionne quant à lui, toute la nuit. Timothé Toury est intervenu à la fois sur les bâtiments et les porches traversants. « La lumière doit s’exprimer dans le respect du trait et de la volonté architecturale initialement posés, sans dénaturer l’édifice.
Le traitement des façades extérieures et intérieures souligne les verticales et les arrêtes des bâtiments en briques rouges en 3 000 K, tandis que les grands porches décoratifs à linteaux, porches en plein cintre et corniches s’animent également dans des tonalités de blanc chaud. Les projecteurs en faisceau serré, positionnés de part et d’autre des fenêtres des pièces d’eau, viennent en élévation des façades intérieures et extérieures. « Ils gomment en quelque sorte l’aspect massif des bâtiments en briques rouges qui bénéficient d’un éclairage rasant précis ayant nécessité des réglages d’une grande minutie. L’inclinaison de chaque diffuseur s’est faite spot par spot », ajoute Timothé Toury. Les appliques murales, distillées au gré des porches à caissons et corniches, soulignent les détails architecturaux et sécurisent les zones de circulation.

“Par son histoire, le nombre de logements
et sa position géographique stratégique,
cette cité rouge – comme l’appellent encore
certains Maisonnais – est un lieu phare
de la ville. Sa mise en lumière,
se vit comme un élément fédérateur
par les résidents et tous les habitants.”
Olivier Capitanio, maire de Maisons-Alfort

© Agence Timothé Toury. Photo : Frédéric Christophorides

« L’œuvre en pierre grise de Saulo représentant le Petit Chaperon Rouge et le loup, au centre de l’espace public, a fait l’objet d’une mise en lumière réalisée avec des projecteurs à gobos qui offrent un aspect chromatique réaliste à la sculpture, une fois la nuit tombée », précise le concepteur lumière. Les bandeaux LED en forme de parallélépipède ont été positionnés parallèlement à chaque façade, conférant au site une signature lumineuse qui assure un effet de contrastes sur l’ensemble des façades. « L’installation de ces bandeaux fut délicate, tant pour préserver les décors existants que pour les positionner au-dessous des acrotères des balcons de grande hauteur situés avenue de la Liberté, avec l’intervention de deux équipes de cordistes », raconte Timothé Toury.
Sous le regard attentif de Nathalie Barry, architecte des bâtiments de France, l’installateur a veillé à rendre le câblage invisible… L’ensemble du réseau (pas moins de 8 km de câbles) est inséré dans les joints et passe d’une brique à l’autre par des attaches spécifiques – à petits colliers et de couleur noire – pour une discrétion absolue.

© Agence Timothé Toury. Photo : Frédéric Christophorides

Un nouveau cadre de vie apprécié des habitants
Au fil de la visite, nous croisons des habitants du Square Dufourmantelle qui, les uns après les autres, commentent avec enthousiasme « la nouvelle lumière ». Le cadre de vie a été valorisé et amélioré grâce à ces éclairages aux tonalités chaudes et sécurisants qui imposent un rythme doux, jouent des symétries et offrent un équilibre harmonieux entre efficacité et intégration à l’architecture. Pour Farid Bouali, « l’’opération s’avère une belle réussite qui s’inscrit dans une démarche de développement durable, par l’utilisation de la technologie LED, et dans le respect de l’environnement et des contraintes de sécurité ». Olivier Capitanio, maire de Maisons-Alfort, se réjouit également de la mise en lumière d’un des fleurons architecturaux de la ville. « Le square Dufourmantelle constitue un élément remarquable de notre patrimoine. Typique des années 1930, il symbolise une architecture novatrice avec notamment – pour la première fois dans des logements sociaux – deux points d’eau distincts par appartement et de grandes cours intérieures paysagères. Il représente l’un des plus grands ensembles de la commune avec près de 540 logements sociaux. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.