3 Questions à… Daphna Goldstein, Directrice générale pour les marchés France et Belgique, Hager Group

Daphna Goldstein
Daphna Goldstein, Directrice générale pour les marchés France et Belgique, Hager Group. © DR

Hager, fabricant franco-allemand de matériel électrique pour l’habitat et le tertiaire, développe depuis 60 ans des solutions pour améliorer la sécurité et la performance des installations électriques. Succédant à Stephan Kreutzer à la tête de Hager en France et en Belgique, Daphna Goldstein brosse les tendances du marché et dévoile les nouveautés du groupe pour l’année.

Quelles sont les grandes tendances du marché un an après le début de la crise ?
Daphna Goldstein – Le marché de l’habitat se porte mieux que le tertiaire, avec des répercussions à très court terme en réponse à la crise, et à moyen-long terme avec l’évolution des modes de travail, notamment. Sur ce segment de marché, il est encore difficile de se prononcer, car de nombreux verticaux sont affectés, parmi lesquels les bureaux, les hôtels ou les bâtiments culturels. Je pense que la principale opportunité de rebond sur le tertiaire viendra de la redéfinition des espaces, notamment dans les bureaux, avec la réduction du nombre de bureaux au profit des salles de réunion et la suppression des open spaces. Dans l’hôtellerie, des acteurs commencent également à aller vers une plus grande flexibilité dans l’usage des espaces. Du côté de la réglementation, nous constatons qu’elle va dans le bon sens et répond progressivement aux volontés citoyennes, notamment pour la transition énergétique du parc tertiaire. La focale du gouvernement est d’accompagner la transition énergétique par une meilleure gestion de l’énergie. Mais le retard pris en 2020 à cause du confinement a eu des répercussions sur les mises en chantier, et le second œuvre du bâtiment pourrait rapidement être affecté. Tous les acteurs ont dû apprendre à s’adapter.

Quelles sont vos nouveautés dans le champ de la performance énergétique des bâtiments ?
D. G. – Nous avons développé plusieurs offres qui permettent aux acteurs de répondre aux objectifs fixés par les pouvoirs publics. Notre offre « Stream » est un logiciel de supervision multisite, qui permet de connecter plusieurs gestionnaires d’énergie agardio manager. Stream vise à aider les intégrateurs et les Facility managers à entrer dans un mode de gestion à grande échelle. Cette solution a été développée avec des intégrateurs au cours d’un processus de coconstruction, marque de fabrique de Hager. L’objectif était d’éviter d’apporter de la complexité aux solutions. D’autre part, nous faisons évoluer notre gamme de serveurs KNX domovea, avec des possibilités de paramétrage accrues en mode simplifié. Nous poursuivons notre transition du résidentiel vers le tertiaire, engagée depuis plusieurs années. Nos solutions montent en puissance, avec la capacité d’adresser des projets jusqu’à 4 000 A. Pour répondre au plan « Objectif 100 000 bornes » lancé par les pouvoirs publics, nous présentons, courant avril, une nouvelle infrastructure de recharge de véhicules électriques (IRVE). Nous commercialisons des IRVE depuis près de 8 ans et nous constatons aujourd’hui une croissance exponentielle sur ce segment. Nous avons travaillé le design et la maniabilité, avec une borne plus simple à raccorder, compatible avec la nouvelle téléinformation des compteurs Linky, ce qui permet une gestion énergétique plus précise, en profitant notamment des abonnements multitarifs. Plus largement, au niveau du groupe, nous avons créé l’unité « Hager Energy », qui regroupe des équipes franco-allemandes, et qui doit porter les activités liées au véhicule électrique, au stockage d’énergie et aux énergies renouvelables. L’objectif de cette entité est de développer des solutions de Vehicle-to-Building (V2B) et de Vehicle-to-Grid (V2G), pour positionner Hager en précurseur sur ces sujets

Quelles sont vos priorités cette année ?
D. G. – Nous voulons nous renforcer sur notre cœur de marché résidentiel, notamment avec nos gammes d’appareillage mural, et nous développer davantage sur le marché tertiaire, car notre capacité à accompagner l’installateur fait notre différence. La mobilité électrique et la forte croissance sur le marché du management de l’énergie vont aussi représenter une priorité pour 2021 sur nos marchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.