La marque NF reste un gage de qualité, de durabilité et de sécurité pour les matériels électriques

Réalisation d'un essai de Compatibilité Electromagnétique (CEM) dans un laboratoire du LCIE. (c) LCIE Bureau Veritas

Plus de 80 ans après sa création, la marque NF, qui couvre de plus en plus de domaines, reste une référence pour le matériel électrique en allant au-delà d’une simple déclaration de conformité à des normes européennes ou internationales. Cette certification est réalisée par un organisme extérieur et indépendant à partir d’un référentiel de normes NF défini par l’AFNOR (Association française de normalisation). Un gage de qualité et de sécurité pour le professionnel ou l’utilisateur.

Sur le même sujet

Connue par près de 80 % des professionnels du bâtiment selon une étude réalisée par AFNOR Groupe, la marque NF est délivrée à plus de 50 000 produits et services et concerne tous les secteurs des bâtiments résidentiels, tertiaires ou industriels. Une marque qui couvre aussi bien des produits et équipements sanitaires, des équipements de chantier, des biens de consommation, des équipements électriques et électroniques que des services aux consommateurs et aux organisations ou des services médicaux.

Pour le secteur électrique et électronique, cela couvre, avec différentes références de marques NF, l’appareillage électrique domestique, les conducteurs, câbles ou conduits, les luminaires ou les blocs de sécurité. Mais la marque NF va se distinguer d’autres marquages comme la marque CE, obligatoire pour tous les produits vendus sur le marché européen, par la démarche volontaire du fabricant et un processus de certification complet par un organisme extérieur indépendant habilité à délivrer la certification NF. Et, confirme Christine Kertesz, responsable du département Certification NF de l’AFNOR (dans Batiweb du 5/09/2019), « la certification NF atteste de la conformité aux normes et s’appuie sur des valeurs de qualité, de sécurité et de confiance. La certification va apporter le regard d’un organisme indépendant, qui plus est, accrédité par le Cofrac, qui reconnaît la compétence et l’impartialité de l’organisme certificateur. Et parce qu’ils ont confiance, les prescripteurs peuvent utiliser le produit tel quel, sans faire de contrôles de réception, ce qui fait aussi gagner du temps et de l’argent aux utilisateurs ».

Tous les équipements certifiés NF dans la maison. (c) AFNOR

Pour les équipements électriques et électroniques, le LCIE Bureau Veritas assure ces certifications NF et NF Environnement. Pour Rémi Le Lan, Marketing Manager de LCIE Bureau Veritas, « dans un contexte de profusion d’offres en tout genre, la marque NF est une assurance forte qui réduit le risque de vices de fabrication. La surveillance continue de la conformité des produits : les contrôles par essais des produits (prélèvement usine et directement sur le marché) et audits des sites de fabrication réguliers exigés par la marque NF garantissent la sécurité, la fiabilité et les performances du matériel, ainsi qu’une mise en œuvre souvent facilitée. Les essais ne peuvent être réalisés que par des laboratoires approuvés et dont la compétence est maîtrisée et documentée. Ces laboratoires sont tous soumis à des évaluations périodiques afin de garantir le maintien de leur niveau de performances. Les essais vont concerner les dispositions constructives, les échauffements, les essais de sécurité électrique, les essais fonctionnels (limites de fonctionnement), évaluation de la tenue sous contraintes climatiques et mécaniques et essai de tenue au feu. La durée de qualification dépend de la complexité des produits et des gammes à évaluer et peut être de quelques semaines à plusieurs mois ».

Les étapes clés de la certification NF

Pour cela, tout un processus et un cahier des charges précis sont établis par AFNOR Certification, de la demande de l’industriel jusqu’à l’édition du certificat et le suivi régulier après certification pour garantir un niveau de qualité constant.

Le référentiel, base de la certification
Cette certification NF va se baser sur un référentiel élaboré avec tous les acteurs du secteur concerné : les fabricants, les prestataires de services, les organisations professionnelles, les associations de consommateurs, les pouvoirs publics et des organismes techniques de contrôle. Et, explique Rémi Le Lan, « les référentiels techniques utilisés sont principalement des normes françaises publiées par l’AFNOR, elles-mêmes basées sur des publications internationales rédigées par différents comités techniques composés d’experts reconnus ». Chaque référentiel va inclure les exigences techniques à respecter par le produit, les dispositions de management permettant au fabricant d’assurer la constance de sa production, la nature et la fréquence des contrôles que l’organisme certificateur doit réaliser (essais en laboratoire indépendant pour les produits, évaluations documentaires, audits sur site…). On est très loin du simple produit envoyé par un fabricant pour être testé, il s’agit pour lui d’un véritable engagement dans une démarche de qualité avec comme objectif une maîtrise de la qualité de ses produits et une réduction des coûts de non-qualité. Et comme, une fois certifiés NF, les produits comme leurs lieux de fabrication sont contrôlés régulièrement, c’est une garantie dans le temps pour le professionnel et le consommateur.

