PCIM EUROPE 2019 – Le rendez-vous des nouvelles technologies et applications de l’électronique de puissance

(c) Mesago-Klaus_Mellenthin

PCIM Europe, qui se tient tous les ans à Nuremberg (Allemagne), reste le lieu où le monde de l’électronique de puissance – industriels, chercheurs, étudiants – découvre et échange sur les derniers développements et tendances de cette industrie mondialisée.

Sur le même sujet

PCIM est le lieu incontournable pour rencontrer les fabricants et fournisseurs de l’électronique de puissance, des experts internationaux de tous les secteurs (composants actifs, passifs, logiciels…), suivre l’évolution de la recherche et des nouvelles applications, discuter avec des startups venues du monde entier. En 2019, le succès était encore au rendez-vous puisque plus de 12 100 visiteurs professionnels se sont retrouvés à Nuremberg du 7 au 9 mai. Ils étaient attendus par 515 exposants, dont 54 % internationaux, sur les grands stands des géants de l’électronique comme Infineon, Fuji Electric, Toshiba, Mitsubishi Electric, Hitachi, Semikron ou STMicroelectronics, mais aussi sur les stands de petites sociétés expertes dans leur domaine ou de startups innovantes. À noter une participation de plus en plus importante chaque année des sociétés chinoises, qui représentaient plus de 25 % des exposants internationaux. Des sociétés françaises étaient présentes, dont certaines, comme Arcel, Auxel, Cefem Power ou Mersen, depuis de nombreuses années. Pour Philippe Roussel, VP Global Strategic Marketing Power Electronics de Mersen, « PCIM est une excellente opportunité de rencontrer de nouvelles sociétés et partenaires. C’est un excellent événement pour présenter nos dernières recherches et développements dans le domaine de l’électronique de puissance ».

De nouvelles technologies au rendez-vous pour des secteurs d’activité en fort développement
Le développement des nouvelles technologies de semi-conducteurs basées sur le carbure de silicium (SiC) et le nitrure de gallium (GaN), en réduisant les pertes de commutation et la taille des composants, se confirme. Ces composants montent en puissance et en tension avec, par exemple, des modules Mosfet SiC 1,7 à 3,3 kV qui, selon le professeur Philippe Ladoux, de l’Université de Toulouse, « ouvrent la voie au développement industriel de convertisseurs de forte puissance à haut rendement et de volume plus réduit ». Des convertisseurs que l’on va retrouver de plus en plus dans les variateurs de vitesse, la conversion AC/DC et DC/AC pour le photovoltaïque ou les alimentations sans interruption, mais surtout dans toutes les applications de l’e-mobility. ABB présentait ainsi sur l’E-Mobility Forum des modules SiC pour des convertisseurs de 250 kW. Les applications pour le véhicule électrique, avec leur besoin de rendement élevé, d’encombrement et poids réduits et de fonctionnement dans des conditions d’ambiance difficiles, sont particulièrement intéressantes pour ces nouveaux composants. Et pour des marchés en développement rapide qui mobilisent des budgets de R&D importants. Et ces nouveaux semi-conducteurs nécessitent de nouveaux composants passifs, de nouveaux moyens de soudure, test, câblage, refroidissement, présents sur de nombreux stands.

Les Conférences PCIM permettent de faire le point sur les nouvelles technologies. (c)Mesago-Klaus_Mellenthin

Les conférences, points de rencontre des experts, universitaires et utilisateurs
Les conférences de PCIM, Avec plus de 800 participants, les 333 conférences, tutorials et séminaires de PCIM couvraient tous ces sujets avec les dernières recherches sur les nouveaux composants et produits. Une occasion pour connaître leurs performances, mises en œuvre et applications et, surtout, pour échanger directement avec les conférenciers, car les séances de questions-réponses à la fin des exposés sont toujours très riches.
Des moments très attendus de ces journées de conférences sont les keynotes, des présentations qui débutent chaque journée avec un expert mondialement reconnu, qui fait le point sur une technologie, ses applications, ses avantages et surtout ses futurs développements.

Le Forum E-Mobility était très fréquenté par les visiteurs. (c) Mesago-Klaus_Mellenthin

« Next Generation of Power Supplies », présenté par Fred Lee, du Virginia Tech (USA), a fait le point sur les nouvelles performances des alimentations utilisant ces nouveaux composants SiC et GaN. Avec « The Age of Optimization in Power Electronics », Ki-Bum Park, d’ABB, a montré l’impact des nouvelles technologies pour le développement des nouveaux convertisseurs connectés au réseau, en particulier dans le domaine des énergies renouvelables. Jim Witham, de GaN Systems (Canada), a expliqué avec « GaN and Industry 4.0 » comment les nouveaux composants GaN allaient révolutionner l’Industrie 4.0, de la robotique aux capteurs en passant par l’intelligence artificielle, les variateurs de vitesse et moteurs ou l’informatique. Des sujets que l’on retrouvera certainement encore plus présents à PCIM 2020, du 5 au 7 mai 2020.

Jean-Paul Beaudet

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.