S. Marcinak et P. Sotto, Sauter Régulation : « 2021 est l’année de la GTB ! »

Stéphane Marcinak, président de Sauter Régulation, et Prudence Soto, directrice générale de Sauter Régulation.

Fabricant d’automates, de capteurs et d’actionneurs, mais aussi éditeur de logiciels de gestion technique de bâtiments (GTB) et de suivi énergétique, Sauter Régulation SAS est spécialisé dans la production et la commercialisation de systèmes de régulation pour les installations de chauffage, de ventilation et de climatisation. Stéphane Marcinak, président de Sauter, et Prudence Soto, directrice générale de Sauter, reviennent sur les opportunités offertes par la réglementation et dévoilent les solutions mises en avant cette année.

Dans le cadre du plan de relance, du décret BACS, du décret tertiaire et de la RE2020, quelles sont selon vous les opportunités pour la filière ?
Prudence Soto –
2021 est l’année de la GTB ! Pour les grosses installations, les obligations réglementaires produiront leurs effets. Cela représente une formidable opportunité de sensibiliser les maîtres d’ouvrage pour faire évoluer les petites installations, qui ne sont pas encore assujetties à ces obligations. Ces textes sont très positifs envers nos solutions, ce qui nous rend très optimistes. Nous avons cependant une interrogation au sujet du financement de ces solutions. Il est important d’accompagner et de sensibiliser les acteurs, tout en simplifiant les mesures de financement pour ne pas se perdre dans des méandres administratifs. La question de la formation est également centrale, car ces textes demandent un effort considérable en montée en compétences pour les entreprises installatrices et la filière. Comme le prix de l’énergie augmente, les solutions de gestion du bâtiment ont tout leur sens. Ces textes représentent donc de belles opportunités, qui doivent être assorties de moyens financiers et humains adaptés pour éviter les contre-références.

Quels sont pour vous les principaux leviers pour massifier la transition énergétique du parc tertiaire ?
Stéphane Marcinak –
Nos solutions vont dans ce sens, notamment pour la performance énergétique des bâtiments. En revanche, il serait faux de croire qu’une GTB à elle seule rend un bâtiment à 100 % performant. Nos outils pointent les problèmes et font remonter les informations dans l’optique de les résoudre par des actions de maintenance. Les gains énergétiques permettent de générer des gains économiques, qui peuvent aider à refinancer de nouvelles actions de performance énergétique. Si tout est fait d’un seul coup, cela peut mobiliser des investissements colossaux, sans produire d’améliorations significatives. Nos outils permettent de mesurer, mais à charge pour chaque investisseur d’effectuer des améliorations. Nous pensons qu’il est important de mettre en place des indicateurs, et de mener des actions de correction régulières pour mener un processus d’amélioration continu. Nous proposons ces solutions depuis 2008, sans passage à l’acte massif. Le levier réglementaire permet de franchir le pas. Il faut aujourd’hui, en plus des solutions de GTB pour les gros bâtiments tertiaires, toucher le petit tertiaire diffus, qui représente une part importante du gisement de performance énergétique. Enfin, nous pensons qu’il est nécessaire que le suivi de la performance du bâtiment, en plus de se faire via des solutions numériques, soit géré par un responsable technique/energy manager.

Quelles sont vos nouveautés produits cette année ?
S. M. –
Nous distinguons trois axes principaux. Le premier concerne l’amélioration de nos outils, notamment le Sauter Vision Center, avec une nouvelle version enrichie de fonctionnalités supplémentaires. Elle permet aujourd’hui de communiquer avec des services associés et nous proposons une app smartphone, que nous vendons aux investisseurs pour suivre leurs équipements. Le deuxième axe concerne nos automatismes, avec une gamme d’automates lancée en 2019, qui intègre davantage de cybersécurité grâce à la technologie Blockchain. Cette technologie permet de surveiller les réseaux d’automates. Enfin, concernant la partie terrain, nous mettons en avant deux nouveaux modules connectés, le Smart Sensor et le Smart Actuator, qui est un servomoteur permettant d’intégrer des services prédictifs associés.

Propos recueillis par Alexandre Arène

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.