Les Maçons Parisiens : la lumière intégrée au projet architectural

Photo de l’intérieur du siège des Maçons Parisiens, à Massy-Palaiseau.
Maître d’ouvrage : Les Maçons Parisiens Architectes : Desaleux-Soares Solution éclairage : Neko Lighting Installateur : Héroult Électricité © Neko Lighting. Photo Didier Boy de la Tour

Le cabinet Desaleux-Soares a décliné, pour le siège des Maçons Parisiens, une architecture simple et sobre et choisi des matériaux pérennes, en jouant sur la juxtaposition du béton blanc, de l’aluminium et du verre. Neko Lighting s’est vu confier le projet d’éclairage des espaces d’échanges et de rencontres.

Les Maçons Parisiens ont été créés en 1930 sous la forme d’une société coopérative et participative (SCOP). L’entreprise s’est rapidement spécialisée dans la mise en œuvre du béton armé, sur des marchés de bâtiments collectifs, publics et privés. Progressivement, les Maçons Parisiens se sont dotés d’une organisation efficiente, adaptée aux évolutions techniques et aux besoins d’un secteur en forte expansion. Ils peuvent aujourd’hui répondre en gros œuvre ou en entreprise générale à des projets ambitieux : structures béton armé complexes, opérations urbaines contraignantes en environnement réglementaire dense. Après être restés de longues années sur le site du siège des origines de l’entreprise en 1930 à Cachan, Les Maçons Parisiens se sont installés, en 1970, dans les locaux qu’ils occupent encore aujourd’hui à Massy-Palaiseau. Près d’un demi-siècle après, l’heure d’un nouveau déménagement est venue, avec la construction d’un siège plus adapté à ce que Les Maçons Parisiens sont devenus en 90 ans d’existence. Ainsi, à l’été 2021, les collaborateurs ont intégré un bâtiment vaste et moderne conçu par l’agence Desaleux-Soares.

Composer avec la lumière naturelle

Siège des Maçons Parisiens
© Neko Lighting. Photo Didier Boy de la Tour

Ce projet répond à un programme regroupant à la fois des espaces de bureaux (6 500 m²), de stockage et d’ateliers. La conception du bâtiment vise à créer une zone centrale de rencontres et d’échanges qui donne accès aux bureaux. Les salles de réunion, salles de convivialité ou encore espaces plantés constituent, sous la grande verrière, des noyaux autour desquels l’activité de l’entreprise gravite. De l’extérieur, l’aménagement paysager, allié à une façade de verre, permet un lien permanent entre l’activité des bureaux et celle des zones de stockage. L’ensemble du projet donne une nouvelle image contemporaine et dynamique à l’entreprise.

« Neko Lighting, mandaté pour réaliser le projet d’éclairage, devait répondre aux souhaits de la maîtrise d’œuvre en positionnant les luminaires selon une logique architecturale, notamment par rapport aux plafonds acoustiques », explique Martin Ariza, responsable commercial chez Neko Lighting.

Martin Ariza a ainsi choisi des systèmes linéaires modulaires pour l’ensemble des espaces : l’accueil, la cafétéria, l’espace détente et la salle de conférence. « La difficulté du projet, commente Bruno Touzery, directeur associé de Neko Lighting France, a consisté à mettre en œuvre un éclairage artificiel sobre et discret dans les quatre espaces du rez-de-chaussée en tenant compte des larges apports de lumière naturelle. »

Afin de trancher avec l’aspect immaculé de l’espace d’accueil, mobilier et plafond blancs, baies vitrées sur deux côtés, Fusion Linear, une suspension noire, basse luminance en éclairage direct, a été installée au-dessus du comptoir, procurant une lumière chaude de 3 000 K. L’éclairage général est assuré, quant à lui, par des downlights dotés également d’une température de couleur de 3 000 K. L’ensemble crée une ambiance lumineuse à la fois minimaliste et chaleureuse, répondant ainsi aux attentes du maître d’œuvre.

Siège des Maçons Parisiens
© Neko Lighting. Photo Didier Boy de la Tour

Des profilés lumineux intégrés aux dalles acoustiques

Les trois autres salles du rez-de-chaussée ont été éclairées avec le même profilé, mais qui a été encastré, cette fois, dans le calepinage acoustique du plafond. Le profilé en aluminium peut se décliner en luminaire en saillie en ligne continue ou discontinue. Il existe en 3 m ou 4,50 m. Il est équipé de 3 modules de 6 cellules chacun.

« Nous avons adapté la longueur du profilé Fusion à chacune des trois salles, cafétéria, salle de détente, salle de conférence, précise Martin Ariza, qui sont toutes en enfilade. Nous avons disposé les luminaires perpendiculairement aux façades vitrées, de part et d’autre des poutres invisibles du plafond. » Dans la salle de conférence, d’une superficie de plus de 260 m², il fallait une uniformité d’éclairement ; or, les lignes de luminaires étaient espacées de 3 m. « Pour éviter les zones d’ombre, nous avons choisi de disposer des petits projecteurs aux extrémités des Fusion, poursuit Martin Ariza, et des downlights Takeo 100 ont été placés entre les lignes. Nous avons ainsi obtenu une bonne uniformité sur tout l’espace tout en apportant un grand confort visuel pour le travail sur écran, et en conservant également une esthétique sobre et minimaliste. » « Ainsi, ajoute Bruno Touzery, les lignes lumineuses de 11 m de long s’inscrivent parfaitement dans les failles de l’architecture, l’appareil se positionnant à fleur de plafond. »

Dans la cafétéria et l’espace de détente, les éclairagistes ont mis en oeuvre des modules Accent Light du système Fusion Linear, incluant des spots orientables et discrets permettant de garder une cohérence et le même calepinage sur ces trois espaces, et d’apporter quelques mises en valeur sur le bar, les tables et les bibliothèques.

Les trois salles sont équipées d’un système qui permet de varier l’intensité de la lumière et bénéficient d’une température de couleur de 3 000 K (blanc chaud) qui donne une ambiance chaleureuse à l’ensemble des espaces.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.