DCIM : un outil indispensable pour une gestion optimale des datacenters

Supervision d'un centre de données à l'aide de l'interface utilisateurpour le système convergé DataCenter Automation. (c) ABB

Le DCIM (Data Center Infrastructure Management) est une suite informatique ou logicielle qui permet d’optimiser la gestion en temps réel d’un centre de données. De l’analyse de l’utilisation et des consommations d’énergie à la surveillance des infrastructures et à la gestion des capacités et changements, ces outils sont devenus indispensables à l’exploitant d’un datacenter, petit ou grand. Ces solutions sont récentes mais, au fil des années, de nouvelles fonctionnalités se sont ajoutées aux principes de base.

Sur le même sujet

Les solutions DCIM sont devenues indispensables pour les personnes en charge d’un datacenter, les services de maintenance ou surveillance pour assurer le bon fonctionnement des équipements informatiques et des infrastructures, en termes de sécurité mais aussi d’efficacité énergétique et de maîtrise de tous les coûts d’exploitation. Le DCIM va assurer la collecte des données de tous les actifs du datacenter, la surveillance des bâtiments et des équipements sensibles ou prioritaires (refroidissement, alimentations sécurisées, distribution électrique…), l’automatisation de certaines actions, l’aide à la planification des capacités, des évolutions et modifications, l’assistance à la maintenance et au dépannage. Il va simplifier la gestion du datacenter en utilisant des logiciels, des équipements et des capteurs pour surveiller les systèmes critiques à partir d’un tableau de bord central en temps réel. Ce DCIM va gérer les tâches quotidiennes mais également la gestion du changement, de la capacité et des actifs ; un rôle particulièrement important pour des centres comme ceux des hébergeurs, qui doivent s’adapter en permanence aux besoins de leurs clients. Le DCIM va permettre aux administrateurs de répondre plus rapidement aux problèmes pour éviter les temps d’arrêt ou, pire, les pannes.

Un outil pour réduire les coûts d’exploitation
La réduction des coûts d’exploitation est aussi un objectif important : coûts de détention des équipements, serveurs, unités de stockage, consommation de tous les équipements et coût de leur refroidissement. La solution DCIM permet d’identifier les secteurs à optimiser, les mises à niveau technologiques pour réduire les consommations d’électricité ou d’eau. L’efficacité de chaque équipement est rendue visible et peut être optimisée en fonction des charges ou des conditions environnementales. Le DCIM est ainsi devenu un outil indispensable pour tous les centres de données, mais qui évolue pour s’adapter aux changements du monde informatique.

Une nouvelle génération d’outils de DCIM
Les environnements informatiques évoluent avec de plus en plus d’environnements hybrides, des équipements répartis sur plusieurs sites, des clouds publics et privés, des centres de données et des sites périphériques d’Edge Computing. Cela rend plus complexe le suivi à partir d’un emplacement central et la détection de pannes. Ce manque de visibilité dans ces environnements hybrides peut devenir un problème sérieux pour de nombreux administrateurs de réseau.

Pour répondre à ces préoccupations, une nouvelle génération de solutions DCIM offre une surveillance complète des infrastructures pour comprendre où se trouvent les ressources déployées et comment elles sont utilisées, exploiter les gains d’efficacité cachés avec un processus automatisé pour ajuster les équipements de puissance et de refroidissement, automatiser les tâches de gestion et émettre des alertes en cas de problème.

Des offres des constructeurs qui permettent de répondre à ces nouveaux besoins
Au cœur du programme ABB Ability déployé depuis de nombreuses années dans les industries manufacturières ou à risques, ABB a développé sa solution ABB Ability Data Center Automation basée sur sa plateforme industrielle ABB Ability System 800xA. Sylvie Moisy, Business Developer Data Center Automation d’ABB France, explique : « ABB a adopté une approche de type solution convergée car si on veut optimiser les données et que l’opérateur ait la possibilité de réagir très rapidement, il faut que ces données soient cohérentes entre elles et arrivent au même endroit. Tous nos clients ont les mêmes exigences : disponibilité, sécurité, intégrité de l’information. Or, les données en silos sont diffuses et l’interprétation entre les données peut être complexe et entraîner un temps de réaction trop long. Avec la solution convergée d’ABB, l’ajout de nouveaux équipements et de nouvelles fonctionnalités est simple, rapide et économique. Cette solution convergée et collaborative permet de gagner 10 à 15 % en efficacité énergétique, 10 % en augmentation de productivité du personnel, et de réduire les temps d’arrêt imprévus de 40 à 50 % (selon l’ARC Advisory Group – CPAS 2.0).

