Éclairage public intelligent, par Comatelec Schréder et Bosch

Éclairage public intelligent. ©Comatelec-Schréder

Comatelec Schréder et Bosch rendent l’éclairage public intelligent pour moins de consommation et plus de services.

Pour un éclairage public intelligent adapté selon la vitesse et l’usager (piéton, cycliste, véhicule léger, véhicule lourd), Comatelec Schréder, filiale du Groupe Schréder, leader mondial en solutions d’éclairage extérieur intelligentes, et Bosch, important fournisseur mondial de technologies et de services, concrétisent leur collaboration.

La fréquentation des rues et des places par les piétons et véhicules est mesurée pour adapter l’aménagement du territoire et les services. Pour Ludovic Girard, directeur technique de Comatelec Schréder, « Nous avons sélectionné les capteurs Bosch pour leurs performances uniques sur le marché. Les premiers rapports d’analyse effectués sur un de nos luminaires les plus vendus en France, la CITEA, sont très positifs en conditions réelles. Nous allons donc proposer cette solution sur une large gamme de notre catalogue ».

L’éclairage public intelligent pour réduire la consommation énergétique

Grâce au microprocesseur et algorithmes embarqués, les capteurs optiques Bosch permettent de détecter les piétons comme les véhicules. L’information de détection est transmise directement au luminaire pour faire varier l’éclairage public. Ce sont donc des économies d’énergie et un confort plus important pour les usagers !

Il faut faire évoluer les installations d’éclairage public vers d’avantage d’adaptabilité au contexte réel ; les techniques le permettent en upgradant les installations existantes. La révolution digitale doit devenir le leitmotiv du gestionnaire et permet de mutualiser différents services sur un même support. Éclairer ne suffit plus ! Il faut capitaliser sur l’acquis et optimiser les installations pour plus de services aux usagers, jour et nuit.”

La Smart City prend forme avec la mesure de la fréquentation des territoires

©Comatelec-Schréder

« Nos capteurs permettent la détection, la classification et le comptage des objets. Au-delà des économies d’énergies, ces données anonymes de comptage permettent à chaque territoire de connaître la fréquentation des rues et des places pour adapter les services et l’aménagement de l’espace public », déclare Franck Cazenave, directeur Smart Cities de Bosch France Benelux.

Les données des capteurs Bosch sont interopérables, à savoir l’accès et le partage se font grâce à des formats standards.

En conclusion, la Smart City utilise les technologies de l’information et de la communication pour améliorer le bien-être des habitants, tout en optimisant les coûts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *