Mathieu Brigot, Nexans : « Les réseaux fibre sont très robustes et leur durée de vie est supérieure au cuivre. »

Leader dans la conception et la fabrication de systèmes de câbles et de services, Nexans propose ses solutions d’électrification à travers quatre grands domaines d’activité que sont le bâtiment et les territoires, la haute tension et les grands projets, l’industrie et les solutions de télécommunications. Grâce à une gamme complète sur le segment FTTH, Nexans propose des solutions clés en mains pour déployer la fibre optique jusqu’à l’habitat. Mathieu Brigot, Product and Solutions manager chez Nexans, nous explique les particularités et les avantages des réseaux FTTH et nous dévoile l’offre de Nexans et ses points forts.

Pouvez-vous nous expliquer le principe des réseaux FTTH et leur avantage ?
Mathieu Brigot – Les réseaux FTTH (Fiber to the home) sont des réseaux de télécommunication fixes permettant de passer un maximum d’informations au travers d’une fibre optique, depuis un nœud de raccordement, jusqu’à l’intérieur des logements. Un signal lumineux est envoyé à la vitesse de la lumière et couvre de très grandes distances sans détérioration du signal. En France, le FTTH repose sur une architecture PON (point à multipoint) : cela signifie qu’une fibre au nœud de raccordement amène l’information à plusieurs abonnés, à la manière de ramifications. Pour ce faire, des coupleurs dédoublent le signal, exactement comme des miroirs qui divisent la lumière. En France, jusqu’à 128 clients partagent la même fibre au nœud de raccordement. Les réseaux fibre présentent plusieurs avantages. Ils sont très robustes et leur durée de vie est supérieure au cuivre. Par ailleurs, le débit de la fibre est aujourd’hui plus de cent fois plus important que celui de l’ADSL (au moins 100 Mbit/s). En France, le réseau FTTH porte l’information aux abonnés pouvant être à 16 km du nœud de raccordement, contre 6 km à peine pour les réseaux ADSL et avec une forte dégradation du signal. Enfin, ces réseaux sont symétriques, ce qui signifie que les débits montants et les débits descendants sont égaux.

Pouvez-vous nous présenter votre nouvelle offre FTTH ?
M. B. – Nexans est l’un des rares constructeurs à produire à la fois ses câbles et ses composants. Cela permet de créer de la valeur avec des services complémentaires. L’offre est constituée notamment :

  • de câbles de haute performance (plus fins, pour du câblage discret, permettant des distances de soufflage plus longues, comme notre gamme B-LITE, ou étant moins propagateurs de flamme en cas d’incendie en câblage d’immeubles) ;
  • de composants haute qualité tels nos modules optiques XPlorer qui équipent les armoires de rue et sont fabriqués avec des matériaux plus résistants et écologiques. Ou encore nos boîtiers de façade WallDrop qui permettent de déployer la fibre sans défigurer les centres-villes, et nos prises optiques plus résistantes et faciles à installer ;
  • de solutions clés en main avec des équipements préconnectorisés adaptés aux utilisateurs de nos produits. C’est le cas de nos kits de prises optiques et de nouveaux packagings facilitant l’installation tout en optimisant le coût des déploiements FTTH.

Quels sont ses particularités et ses points forts ?
M. B. – L’offre Nexans permet de construire des réseaux FTTH de bout en bout, et pas uniquement matériellement parlant, mais aussi grâce aux services que nous proposons : formation à l’installation, certification des installateurs, aide aux bureaux d’études au travers de logiciels de conception. Nexans crée environ dix inventions par an sur le segment des télécoms, traduites par une quarantaine de brevets. L’une de nos dernières innovations, INFRABIRDTM, permet par exemple de sécuriser les armoires de rue, en aidant le travail des techniciens, et génère un retour sur investissement concret pour les opérateurs. C’est là que Nexans se démarque : nos innovations de produits et de services sont issues de l’expérience terrain, vécue avec nos clients, et permettent des gains concrets, tant au niveau de l’utilisation de nos produits qu’au niveau des coûts de mise en œuvre et de maintenance.

Propos recueillis par Alexandre Arène

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.