Des fabricants d’équipements et d’appareillages électriques proactifs

Contacteur de chauffe-eau Heures pleines-Heures creuses certifié NF. (c) Schneider Electric

Les distributeurs, installateurs, artisans et tableautiers font confiance à la marque NF pour choisir leurs équipements et les fabricants vont tenir compte des essais de cette certification dans le développement et les tests de leurs produits en allant souvent au-delà de ce qui sera nécessaire. Ainsi, explique Mickael Sagnes, responsable Marketing Produits de Schneider Electric France, « nous certifions NF tous nos produits liés aux courants forts (disjoncteurs, prises de courant, boîtiers, tableaux…) car c’est indispensable pour vendre en France. Mais avant de faire la certification, nous effectuons des tests dans nos propres laboratoires agréés Cofrac pour tester les équipements BT ou MT au-delà des normes. Dans tous nos projets de développement de nouveaux produits, nous avons une phase de validation avec des tests approfondis à chaque étape de ce développement : tests d’endurance mécanique et électrique, de vieillissement, de CEM dans notre propre laboratoire d’essais, de vibrations ou encore des tests climatiques. Pour les disjoncteurs, ce sont par exemple des tests de tenue électromécanique que nous faisons à des valeurs de courant bien supérieures à la norme. Au final, les clients vont choisir ces équipements marque NF même si cette garantie de sécurité et de fiabilité peut augmenter le coût des produits ».

Hager a fait le choix de la certification NF pour de nombreux produits : disjoncteurs divisionnaires et différentiels, interrupteurs, prises de courant, transformateurs, relais, contacteurs, car « la marque NF, c’est du concret : des exigences à respecter fondées sur des normes validées par les pouvoirs publics, les entreprises et les consommateurs et vérifiées par des contrôles. Ces contrôles sont assurés par des organismes certificateurs indépendants et effectués de manière régulière et constante. Ils garantissent la qualité et la sécurité des produits et services ».

Appareillage de distribution terminale certifié NF. (c) Legrand

Olivier Masseron, responsable Normalisation, direction Marketing France de Legrand, explique : « La certification NF des produits Legrand est réalisée et garantie par un organisme certificateur extérieur et indépendant, le LCIE, Laboratoire central des industries électriques, filiale du Bureau Veritas.

Les produits font l’objet d’essais standardisés de résistance mécanique, de pénétration des corps solides, de la poussière et de l’eau, de tenue au feu et de non-propagation de l’incendie et de bien d’autres essais de performances répondant à des référentiels reconnus au niveau international.

Cette certification s’établit pour chaque produit, à la référence. Elle donne l’assurance que les produits respectent un niveau de qualité indispensable pour le marché avec des exigences de sécurité et de performances élevées. Les essais initiaux sont ensuite complétés par des contrôles périodiques effectués par l’organisme certificateur sur des échantillons pris aléatoirement dans des lots de production de série, permettant de s’assurer de la tenue dans le temps de la qualité des produits et de leur conformité aux normes en vigueur.

Chambre acoustique de Schneider Electrique pour des mesures de bruit d’équipements. (c) Schneider Electric

Le marquage CE, rendu obligatoire par directives européennes, permet aux autorités de surveillance des marchés d’autoriser la libre circulation des produits en France, au regard de règlements qui encadrent la fabrication des produits d’un point de vue sécurité électrique et compatibilité électromagnétique. Ce marquage est une auto-déclaration du constructeur qui ne fait l’objet d’aucun contrôle par une tierce partie et qui ne remplace en aucun cas une marque de qualité comme la certification NF. »

Un des intérêts majeurs des marques de conformité NF est ainsi leur adaptation aux évolutions technologiques et aux attentes des clients. En 2019, LCIE Bureau Veritas a ainsi certifié 12 428 produits, dont 6 274 appareillages, 22 câbles et 648 conduits.

Jean-Paul Beaudet

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.