L. Bécourt, B.E.G. France : « Tous les textes réglementaires publiés récemment vont dans le sens de la gestion des équipements selon l’occupation réelle »

Ludovic Bécourt, responsable pôle Prescription & OEM, B.E.G. France

B.E.G., leader sur le marché de la détection de présence, est spécialisé dans les solutions de gestion de l’éclairage pour le confort des utilisateurs et l’efficacité énergétique des bâtiments. Ludovic Bécourt, responsable de la prescription et OEM chez B.E.G. France, revient sur les enjeux de performance énergétique des bâtiments et présente les solutions mises en avant cette année, parmi lesquelles une gamme de capteurs de composés organiques volatils (COV) et sa solution de gestion DALI-SYS.

Dans le cadre du plan de relance, du décret BACS, du décret tertiaire et de la RE2020, quelles sont selon vous les opportunités pour la filière ?
Ludovic Bécourt –
Tous nos détecteurs permettent de gérer la présence, qu’elle soit temporaire ou permanente. Dans les locaux nobles, où la présence est permanente, comme les bureaux ou les salles de réunion, le gros avantage de nos solutions est de gérer en plus le CVC (chauffage, ventilation, climatisation) en fonction de l’occupation, pour apporter de l’air neuf, chauffer ou refroidir selon les besoins réels. Nous sommes spécialistes de la gestion de l’éclairage. Dans les bâtiments, le CVC est le plus gros poste de consommations. Tous les textes réglementaires publiés récemment vont dans le sens de la gestion des équipements selon l’occupation réelle et non en fonction d’une horloge automatisée, comme c’était le cas jusqu’à présent. Nous proposons également des solutions de gestion plus globales et connectées, intégrant la gestion en fonction de l’occupation, de la température, mais aussi de l’humidité et des COV (composés organiques volatils). B.E.G. souhaite proposer des solutions simples et ergonomiques, notamment pour le marché des bâtiments tertiaires.

Quels sont pour vous les principaux leviers pour massifier la transition énergétique du parc tertiaire ?
L. B. –
Selon notre point de vue, le véritable enjeu réside dans la sensibilisation des investisseurs et notamment des promoteurs, qui ne sont ni des gestionnaires ni des loueurs. Les solutions de gestion du bâtiment non connectées sont certes moins coûteuses, mais elles nécessitent l’intervention de professionnels de l’exploitation. Notre rôle d’industriel est de présenter les solutions réalisables, offrant des gains énergétiques certains. Nous devons répondre à ces besoins en proposant des solutions techniques abordables en termes de prix, de mise en œuvre et d’exploitation. B.E.G. s’associe aux installateurs et aux bureaux d’études pour les informer sur les solutions existantes et les gains potentiels offerts, ainsi que pour les former à leur déploiement pour atteindre les niveaux de performance souhaités. L’objectif est d’aborder ces nouvelles technologies, soit en accueillant les installateurs dans nos locaux, soit en les rencontrant lors de salons professionnels.

Quelles sont vos nouveautés produits cette année ?
L. B. – Cette année, nous faisons un focus sur nos nouvelles solutions COV, avec deux gammes d’appareillages, l’une KNX et l’autre en 230 V classique, pour mesurer le COV, la température et l’hygrométrie. Ces deux gammes sont disponibles en versions plafonnier ou murale. Ensuite, nous mettons en avant nos nouvelles gammes de solutions BMS (GTB) Dali 2, dédiées aux plafonds, aux grandes hauteurs, aux bureaux, aux salles de réunion… L’objectif est toujours d’améliorer l’interopérabilité des systèmes. Il existe des protocoles ouverts, comme KNX, qui garantissent la compatibilité de tous les produits certifiés par KNX. Le BMS n’est pas forcément compatible avec d’autres solutions et le Dali 2 BMS permet de créer et de garantir cette interopérabilité. Enfin, nous mettons en avant nos solutions de gestion de l’éclairage DALI-SYS, qui permettent de créer des installations globales exclusivement constituées de produits B.E.G., pour la gestion de l’éclairage et la ventilation. Elles sont présentées pour la première fois sur un salon à l’occasion d’IBS et nous bénéficions de références chantiers conséquentes sur cette offre.

Propos recueillis par Alexandre Arène

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.