Visualisation du système électrique avec données d’analyse détaillées. (c) ABB

Tout le personnel du datacenter (personnel de maintenance, opérateur IT, responsable du site) aura le même type d’information et parlera le même langage sans dépendre des différents constructeurs de matériel. L’objectif est bien : “On rend la donnée à l’utilisateur.”

Le système définit pour chaque objet des paramètres qui sont pertinents pour l’utilisateur avec une entrée unique et des informations distribuées ensuite en fonction des tâches et des responsabilités de chaque intervenant. L’affichage est alors dynamique et configurable en fonction du rôle de chacun des utilisateurs. La solution ABB Data Center Automation est complètement ouverte, prend en charge l’ensemble des protocoles les plus répandus (Modbus, BACnet, SNMP…) et avancés tels que IEC 61850. Elle est évolutive en fonction des futures avancées technologiques. »

L’objectif de la solution ABB est de réaliser, à l’aide du Data Center Automation, des économies opérationnelles (TCO) grâce à des fonctions intégrées, dédiées à la fois aux opérations et à la maintenance préventive, mais aussi prédictive.

Schneider Electric propose depuis fin 2019 sa nouvelle solution DCIM  EcoStruxure IT, une architecture de gestion du centre de données en tant que service (DMaaS) conçue spécialement pour les environnements informatiques et les centres de données hybrides.

EcoStruxure IT donne des informations sur les appareils, des alarmes intelligentes, une surveillance grâce au système ouvert qui collecte les données de tous les appareils, quel que soit le fournisseur, et une prévision des risques potentiels grâce aux benchmarks et outils d’analyses étendus dans le « lac de données » d’EcoStruxure.

Architecture de la solution DCIM EcoStruxure IT de Schneider Electric. (c) Schneider Electric

Pour Steven Brown, Head of Product Management for Secure Power Software de Schneider Electric, « ce DCIM de nouvelle génération ajoute de la commodité en libérant la puissance du cloud, en offrant des fonctionnalités qui ne sont pas disponibles sur site. Il est plus facile à déployer, fournit des mises à jour de micrologiciel et des correctifs de sécurité transparents et automatisés sans interrompre les opérations. Un autre avantage est que la solution basée sur le cloud prend en charge la mobilité en permettant aux centres de données et aux professionnels de l’informatique d’accéder aux données sur tous les sites à tout moment, n’importe où, à partir de n’importe quel appareil. Il suffit d’une connexion Internet pour accéder à la console DCIM basée sur le cloud. EcoStruxure IT est adapté aux environnements de datacenters centralisés, mais également aux déploiements périphériques. Au fil du temps, cette nouvelle solution DCIM ajoutera plus de fonctionnalités et ses capacités d’apprentissage automatique s’amélioreront à mesure que davantage de données machine seront collectées, analysées et utilisées pour affiner la capacité du logiciel à guider les recommandations et la planification ».

Vertiv continue à faire évoluer sa solution de DCIM Trellis. « Trellis a été lancé il y a près de 10 ans, explique Séverine Hanauer, directrice des ventes Data Center & Telecom de Vertiv France. Le DCIM était encore en cours de définition et évoluait avec les demandes et les conceptions toujours plus variées des datacenters. Aujourd’hui, Trellis est compatible avec les datacenters de grande taille (multi-géographique et hyperscale), mais aussi de ceux, plus petits, de sociétés du Fortune 500 aux entreprises de colocation qui supportent les PME jusqu’à une taille d’un seul rack. Nos clients utilisent quotidiennement Trellis dans leurs environnements de production ainsi que dans les environnements de préproduction et de test avant de déployer de nouveaux équipements informatiques d’un fournisseur. » 

Visualisation des températures de baies à l’aide de la solution DCIM Trellis de Vertiv. (c) Vertiv

Séverine Hanauer poursuit : « Au cours des dix dernières années, l’évolution des compétences dans le domaine, les meilleures pratiques, les processus, les flux de travail et les rapports sont le fruit des observations faites directement par nos clients.

