48 logements connectés fruit d’un partenariat promoteur-intégrateur

Tekitizy, intégrateur domotique et bâtiment connecté situé au Cannet, à côté de Nice, est une entreprise experte dont le savoir-faire reconnu lui donne le privilège de travailler dans les plus belles résidences de la région.

Pour ce chantier, Tekitizy est passé en direct avec le promoteur. Il avait déjà l’habitude de faire ce type d’opération. Il savait ce qu’il voulait et les produits dont il avait besoin. «Notre chiffrage a donc été au plus juste et nous n’avons pas eu beaucoup de plus value sur la partie “conseil et suivi avec les occupants” », explique Bastien Collin cogérant de Tekitizy.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le promoteur a fait plusieurs chantiers avec le même électricien et il s’est rendu compte que cela n’allait pas sur le lot domotique. Il avait pas mal de soucis sur les programmations. « Il a eu l’intelligence de comprendre que les lots électricité et Smart devaient être séparés et non pas gérés par la même entreprise. Les compétences sont différentes. Sa recherche d’un domoticien l’a mené à nous, par contact interposé », ajoute Bastien Collin.

Le promoteur voulait gérer les volets roulants, les éclairages, le thermostat et piloter à la voix. « Il s’agit là d’une gestion assez basique, sans gros scénarios compliqués, mais c’est vrai que c’est assez rare de proposer l’assistance vocale avec un Google Nest. Nous avons installé un Wiser Energy de Schneider Electric pour la gestion du thermostat, et l’électricien a posé les appareillages associés. Nous avons également travaillé sur le pilotage de volets roulants et de l’éclairage », précise Bastien Collin. Pour les prochains chantiers qui sont déjà signés, Tekitizy posera également les appareillages.

Dans ce type de projet, la difficulté ne vient pas de la technique, mais du temps nécessaire pour récupérer ou créer les accès et identifiants Google. Une intendance et une logistique qui sont chronophages. « Le paramétrage du pilotage à la voix intervient à la toute fin du projet, quand les gens sont déjà à l’intérieur de leur logement. Il a été difficile de centraliser les 48 rendez-vous de ma nière optimale. Certains habitent sur place, d ’autres ne sont pas du coin, les gens ne sont pas disponibles ou annulent… », confirme Bastien Collin.

La complexité de ce type de projet ne porte pas sur la domotique et l’installation en elles-mêmes, mais sur l’organisation des paramétrages avec les personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.