Architecture en lumière par Studio By Night

Villa Saint-Tropez © Vincent Coste
Maîtrise d’ouvrage : Vincent Coste, architecte – Conception lumière : Studio by Night – Paysage : Coloco – Décoration : Thierry Lemaire – Solutions d’éclairage : Aldabra, DGA, Elcom, LLD, QLT – Installateur : Potentier Électricité – Serrurerie de la Parette © Vincent Coste

Le travail des concepteurs, comme Victor Vieillard de Studio By Night, sur les mises en lumière architecturales extérieures est bien connu lorsqu’elles concernent les bâtiments publics, mais il est plus rare d’en révéler le détail sur des constructions privées. Victor Vieillard a développé depuis plusieurs années cette facette du métier et intervient régulièrement sur ce type d’opération. Il nous livre le concept lumineux qu’il a mis en œuvre sur la façade et dans le jardin de cette villa de la Côte d’Azur.

Le projet d’éclairage de Studio By Night consistait à mettre en lumière les extérieurs d’une villa entièrement revisitée par l’architecte Vincent Coste. Tout autour de la maison dotée d’une génoise provençale traditionnelle, l’architecte a construit un auvent en béton et des terrasses permettant d’augmenter les superficies et d’obtenir un espace intérieur/extérieur largement agrandi. Ces nouveaux espaces sont protégés du soleil par des panneaux verticaux glissant horizontalement sur trois des façades de la maison, au niveau du premier étage.

Intégrer l’outil lumière

La mise en lumière par l’agence Studio By Night se concentre sur la valorisation des volumes et des matériaux, dans les escaliers principaux de l’entrée, l’escalier en colimaçon, les terrasses du rez-de-chaussée et du premier étage, le pool house et la piscine. La lumière souligne l’espace la nuit et s’efface le jour grâce à son intégration dans l’architecture. « C’est pour moi un des grands principes, affirme Victor Vieillard, de manière générale, et surtout lorsqu’on est en présence d’une architecture qui fait force, qui est très dessinée. Mon objectif est de faire oublier l’éclairage le plus possible dans la journée, voire que l’on se demande s’il y aura vraiment de la lumière la nuit. Cela devient de plus en plus facile à mettre en œuvre grâce à la miniaturisation des produits. »

Escalier en colimaçon, villa Côte d'Azur © Vincent Coste
© Vincent Coste

Le projet s’appuie sur une ligne de lumière principale continue qui part de l’escalier en colimaçon jusqu’au bout de chaque terrasse. Cet éclairage indirect, intégré sur le bord extérieur de la serrurerie, souligne uniformément chaque tube du garde-corps, puis le dessous de main courante et finit par un éclairage diffus sur la poutre supérieure. « Ce dispositif, explique Victor Vieillard, a permis d’éviter d’électrifier les panneaux mobiles. Chaque panneau étant déplaçable le long des terrasses, la lumière reste homogène. La lumière court dans le piètement du garde-corps, elle remonte le long des barreaux, et elle vient lécher la partie béton de l’auvent. » L’idée de l’architecte était de construire un escalier d’apparat, qui n’est que rarement utilisé, au profit d’un autre escalier qui se trouve sur le côté opposé de la villa. L’escalier en colimaçon apparaît presque comme une œuvre d’art, une sculpture dont les arrondis émoussent l’aspect anguleux des terrasses. « L’éclairage en contre-plongée de l’escalier lui redonne à la fois du volume et toute sa légèreté », précise le concepteur lumière.

Un renforcement de lumière indirecte est réalisé sur la terrasse principale par le rétroéclairage des ventelles des plafonds. Les luminaires LED, tous dissimulés dans l’architecture, soit intégrés au sol, soit dans les serrureries métalliques ou derrière des matériaux, sont contrôlables et variables.

Simplicité et finesse

« Toute la difficulté, poursuit Victor Vieillard, résidait dans le fait d’éclairer en contre-plongée sans générer de gêne visuelle. La Serrurerie de la Parette nous a accompagnés de façon extraordinaire dans ce travail d’intégration : nous avons sélectionné un ruban éclairant de 6 mm d’épaisseur, qui a été positionné légèrement en retrait dans la serrurerie pour ne pas être ébloui depuis les terrasses. Si le projet paraît simple, c’est grâce au travail conjoint tout en finesse de l’artisan installateur et du serrurier qui ont apporté une attention particulière au montage du ruban LED. »

Les rubans de 5 m de longueur sont étanches, variables et alimentés en Dali, comme tous les autres luminaires. Leur câblage s’intègre dans le bloc serrurerie tenant le barreaudage de la main courante. « Les alimentations ne pouvant pas revenir au tableau, nous avons dû déterminer des endroits stratégiques invisibles mais démontables pour la maintenance. »

Tout est éclairé dans une température de couleur chaude de 2 700 K, y compris les encastrés de sol en arrière-plan au rez-de-chaussée, donnant à l’ensemble de l’ouvrage une teinte dorée uniforme. La piscine, quant à elle, est éclairée en blanc froid à l’intérieur et blanc chaud à l’extérieur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.