Palais Gyeongbokgung à Séoul, éclairé par ERCO

palais de Gyeongbokgung
Palais de Gyeongbokgung© ERCO photo Jackie Chan

Véritable attraction touristique, le palais attire des millions de visiteurs venus du monde entier. La lumière de ERCO crée sur place une ambiance magique qui fait ressortir les particularités architecturales du bâtiment dans l’obscurité.

Le palais de Gyeongbokgung, ancienne résidence royale imposante au XIVe siècle, situé au cœur de Séoul, est aujourd’hui considéré comme un chef-d’œuvre architectural du style pagode. Ce site monumental s’étend sur une surface de 400 000 m² et incarne des siècles de tradition et d’histoire coréennes.

La construction originelle du palais remonte à l’année 1395. Largement détruit après des guerres et des conflits, le complexe a été reconstruit en 1868, avant d’être à nouveau endommagé et partiellement abattu pendant la période coloniale japonaise (1910-1945). Ce n’est qu’en 1990 que le Palais Gyeongbokgung et ses résidences ont enfin été restaurés dans le respect de leur aspect d’origine.

Palais de Gyeongbokgung
Palais de Gyeongbokgung© ERCO photo Jackie Chan

Visiter ce complexe s’apparente à un voyage architectural dans le temps, à l’époque de la Corée du XIVe siècle. Les résidences situées à l’intérieur du palais sont des représentations idéales du style architectural des pagodes coréennes traditionnelles. Celui-ci se caractérise par des bâtiments de plusieurs étages au caractère affirmé, dont les différents niveaux sont séparés par des corniches en saillie. Les toits incurvés sont ornés de nombreuses couleurs et décorés de détails tout en finesse. Traditionnellement, les pagodes servaient à accueillir les ossements de moines bouddhistes particulièrement éminents.

Palais de Gyeongbokgung
Palais de Gyeongbokgung© ERCO photo Jackie Chan

Un voyage dans le temps au XIVe siècle – conçu avec la lumière
La conception lumière a été réalisée par bitzro & partners, l’une des plus grandes agences de la Corée du Sud, avec des solutions ERCO. L’objectif de leur concept pour le Palais Gyeongbokgung a été d’emmener le visiteur en voyage à travers le temps grâce à la lumière. « Nous vivons au XXIe siècle, mais les nuits que nous voyons sont les mêmes que celles que les êtres humains voyaient il y a 500 ans , explique Kiyoung Ko, fondatrice et responsable du design de bitzro & partners. L’idée était de concevoir l’éclairage de sorte que les personnes qui visitent le palais aujourd’hui éprouvent un sentiment similaire à celui que ressentaient ceux qui le visitaient et y vivaient il y a un demi-siècle : que voyait et que ressentait le roi lorsqu’il arpentait son palais sous le ciel étoilé ? Comment se sentaient les femmes du palais lorsqu’elles se promenaient dans les jardins ? A quoi ressemblait le reflet du palais dans l’eau au clair de lune ? Nous voulions que les visiteurs puissent revivre ces expériences de manière aussi authentique et compréhensible que possible. »

Palais de Gyeongbokgung© ERCO photo Jackie Chan
Palais de Gyeongbokgung© ERCO photo Jackie Chan

Autrefois, l’éclairage traditionnel coréen consistait généralement en des lampes à pétrole qui fournissaient une lumière de couleur chaude. La lumière traversait en douceur les fenêtres en hanji traditionnelles et générait ainsi depuis l’extérieur une aura mystique. bitzro & partners a donc opté principalement pour un éclairage indirect avec une couleur de lumière blanc chaud en 3 000 K afin de restituer l’ambiance qui régnait autrefois dans le palais. De plus, les concepteurs ont sciemment choisi de ne pas éclairer intégralement les bâtiments dans l’obscurité, mais de mettre en valeur certains éléments architecturaux tels que les corniches de toits, les colonnes ou les détails ornementaux. « Afin de perfectionner cette aura, nous devions être sûrs que l’éclairage soit précis et pilotable, et qu’il ne génère aucune dispersion de lumière, poursuit Kiyoung Ko. Nous avons pu satisfaire ces exigences grâce à ERCO. »

