Fonroche Éclairage remporte une nouvelle fois le marché de l’UGAP

Privas (Ardèche) ©Fonroche Éclairage Photo Xavier Boymond
Privas (Ardèche) ©Fonroche Éclairage Photo Xavier Boymond

Dans le cadre de sa campagne nationale de renouvellement de marchés, l’union des groupements d’achats publics (UGAP), seule centrale d’achat public “généraliste” en France, renouvèle sa confiance envers Fonroche Éclairage en lui attribuant le marché de l’éclairage public solaire. La gamme de lampadaires autonomes de l’entreprise française, leader mondial de ce secteur, seront une nouvelle fois en bonne place dans le catalogue de l’UGAP à partir de mai 2020 et ce, pour les 3 ans à venir.

Sur le même sujet

Fonroche Éclairage : un acteur important pour la sphère publique
Le leader de l’éclairage solaire Fonroche Éclairage, propose des solutions autonomes d’éclairage écologique et économique pour les collectivités, les départements, les régions mais aussi pour toutes les structures publiques tels que les pompiers, les hôpitaux, ou le CNRS, etc.
Adjudicataire UGAP depuis 2017, la PME du Lot-et-Garonne connait un fort développement en France, avec aujourd’hui plus de 50 % de part de marché. Fort de ses 3 années de travail en commun, riches en nouveaux projets, Fonroche Éclairage et UGAP ont fait émerger de belles réalisations en métropole et dans les Dom-Tom, représentant des milliers de lampadaires solaires. L’entreprise a notamment équipé : le parking du centre nautique de Privas (07), le CHU et le Crous de Clermont-Ferrand (63), le CNRS de Rennes (35), le Zénith de Strasbourg (67), la Communauté de Communes Bretagne Centre (22), le port d’Arcachon (33) et la communauté de Communes de Petite Terre (Mayotte), etc. pour les plus emblématiques. Des projets variés sur de nombreuses applications : routes, ronds-points, parkings, zone d’activités, voies vertes, etc.

Le référencement UGAP : la reconnaissance d’un savoir-faire et d’une forte compétitivité
Tous les 3 ans, et afin de proposer toujours l’offre la plus compétitive aux acheteurs publics, l’UGAP renouvelle la totalité de ses marchés et ce, pour chacune de ses catégories. Les critères de sélection des fournisseurs sont le prix, la qualité des produits et des services, mais aussi l’engagement environnemental dont ils font preuves.
C’est grâce à la compétitivité de ses produits, à son expertise de pointe, mais aussi à la performance de ses lampadaires solaires, que Fonroche  Éclairage a obtenu la meilleure notation parmi tous les participants. Entièrement autonomes, les lampadaires solaires sont moins chers que l’éclairage conventionnel : installation rapide, sans grands travaux, tranchée ou armoire électrique, plus de facture d’électricité, et une première maintenance à 10ans ; ce qui impacte positivement le budget des communes” explique Laurent Lubrano, directeur général de Fonroche Éclairage.
Véritable gage de qualité, l’offre UGAP permet aux entités publiques d’accéder immédiatement, et en se dispensant d’appel d’offres, à plus d’1,4 million de références actives issues de plus de 3 400 marchés actifs.

Laurent Lubrano revient sur cette nouvelle collaboration : « Remporter pour la seconde fois consécutive cet appel d’offres est un véritable gage de confiance de la part de l’UGAP. Ces 3 premières années de collaboration nous ont beaucoup appris, notamment sur la volonté forte et partagée de tous les acteurs de l’achat public de proposer des offres plus innovantes, qui s’engagent dans la Transition énergétique française. La forte compétitivité de notre solution d’éclairage solaire a été encore une fois déterminante dans cette victoire. Ce renouvellement de marché va nous permettre de continuer à nous développer en France et de permettre à de nombreuses collectivités et entités publiques en métropole et Outre-mer de bénéficier de cette technologie d’éclairage solaire autonome de pointe, et ce très facilement ».
Avec des milliers de points lumineux installés en France sur une grande diversité de projets, Ce renouvellement de marché UGAP va permettre à Fonroche Éclairage d’augmenter son chiffre d’affaires en France et dans les DOM-TOM.

