Sécurité et autonomie : les solutions pour bien aménager la maison

Pratiquement tout le monde aspire à vieillir dans un environnement familier et dans le contexte actuel, il n’y a pas mieux que sa propre maison. Néanmoins, il existe de nombreux facteurs à prendre en compte pour que le maintien à domicile se déroule dans les meilleures conditions. L’aménagement de la maison de sorte à assurer la sécurité de ses occupants arrive notamment en tête de liste.

Le monte-escaliers pour une circulation sereine

Si passer d’un étage à un autre est un jeu d’enfants pour les personnes bien portantes, la difficulté peut paraître insurmontable et être source d’appréhensions, pour les personnes en perte d’autonomie. En l’absence d’équipement adéquat, on se retrouve cantonné à un seul étage ou à quitter la maison.
La gamme Handicare Monte-escalier est une solution sécurisée. Pour chaque modèle, un détecteur d’obstacles et une ceinture de sécurité sont systématiquement intégrés. La conception est ajustable à la configuration de la maison, permettant aussi bien une fixation au mur ou directement sur les escaliers. Il est ainsi aisé de surpasser les limites imposées par une mobilité réduite et de profiter du confort de sa propre maison sans mettre sa sécurité en péril.

Un agencement repensé pièce par pièce

Le niveau de dangerosité n’est pas le même dans les différents espaces. Il est donc important de prioriser les aménagements et réagencements pour assurer un accueil confortable et sécurisé aux personnes à mobilité réduite.
Il est conseillé de commencer par la salle de bains puisque c’est un espace intime où l’on souhaite prendre soin de soi en toute autonomie, dans la mesure du possible. Le bon sens exige donc l’installation de barres d’appui et de tapis antidérapants afin de limiter les risques de chute. Il est également recommandé d’installer une baignoire ou une cabine de douche spécialement adaptée aux seniors et personnes à mobilité réduite.
Côté cuisine, il est essentiel que tout soit à portée de main : matériel de cuisson, vaisselle… l’objectif étant de limiter les efforts à fournir pour réaliser des taches courantes.
Dans la chambre, la disposition doit permettre de tout atteindre sans difficulté. La hauteur du lit pourrait être repensée. Les objets les plus utiles seront placés sur des meubles assez bas et idéalement proches du lit ou du mobilier d’assise pour limiter les déplacements, surtout la nuit.
Pour toutes les pièces, il faudra dégager un espace suffisamment large pour une circulation fluide vers les portes et fenêtres. Au besoin, les meubles imposants seront retirés ou remplacés. A défaut d’enlever les tapis, on veillera à ce qu’ils soient fixés au sol.

Des solutions complémentaires pour être bien chez soi

Le maintien à domicile est conditionné par la sécurité du logement. En parallèle, vous devez vous assurer que la personne âgée occupant les lieux puisse y évoluer dans un confort optimal. Les installations qui se commandent à distance (volets roulants, appareils électroménager, éclairage automatique…) peuvent ainsi compléter les solutions classiques. Ce sont des aménagements relativement coûteux. Leur intégration peut donc se faire progressivement et doit s’adapter aux spécificités des besoins de la personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.