Smart Dépôt pour les bus électriques : passage obligé de la mobilité durable.

Comment configurer les futurs dépôts de bus pour assurer la mutation des flottes dans le cadre de l’électrification des transports urbains ? Avec le nouveau concept ABB Smart Dépôt, ABB dispose de toutes les solutions nécessaires.

Sur le même sujet

Face aux enjeux liés à la pollution et aux congestions de trafic des grandes agglomérations, le bus électrique, dont les premières mises en service remontent à 2011, représente l’une des solutions à la fois écologique et économique. Après des phases d’expérimentations, les constructeurs ont pris le parti d’accélérer l’intégration des solutions de bus tout électrique dans leurs offres. Les autorités organisatrices et les opérateurs de transport, quant à eux, sont résolus à accélérer la cadence pour un déploiement à grande échelle, emboîtant le pas à la RATP qui s’est décidée à supprimer le diesel à l’horizon 2025. Ce qui, pour la régie parisienne, impose d’adapter plus de 20 dépôts. Basculer ainsi une flotte entière : le défi n’est pas simple, car il faut justement repenser les dépôts. Cette mutation nécessite une véritable reconfiguration aux dimensions économiques et technologiques, mais aussi organisationnelles et de maintenance.

Un concept nouveau
Technologies de chargeurs, prévisions de besoins de charge, modulation de puissance, infrastructure électrique, connexion au réseau, stockage d’énergie, interfaçage avec les systèmes d’exploitation des opérateurs… ABB possède l’ensemble des solutions nécessaires, à partir desquelles a été défini le concept de ABB Smart Dépôt, intégrant toutes les briques technologiques de base.

Les éléments physiques concernent les chargeurs et leurs modes d’exploitation (principe de raccordement, charge séquentielle, mode de pilotage) et l’électrification avec de nouveaux postes d’alimentation. Les briques digitales permettent l’intégration et la gestion. Elles comprennent des systèmes SCADA pour la collecte des données et la supervision, mais aussi la gestion énergétique, le management de la charge et l’intégration pour l’exploitation via le logiciel OPTIMAX, véritable Operating System du Smart Dépôt, de même que la gestion de la maintenance (besoins prévisionnels, stock de pièces, planification des interventions).

Bref, les briques élémentaires existent, aisément intégrables pour permettre aux acteurs de la mobilité urbaine durable d’optimiser la qualité du service. Les premières commandes de ABB Smart Dépôt sont déjà lancées.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.