Copenhague : l’éclairage du centre historique

Maître d’ouvrage : Mairie de Copenhague – Systèmes : Citelum – Matériel d’éclairage : iGuzzini. ©Tomas Majewski
Maître d’ouvrage : Mairie de Copenhague – Systèmes : Citelum – Matériel d’éclairage : iGuzzini. ©Tomas Majewski

Le CPH 2025 Climate Plan de Copenhague est un programme de longue durée dont l’objectif est de faire, d’ici 2025, de la capitale danoise la première ville sans carbone au monde.

Sur le même sujet

Ce projet englobe aussi le choix de la municipalité de Copenhague de passer aux LED tout l’éclairage public de la ville.

Le projet lancé en 2013 se proposait de remplacer 18 800 points de lumière à Copenhague en passant de sources traditionnelles à des appareils à LED. L’objectif, en accord avec Citelum, une entreprise qui gère l’énergie électrique et les installations, était d’arriver à réaliser une économie d’énergie de 90 %. En l’état actuel des remplacements effectués, l’économie réalisée est de 95 %.

L’intervention a commencé par des lieux symboliques et par des bâtiments de premier plan pour passer ensuite au remplacement de tous les appareils. iGuzzini illuminazione a fourni des projecteurs Maxiwoody qui ont été installés pour éclairer la Bourse et le Parlement dans le centre historique de Copenhague.
D’autres projecteurs ont en revanche été utilisés dans la zone de Nordhavn, une ancienne zone portuaire industrielle qui fait aujourd’hui l’objet d’un réaménagement, de la part de Cobe, Sleth, Polyform, Rambøll, afin de créer un nouveau quartier animé, parfaitement relié au reste de la ville. Des logements, bureaux, écoles, centres culturels, commerces trouvent et trouveront place pour la plupart à l’intérieur des bâtiments existants, soumis à une « mise en beauté » qui adapte leur usage sans altérer les éléments typiques de l’ancien port, comme les deux silos d’Aalborg Portland devenus désormais des bureaux.

Bien qu’assuré par les mêmes projecteurs, l’éclairage donne des résultats différents en ces lieux. Sur les façades du Palais de la Bourse et du Parlement, une parfaite homogénéité est obtenue et annule les ombres portées, en permettant de voir les détails d’architecture, comme pour le Palais de la Bourse, construit en 1625 avec son toit en cuivre vert et la gargouille du Dragon avec les quatre queues entortillées, parfaitement visible désormais de nuit.

À Nordhavn en revanche, les projecteurs assurent le niveau d’éclairage horizontal nécessaire pour la sécurité, de façon homogène, et contribuent parfois, avec des accents de lumière, à renforcer le plaisir d’une promenade sur le bord de mer.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

https://www.iguzzini.com

 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.