Les dernières fonctionnalités de Trellis sont destinées à faciliter l’utilisation et le déploiement. Nous avons remanié l’interface utilisateur en mettant l’accent sur l’efficacité opérationnelle et la présentation d’informations plus pertinentes.

L’affichage de l’état des infrastructures peut se faire sur tablette. (c) Vertiv

La priorité donnée à la facilité d’utilisation complète les capacités de monitoring et de gestion déjà solides de Vertiv. Alors que les organisations continuent à faire plus avec moins, les logiciels DCIM doivent suivre le rythme, devenir plus faciles à déployer et à utiliser et c’est exactement ce que permet Trellis.

Avec la crise sanitaire actuelle, quand la sécurité et la résilience sont plus que jamais critiques, une gestion à distance et un personnel moins nombreux sur site sont devenus des prérequis courants et auxquels Trellis répond parfaitement. Ceci grâce au fondement du système Trellis, qui est la gestion à distance des environnements informatiques distribués. »

Ces solutions DCIM devraient encore devenir plus performantes dans un avenir proche avec l’utilisation de l’intelligence artificielle appliquée à toute l’infrastructure physique des datacenters pour le traitement d’informations importantes et des prévisions d’événements.

Jean-Paul Beaudet


AVIS D’EXPERT

Jérôme Totel
Vice-président de la Stratégie de DATA4

Jérome Totel (c) DATA4

Considérez-vous qu’une solution DCIM est stratégique pour le fonctionnement de vos datacenters et la gestion dynamique de vos actifs ?
Jérôme Totel – Le développement d’outils de pilotage de nos datacenters est un axe stratégique pour DATA4, pour garantir une gestion optimale de nos services, donner toujours plus de transparence et de visibilité à nos clients et maîtriser l’empreinte environnementale des plateformes de services hébergées par nos soins. La solution DCIM entre donc naturellement dans ce cadre pour nos besoins internes mais également pour nos clients. Les datacenters sont considérés comme le socle de l’économie numérique et doivent par conséquent répondre aux enjeux de connectivité, de sécurité et de protection de l’environnement. Dans ce contexte, les solutions DCIM ont un rôle clé à jouer en conjuguant l’amélioration de l’expérience utilisateur avec la garantie d’une excellence opérationnelle, et l’optimisation de la consommation d’énergie et de l’utilisation des différentes ressources (espaces d’hébergement, câblage, énergie, etc.).

Quels sont les services offerts par une solution DCIM bien adaptée à vos datacenters et quels sont les plus importants ?
J. T. – Chez DATA4, nous avons une conception résolument innovante de ce type de service. Notre solution DCIM est intégrée dans une solution dénommée Smart DC. Avec ce service, fini les tableurs Excel. Nos clients accèdent à des reportings en temps réel leur permettant de piloter, maîtriser et optimiser la gestion de nos services. Ils disposent ainsi d’indicateurs de performances et environnementaux tels que la température, l’humidité, la consommation d’eau et d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre afin de suivre très finement la performance et l’empreinte environnementale de leurs plateformes informatiques, incluant les infrastructures DATA4 mais également leurs équipements informatiques tout au long de leur cycle de vie (de la production au recyclage), et ainsi adopter des pratiques plus durables.

Depuis vos premiers datacenters et la mise en service des dernières salles, quelle évolution avez-vous vue dans l’offre des fournisseurs de DCIM, et dans quels domaines ?
J. T. – Le marché DCIM offre des solutions de plus en plus « intelligentes » permettant d’optimiser et d’automatiser de plus en plus de processus opérationnels et techniques. C’est indéniablement le Machine Learning et l’IA qui ont révolutionné l’offre en matière de DCIM, en permettant une approche proactive pour une prévention des risques toujours plus efficace ainsi qu’une meilleure gestion des ressources. Les solutions DCIM « montent » de plus en plus dans les couches applicatives, permettant une maîtrise optimale de l’ensemble du système d’information.


 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.