AVIS D’EXPERT
par
Bastien Lanta, chef de produit chez Fonroche Éclairage

Infrastructures routières : 5 raisons de privilégier un éclairage durable

1. Assurer la sécurité et le confort des usagers
L’éclairage public facilite les déplacements routiers à la nuit tombée, c’est un fait ! Il permet de limiter les angles morts, mettre en lumière les obstacles, réduire la fatigue oculaire, etc. L’illumination, raisonnée et adaptée, joue un rôle important sur la sécurité routière. De plus, en 2020, une nouvelle réglementation a été mise en place : celle de l’application de l’arrêté du 27 décembre 2018 qui devrait enfin signer la fin des nuisances liées aux installations lumineuses. Cette nouvelle norme exige dorénavant que le flux lumineux ne doit pas dépasser la ligne horizontale du luminaire LED. Le but de cette mesure : ne pas éblouir les habitations privées et limiter la pollution lumineuse, notamment dans les métropoles.

2. Alléger le budget communal
On peut aussi affirmer que l’éclairage public représente un pôle de dépenses élevé : facture d’électricité, maintenance et renouvellement, pèsent sur le budget des communes. Des solutions existent pour réduire ses coûts de fonctionnement : le lampadaire solaire contribue à les annuler, car son fonctionnement est totalement hors réseau et ne nécessite ni électricité, ni maintenance, ni renouvellement. L’énergie solaire est ainsi assurément plus économique que le réseau électrique.

3. Concentrer le flux lumineux sur les axes routiers
Au dessus d’un certain seuil, lorsque la lumière de nuit est équivalente à celle du jour, cela perturbe le cycle de la vie et de la biodiversité. Selon le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, les insectes pollinisateurs tels que les abeilles ont réduit de 62% leurs visites nocturnes dans les zones trop éclairées. Le flux lumineux ainsi que les températures de couleur sont étudiés pour ne pas impacter la biodiversité et n’éclairer que les axes routiers. Installer des lampadaires solaires sur les routes apporterait donc, en plus de ses bienfaits pour l’environnement, un confort notable pour les automobilistes grâce à une luminosité suffisante sans être agressive.

4. Installer des luminaires sans bloquer la circulation
Les travaux sur les axes routiers engendrent de nombreuses perturbations de circulation et de sécurité. La durée de ces travaux est donc déterminante sur les axes routiers. Avec une installation en moins de deux heures pour chaque mât, le lampadaire solaire permet de réduire considérablement la durée des travaux car elle ne nécessite ni tranchées ni raccordements électriques.

5. Agir pour une planète éco-responsable
Dernier point mais pas des moindres, l’éclairage 100 % solaire agit pour la planète. En effet, en utilisant une énergie renouvelable, on réduit fortement les émissions de CO2.
Les discussions autour de l’impact environnemental des citoyens, des entreprises et des collectivités s’intensifient. Plus qu’une simple tendance, l’éco-responsabilité est désormais favorisée voire imposée par des législations de plus en plus drastiques, et s’accompagne d’une véritable prise de conscience des parties prenantes. Face à des contraintes économiques et environnementales de plus en plus fortes, de nombreuses collectivités, sociétés publiques et privées ont fait le choix d’adopter un comportement plus éco-responsable en opérant une transition vers l’éclairage solaire. En cinq ans, le nombre de lampadaires solaires est ainsi passé de 300 à plus de 10 000 dans l’Hexagone : l’éclairage fait incontestablement partie des solutions éco-responsables qui éclaireront le monde de demain.
Ainsi, les lampadaires solaires sont plus que jamais une opportunité pour les collectivités et les infrastructures routières, et de plus en plus plébiscités à travers le globe. Prioritaire pour les collectivités, l’éclairage public est aujourd’hui devenu un incontournable des stratégies de développement des villes. Et pour cause, l’usage du solaire permet de réduire l’impact environnemental tout en réalisant des économies. De nombreuses collectivités en France ont déjà franchi le pas. La tendance est à la hausse, et ce dans toutes les régions.

 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.