Pierre Bideau (1941-2021), la lumière de l’intérieur

pierre bideau
Pierre Bideau. Portrait issu du site de l'ACE

Hommage à Pierre Bideau, un des pionniers de la conception lumière

Pierre Bideau, ce génie de la lumière restera à jamais dans l’esprit de tous, le créateur de LA mise en lumière de la tour Eiffel. C’est par ce travail subtil, évident et pourtant si ingénieux que je découvre l’artiste tout autant que l’ingénieur lorsqu’il signe l’éclairage, en 1986, de celle qu’il appelait lui-même « la grande dame » et qu’il décrivait comme « ce monument étonnant dont la parfaite inutilité originelle n’a d’égal que sa perfection technique et esthétique ».
La Société nouvelle d’exploitation de la tour Eiffel (aujourd’hui la SETE) retient Pierre Bideau pour revoir l’illumination de la tour. Le concepteur lumière a alors cette idée originale d’installer les projecteurs à l’intérieur de la structure métallique elle-même, ce qui en souligne la légèreté et produit un rendu esthétique marquant : la couleur dorée des lampes à vapeur de sodium haute pression met en valeur les bruns pigmentés de jaune de la structure. L’effet est saisissant et les coûts d’exploitation sont divisés par quatre. 18 ans plus tard, lorsque le temps est venu de remplacer le matériel, c’est de nouveau à Pierre Bideau que l’on demande de reprendre l’étude. Il garde le principe de l’éclairage de l’intérieur et remplace les anciennes sources par des lampes sodium moins énergivores.

Le Grand homme (dans tous les sens du terme) était fort impressionnant, voire intimidant, et pourtant c’est toujours avec la même humilité qu’il parlait de son métier d’éclairagiste à chaque fois que nos chemins se sont croisés, ou plutôt que nous avons croisés les mots, pour décrire ses mises lumière ou même évoquer celles de ses confrères. Cette bienveillance et son expertise, Pierre Bideau les met au service de l’Association française de l’éclairage, en créant notamment, en 1981, le centre régional Val de Loire, dont il est le président jusqu’en 1991.

Quelques années plus tard, en 1995, voulant partager son experience d’éclairagiste indépendant, il participe, avec d’autres pionniers de cette toute jeune profession, à la création de l’Association des concepteurs lumière et éclairagistes, dont il sera président de 1999 à 2001. À l’occasion des dix ans de l’ACE, Pierre Bideau résumait ainsi, dans la Lettre de l’ACE, ses années de présidence : « L’accent a été mis sur les relations avec le Syndicat de l’éclairage et l’AFE. C’est aussi à ce moment que nous avons lancé les séminaires annuels en province, qui nous ont permis d’accueillir des intervenants extérieurs. Ces débats sont devenus une source d’enrichissement pour notre profession et l’occasion de rencontrer des associations internationales, ainsi que d’autres professionnels, architectes, ingénieurs des villes..

Prix et distinctions

  • 1986 : médaille d’or de l’Académie d’Architecture pour la mise en lumière de la tour Eiffel.
  • 1991 : médaille Augustin Fresnel de l’Association française de l’éclairage.
  • 1994 : prix de l’Académie Nationale des Arts de la Rue pour la mise en lumière de la ville de Caen.
  • 1996 : Lighting Design Awards de la Lighting Industry Federation pour la mise en lumière du Château de Waddesdon, Angleterre.
  • 1998 : grand prix catégorie Patrimoine moderne du Concours Lumières et Monuments (aujourd’hui “Concours Lumières”) pour la mise en lumière du pont du Martrou de Rochefort.
  • 2005 : prix Alfred Monnier de l’Association française de l’éclairage.

Voir le bel hommage de Vincent Laganier sur le site Light ZOOM Lumière : Pierre Bideau 1941-2021 : hommage à l’éclairagiste

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *