Yann Le Gall, responsable Sondes et Produits Communicants, Belimo

BELIMO est leader mondial dans les technologies de servomoteurs de registres d’air, vannes de régulation et capteurs pour la CVC. L’ambition de Belimo est de proposer des solutions toujours plus innovantes pour optimiser les coûts d’installation et réduire les consommations d’énergie. Cette année, Belimo présente des versions mises à jour de ses vannes, intégrant davantage de fonctionnalités, et dévoile de nouveaux capteurs pour élargir son offre.

IBS fête cette année ses 10 ans. Quel est votre sentiment sur les évolutions du Smart Building depuis la création du salon ?
Yann Le Gall – À l’époque, l’objectif était l’interopérabilité des systèmes de communication par des protocoles standards. Nous étions en pleine convergence des métiers de l’hydraulique, l’aéraulique, l’électronique et des réseaux informatiques. Puis, en très peu de temps, la filière est entrée dans l’ère de la révolution du numérique, rendue possible par l’Internet des objets. Cela a permis la circulation des données, aussi bien à l’intérieur que vers l’extérieur des bâtiments. Il ne nous reste plus qu’à apporter nos expertises pour traiter ces données.

De quelle manière vos solutions ont évolué ces dix dernières années ?
Y. Le G. – L’Energy Valve, commercialisée depuis presque dix ans, permet de mesurer l’énergie et d’optimiser les variations de température sur les échangeurs. Au fil des années, elle intègre davantage de modes de communication : protocoles filaires et Ethernet pour les GTB, services Web pour les applications tierces, accès à distance sécurisé via le Cloud pour analyser les performances dans le temps. Nous embarquons aussi davantage de fonctions intelligentes dans nos équipements comme l’autodiagnostic, la détection d’anomalies sur les réseaux et la maîtrise des débits. De même, nos sondes lancées en 2017 ne font pas que mesurer. Par exemple, nos débitmètres brevetés calculent la concentration de glycol pour assurer une mesure précise sur tout type de réseau. Cela nous permet de fiabiliser nos solutions et les informations que nous mettons à disposition.

Quelle solution présentez-vous cette année ?
Y. Le G. – L’Energy Valve évolue encore ! Cette année, la gamme s’est élargie avec des modèles trois voies, mais également avec une fonction de régulation de pression différentielle pour les antennes de terminaux ou départs régulés. Elle mesure aussi le taux de glycol pour assurer un fonctionnement optimal. Notre vanne six voies, devenue entre temps un standard, fête également ses 10 ans. Nous proposons dorénavant une gamme complète, de la vanne compacte consommant moins d’énergie à la vanne électronique indépendante de la pression. Pour apporter des fonctions intelligentes à nos actionneurs, nous avons besoin de capteurs. Cette année, notre gamme s’agrandit avec les capteurs d’ambiance. Équipés de la technologie NFC, le paramétrage et le diagnostic deviennent plus simples via une application smartphone, même en l’absence d’alimentation.

Quelles seront, selon vous, les grandes évolutions des technologies du bâtiment dans les dix années à venir ?
Y. Le G. – Il nous sera progressivement demandé de faire abstraction totale des protocoles de communication. L’objectif sera de partager les données avec le plus de transparence possible. Les données ne doivent plus être dépendantes des équipements ou des corps de métier. La seule limite doit devenir l’usage que l’on souhaite en faire. Le bâtiment intelligent est synonyme de réduction des interventions. Les occupants n’ont plus à intervenir pour définir leur niveau de confort. Le bâtiment analyse le taux d’occupation, les habitudes de vie et « agit » en conséquence. Les exploitants interviennent sur les installations uniquement lorsque c’est nécessaire : pas trop tôt, pour préserver les coûts, ni trop tard, pour éviter les dommages. Enfin, le bâtiment de demain intégrera de l’intelligence artificielle, afin d’anticiper les besoins des occupants et de permettre la maintenance prédictive. Nos produits sont prêts à relever ces défis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *