GreenYellow : Otmane Hajji voit grand

Le président du producteur d’énergie renouvelable GreenYellow, Otmane Hajji, s’est confié au quotidien spécialisée Enerpresse pour détailler les ambitions de son entreprise. La filiale énergie du groupe Casino qui vient de connaitre une augmentation de capital à hauteur de 150 millions d’euros, s’est fixée pour objectif de multiplier par trois ses projets en 2019.

Sur le même sujet

A l’occasion de l’Assemblée générale du groupe Casino qui s’est tenue le 7 mai dernier, le président de GreenYellow, Otmane Hajji, a présenté à la presse le bilan et les perspectives à venir de son entreprise. L’occasion pour lui de rappeler la croissance importante que connait GreenYellow. La société souhaite notamment tripler ses projets d’ici le début de l’année 2020.

« GreenYellow accélère et s’internationalise : fin 2018, notre pipeline de projets dans le solaire était de 150 MW. Aujourd’hui, cinq mois plus tard, il est passé à 300 MW et nous avons bon espoir d’atteindre 450 MW d’ici la fin de l’année, soit une multiplication par trois de nos projets avancés en un an », a-t-il ainsi expliqué lors de son interview avec Enerpresse.

Il est également revenu sur le développement du modèle de GreenYellow, qui doit se faire de plus en plus à l’international et de moins en moins dans le giron du groupe Casino. Il explique ainsi que 30% des installations du groupe sont à l’étranger, mais que ce « chiffre passera à 75% » à la fin de l’année.

De la même manière, concernant l’indépendance vis-à-vis du groupe Casino, importante pour le développement de GreenYellow, le dirigeant se veut ambitieux quant à la diversification de ses futurs projets dont « les trois quarts se feront hors du groupe ».

Enfin, à la demande du journaliste qui l’interrogeait, Otmane Hajji a accepté lors de cet entretien de dévoiler quelques chiffres sur les résultats financiers de GreenYellow. « Notre EBIDTA pour 2019 devrait sortir aux alentours de 70 millions d’euros et nous visons les 200 millions à l’horizon 2021, un triplement corrélatif à celui du portefeuille de projets », a-t-il précisé.

L’histoire de GreenYellow illustre bien le dynamisme du secteur de l’énergie renouvelable. A l’origine, cette filiale du groupe Casino avait été créé pour installer des panneaux photovoltaïques sur les toits des parkings des enseignes du groupe et développer l’activité renouvelable du groupe, sous l’impulsion de son PDG, Jean-Charles Naouri. Elle s’est depuis considérablement développée, devenant un leader du secteur, avec une capacité installée qui a atteint les 190 MW.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.