Comment la lumière met habilement en scène la dimension

Palais de Gyeongbokgung© ERCO photo Jackie Chan
Palais de Gyeongbokgung© ERCO photo Jackie Chan

Au milieu d’une vaste cour, en plein cœur du Palais Gyeongbokgung, se trouve la Salle Geunjeongjeon. C’est dans cette salle du trône principale, probablement le complexe le plus célèbre du palais, que le roi donnait autrefois des audiences, faisait des déclarations officielles et recevait des émissaires étrangers. Majoritairement en bois, la structure du bâtiment – équipée de balustrades riches en détails et ornée de sculptures telles que des dragons et des phénix – repose sur une estrade en pierre à deux étages. La salle est illuminée de loin par des projecteurs Kona avec une répartition de lumière Narrow spot étroite de 6°. Le bâtiment faisant partie du patrimoine culturel national, il a dû être éclairé depuis une grande distance d’environ 70 m par un total de dix projecteurs montés sur deux mâts. Le puissant flux lumineux du module LED de 42 W fait du Kona l’outil d’éclairage idéal pour les grandes distances de projection.

Éclairage mural pour l’orientation et les détails architecturaux

Au milieu d’une petite île, sur un lac artificiel aménagé dans l’enceinte du palais, trône le pavillon Gyeonghoeru, un bâtiment d’un étage en pierre et en bois. Accessible par trois ponts, ce pavillon était autrefois le théâtre de fêtes et de banquets royaux. La disposition des colonnes illustre la philosophie dualiste antique du Yin et du Yang. Pour éclairer la structure, on a fait appel à des encastrés de sol carrés Tesis qui mettent en avant les ornements colorés de la corniche et redessinent la courbure du toit vers le haut sur les côtés du pavillon.

Palais de Gyeongbokgung© ERCO photo Jackie Chan
Palais de Gyeongbokgung© ERCO photo Jackie Chan

« Ces appareils présentent l’avantage de pouvoir être installés en toute discrétion dans le sol et sur les pierres, explique Kiyoung Ko. Les visiteurs sont guidés uniquement par la lumière, qui révèle les détails architecturaux ingénieux du pavillon. L’appareil d’éclairage en lui-même est à peine visible. »

 

Technologie LED moderne pour le plus important monument culturel de la Corée du Sud

Pour être à la hauteur du concept d’éclairage et de la complexité architecturale du palais, bitzro & partners a opté pour une technologie LED ultramoderne : il était crucial d’obtenir un rendu des couleurs important (IRC>92) ainsi qu’une cohérence de couleur fiable afin de faire ressortir sans les trahir les détails ornementaux tout en finesse des structures. Au regard des exigences relatives à la protection des monuments, les concepteurs ont choisi des appareils d’éclairage extérieur ERCO nécessitant peu de maintenance. Même après 50 000 heures de fonctionnement, 90% des LED ont encore plus de 90% de leur flux lumineux d’origine. Le taux de défaillance des différentes LED se situe dans cette période à moins de 0,1%. Les nouveaux appareils à LED remplacent l’ancien éclairage à base de lampes à halogénures métalliques. La rénovation permet d’économiser environ 80% d’énergie. « Les textures et les détails des surfaces en bois ou en pierre du palais, qui avaient été quelque peu perdus pendant de longues années, sont à nouveau parfaitement mis en valeur, déclare Kiyoung Ko. Grâce aux différents angles de rayonnement d’une très grande précision, nous avons pu mettre en œuvre tous les détails de notre concept d’éclairage. »

Palais de Gyeongbokgung© ERCO photo Jackie Chan
Palais de Gyeongbokgung© ERCO photo Jackie Chan

Le Palais Gyeongbokgung n’est pas seulement une attraction touristique pour les visiteurs du monde entier. Avec son nouvel éclairage, il constitue à présent également un symbole culturel exceptionnel qui laisse apparaître sous un jour nouveau l’histoire et la tradition coréennes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.