« relamping » is not « renoving », par le Syndicat de l’éclairage

relamping is not renoving g

Si “relamping” n’existe pas en anglais, “renoving” non plus ! Le Syndicat de l’éclairage veut rappeler ici qu’un changement de lampes n’a jamais été et n’est toujours pas synonyme de rénovation.

Le « relamping » consiste à remplacer les lampes usagées par des lampes neuves, rappelle le Syndicat de l’éclairage.

Le Plan de relance publié le 3 septembre 2020 met l’accent sur la priorité à donner aux « opérations à gains rapides et à fort retour sur investissement ». Il cite dès la 13e page la « modernisation des systèmes d’éclairage ». C’est donc qu’au plus haut niveau de l’État l’enjeu des installations d’éclairage a été identifié, et le Syndicat de l’éclairage s’en félicite.

Les bâtiments publics : une cible prioritaire pour #FranceRelance

Une enveloppe de 4 Md €, répartie entre les collectivités territoriales et l’État, doit permettre de financer des projets de rénovation énergétique de bâtiments publics.

Ce plan d’investissement massif est sans précédent, et le 14 décembre ont été dévoilés les 4 214 projets de rénovation énergétique des bâtiments publics de l’État.

Il s’agit d’un plan ambitieux, mais de quelle manière va-t-il être mis en œuvre ?

L’examen de la liste de ces 4 214 projets nous en apprend davantage : si – et c’est une bonne nouvelle – il est question d’éclairage dans 22 % des projets, il n’existe aucune garantie que ces projets seront conformes aux bonnes pratiques.

En effet, pour 945 projets cités dans ce plan d’investissement, la nature des travaux concerne du relamping, dont 635 de manière exclusive, mais le relamping est rarement une bonne rénovation de l’éclairage… Le relamping signifie un non-remplacement des luminaires, une performance énergétique similaire, un confort visuel délaissé, aucune amélioration du pilotage des luminaires et la même vétusté pour l’installation.

Le relamping est une opération de maintenance, ce n’est pas une opération de rénovation.
Le relamping n’est pas la modernisation des systèmes d’éclairage citée dans le plan de relance.
Puisqu’il est frappant que le relamping est aux antipodes d’une modernisation des systèmes d’éclairage, que l’État appelle de ses vœux, gageons qu’il ne s’agit là que d’un abus de langage et que les réalisations de qualité seront au rendez-vous. Surtout, ne faisons pas l’erreur de bâcler ces travaux de rénovation énergétique, ces crédits doivent être utilisés au mieux !

Ne parlons plus de relamping, mais étudions des projets, écoutons les besoins, proposons des solutions.

Les fabricants d’éclairage, au plus près du terrain, sont chaque jour force de proposition au service de leurs clients et partenaires, cet engagement fort est nécessaire pour atteindre les objectifs ambitieux d’une transition écologique pour le monde du bâtiment.

www.syndicat-eclairage.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *