Tests et mesures : des nouveautés intuitives et communicantes

Dans l’univers du test et de la mesure, ce sont les retours d’expérience qui constituent la base des évolutions des nouveaux produits, notamment pour la prise en main et l’usage intuitif. Nous en avons sélectionné quelques-uns dans des domaines très variés : thermographie, mesures électriques, mesures de fuites d’air comprimé, mesures des paramètres moteur et variateur, mesures de la qualité de l’air intérieure (QAI), mesures en condition d’accès difficile…

Sur le même sujet

Améliorer l’efficacité énergétique avec la détection de fuite d’air comprimé
Comment détecter des fuites d’air comprimé, de vide ou encore de gaz ou vapeur en condition ambiante sans arrêter les procédés ou systèmes de production ? « C’est ce que permet la nouvelle caméra acoustique Fluke ii900, qui va identifier les sons émis par les fuites, à distance et même dans un environnement très bruyant », explique Nadia Blanc, responsable marketing de Fluke.

Ne nécessitant aucune formation, la caméra acoustique met en évidence la fuite très rapidement grâce à un réseau de microphones qui recueillent à distance l’onde sonore de fuite. Visuellement, le son de fuite apparaît en zone de couleur sur l’image réelle. Cela représente « un vrai levier pour prolonger la durée de vie des équipements pneumatiques et améliorer l’efficacité énergétique, en secteur industriel mais aussi pour les environnements hospitaliers », souligne Nadia Blanc.

25 % de l’électricité mondiale est consommée par des moteurs électriques
L’analyseur MDA 550 va permettre de tester les variateurs de vitesse associés à ces moteurs avec des mesures de tension et intensité en entrée du variateur et de déséquilibre de phases, mais aussi des mesures d’harmoniques étendues, de tension d’ondulation sur le bus DC, et du rapport tension/fréquence (V/F) et modulation de tension qui peuvent être source de surchauffe du moteur. Les paramètres d’entrée ainsi que la détection de courant de flashover du moteur sont également mesurables. Avec, en résultat, la capacité à détecter et remédier à des anomalies, et prolonger la durée de vie des systèmes.

Contrôleur d’installation électrique et multimètre, du nouveau aussi !
Première nouveauté dans la marque Metrix de Chauvin Arnoux, le contrôleur d’installation électrique MX 535 est destiné aux artisans électriciens, installateurs, organismes de contrôle, techniciens de maintenance électrique ainsi qu’à l’enseignement, et répond aux exigences des normes NF C 15-100, FDC 16-600, IEC 60364-6, IEC 61557.

Contrôleur MTX 535 Chauvin Arnoux.

Compact et léger, bénéficiant de l’expérience de terrain de la série précédente, son ergonomie a été étudiée pour en faciliter son utilisation, et il dispose de nombreuses solutions pour travailler les mains libres : boîtier aimanté, sangle tour de cou, béquilles solidaires.

Une perchette de continuité permet d’accéder aux points de mesure à distance, tels que les luminaires. Un cordon tripode a également été développé pour les mesures directes sur prises 2P+T. Communicant, le MX 535 autorise aussi le transfert vers une tablette ou un smartphone via Bluetooth, des résultats de test qui y sont mémorisés avec génération de rapports de test.

De son côté, le multimètre MTX 204 vient compléter la gamme « MTX » de Metrix. Il présente un boîtier compact avec un écran LED rétroéclairé qui change de couleur en cas de présence de tension, et des touches de fonction pour un accès direct aux différentes fonctionnalités. Son commutateur rotatif, manipulable avec un seul doigt pour le changement de type de mesures, sa mini-lampe torche tout comme sa gaine aimantée sont également appréciables dans bien des situations. Il se veut multi-usages, aussi bien pour le dépannage de cartes électroniques que les mesures électriques basse impédance pour s’affranchir des tensions parasites, ou bien encore, avec son capteur standard thermocouple K, pour la mesure de température pour des radiateurs, par exemple.
Particulièrement robuste de par sa conception, le MTX 204 est un appareil terrain qui bénéficie de 500 heures d’autonomie et d’un arrêt automatique sans utilisation pendant 30 minutes.

Pour les accès difficiles, des solutions existent
Pouvoir inspecter dans les moindres recoins, détecter les zones de déperdition d’énergie difficile d’accès, c’est possible aussi, voici deux illustrations.
« Un premier exemple avec le thermomètre infrarouge à visée laser, qui va permettre la mesure de la température en moins d’une seconde sur une plage de variation large de – 30 à 400 °C, pour un ratio distance de l’objet et diamètre de l’objet de 10:1, permettant ainsi d’être précis et de s’adapter aux situations peu accessibles », illustre Maxime Rondepierre, responsable de la marque Milwaukee France.

Thermomètre infrarouge à visée laser Milwaukee 2267-40.

La microcaméra d’inspection, quant à elle, est spécialement conçue pour les applications électriques, mécaniques et de plomberie. La M12 IC AV3 de Milwaukee est livrée avec un câble renforcé de 2,70 m de long et une tête en aluminium pour préserver durée de vie et flexibilité de l’appareil. La caméra de 12 mm est étanche à l’eau et il est possible d’enregistrer des images fixes, des vidéos et des commentaires sur carte SD ou via le câble USB. Le zoom X4 associé à l’écran détachable haute résolution LCD permet des inspections très détaillées dans les recoins les plus difficiles d’accès.

La microcaméra d’inspection, quant à elle, est spécialement conçue pour les applications électriques, mécaniques et de plomberie. La M12 IC AV3 de Milwaukee est livrée avec un câble renforcé de 2,70 m de long et une tête en aluminium pour préserver durée de vie et flexibilité de l’appareil. La caméra de 12 mm est étanche à l’eau et il est possible d’enregistrer des images fixes, des vidéos et des commentaires sur carte SD ou via le câble USB. Le zoom X4 associé à l’écran détachable haute résolution LCD permet des inspections très détaillées dans les recoins les plus difficiles d’accès.

Mesurer la qualité de l’air et la performance de la ventilation
Tout-en-un, c’est possible et les experts de la climatisation et de la ventilation, que cela soit en maintenance ou bien en bureaux de contrôle, peuvent, avec le dernier-né de la série Testo, réaliser des campagnes de mesures en analysant et documentant tous les paramètres importants du climat intérieur avec un seul appareil. Le Testo 400 peut en effet s’associer à une large gamme de sondes numériques de haute qualité, et mesurer vitesse, température, humidité, pression, éclairement, chaleur rayonnante, degré de turbulence, CO2 et CO.

La création de documents et la gestion des données sont simplifiées et on peut noter directement dans l’appareil toutes les données importantes des clients, y compris les lieux de mesure, puis les gérer et les réutiliser pour les mesures récurrentes.

Mesure de température et débit avec lecture sur écran tactile 5 pouces du Testo 400.

L’assistant de mesure du Testo 400 aide aussi à réaliser des mesures de confort ambiant telles que des mesures du débit volumétrique en réseau CTA, conformément aux normes ISO 12599 et ASHRAE 111, et des mesures du confort thermique PMV/PPD conformément aux normes EN 7730 EUR et ASHRAE 55.
Extrêmement précis lors des mesures de la pression et de la température, le Testo 400 convient particulièrement pour la réalisation de mesures du confort ambiant dans les laboratoires, les salles blanches et les environnements industriels. Le Testo 400 peut utiliser jusqu’à 8 sondes simultanément (4 Bluetooth, 4 filaires) et est également bien adapté pour réaliser, dans des environnements tertiaires ou publics, des débits en gaine (débit, température et humidité), mais aussi de débit sur bouche, ou bien des paramètres fondamentaux de QAI (température, humidité, CO, CO2, lux).

Les nouvelles gammes de sondes connectées disponibles à partir de juillet 2019 permettront d’étendre les utilisations du Testo 400, par exemple à la surveillance d’installation frigorifique en effectuant simultanément les températures de surchauffe et de sous-refroidissement et aux mesures de basse pression et haute pression. La portée du signal booster permettra de travailler jusqu’à une distance de 100 m des capteurs, ce qui permet des réglages fins sur les panneaux de contrôle distants des machineries.


Caméras thermiques : des solutions toujours plus performantes et faciles d’usage

Chez Fluke, priorité à la compacité et à l’action directe avec un écran tactile…
La dernière-née de Fluke, la PTi 120, est une caméra compacte à écran tactile qui intègre le procédé « IR fusion » de Fluke, permettant la superposition d’images réelles et thermographiques. Le point nouveau, c’est que l’on peut faire varier l’intensité de l’image thermographique « d’un simple glissement de doigt » sur son écran 3,5 pouces. Une fonction pratique pour identifier précisément les points physiques en surchauffe, que cela soit en électricité ou en machinerie. « La PTi 120 permet aussi d’obtenir une image entièrement radiométrique, chaque point étant porteur d’une température. Elle dispose également de la fonction “asset tagging” qui, à partir du scan d’un QR Code ou code-barres sur l’équipement, associe l’image prise à chaque équipement contrôlé, ce qui est un gain de temps très appréciable », ajoute Nadia Blanc, de Fluke.

Inspection d’éléments de ligne HT. (c) Flir

Gamme Expert de Flir, pour des mesures performantes en conditions de luminosité défavorables
Dans la Série T de Flir, la T840 a été étudiée pour simplifier les inspections en extérieur, notamment dans des conditions difficiles de luminosité. Avec une résolution de 464 x 348 pixels, elle intègre le système Vision Processing, qui inclut la technologie d’amélioration d’image MSX, UltraMax et les algorithmes de filtrage adaptatif exclusifs de Flir. Cela permet d’obtenir une précision de mesure supérieure et une grande netteté d’image, en divisant par deux la quantité de bruit par rapport aux modèles précédents. La caméra peut s’accompagner d’un objectif de 6 degrés en option, qui permet aux professionnels de capturer des mesures de température précises sur des cibles de petite taille à grande distance, telles que des connecteurs sur des lignes de distribution électrique suspendues. Avec son GPS intégré, il est possible de géolocaliser les images prises.

Jean-François Moreau

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.