BePOSITIVE 2022 : le salon de la transition énergétique de retour

© Jean-Paul Beaudet

Après deux reports successifs dus aux contraintes de l’épidémie, le salon BePOSITIVE s’est tenu à Eurexpo-Lyon du 14 au 16 décembre 2021. Un évènement des filières énergie et bâtiment durable attendu par tous les professionnels et organisé autour de 3 secteurs d’exposition : nouveaux systèmes énergétiques (solaire photovoltaïque, stockage, distribution), énergie dans le bâtiment et bâtiments durables.

De nouveaux onduleurs photovoltaïques du micro-onduleur à de très fortes puissances
Beaucoup de nouvelles gammes avec de meilleures performances en rendement, communication, durée de vie/garantie ou intégration dans les réseaux.
APsystems présentait sa nouvelle gamme de micro-onduleurs duo DS3. Pour Maxime Boiron, Global Marketing Director « cette nouvelle gamme est lancée sur plusieurs grands marchés mondiaux avec des puissances allant jusqu’à 960 VA. Ces modules peuvent être associés à n’importe quel type et taille de modules PV pour maximiser la production d’énergie. DS3 se distingue par un rendement de 97% et 20% de composants en moins. » Des micro-onduleurs qui ne sont plus limités aux installations domestiques mais s’installent dans des réalisations de plusieurs centaines de kW.

Les solutions de micro-onduleurs sont de plus en plus utilisées en résidentiel. © Jean-Paul Beaudet

Autre spécialiste des micro-onduleurs avec sa gamme IQ7Micro, Enphase Energy insiste sur les avantages sécurité et rendement de ces solutions. Pour Joanne Pochet, Field Marketing EMEA « ces installations modulaires permettent un fonctionnement optimal, avec un taux de fiabilité de 99,95% et une architecture flexible et évolutive de type plug and play et un câblage AC ». Enphase annonce un nouveau module IQ8 qui devrait être disponible en Europe courant 2022, les premières installations étant mises en service en Amérique du Nord.

Le fabricant italien FIMER propose une gamme complète de 1,2 à 350 kW pour couvrir tous les besoins, du résidentiel aux installations industrielles ou commerciales avec en particulier la nouvelle gamme PVS-10/33TL. Et pour des installations de production d’électricité au sol FIMER met en oeuvre des solutions centrales MT pouvant atteindre 10MW. Des bornes de recharge de 3,7 kW à 150 kW étaient également présentées sur le stand.

Huawei présentait sous la marque Huawei FusionSolar des csolutions PV intelligentes pour le résidentiel et le commercial : SUN 2000 de 2 à 100kW et jusqu’à 200kW pour les installations de production au sol. Comme le souligne Ibtissem Sidhoum, Marketing Manager d’Huawei France « tous nos équipements assurent un coût d’électricité optimal en optimisant les performances de chaque module, une protection proactive contre les défauts d’arc boostée par IA avec une garantie standard de 10 ans extensible jusqu’à 20 ans pour nos onduleurs. Notre offre comprend aussi des systèmes de stockage et la solution de contrôle Smart PV Management System pour gérer tous les équipements ».

© Jean-Paul Beaudet

L’autoconsommation et le stockage d’énergie en bonne place
Les solutions d’autoconsommation adaptable à chaque utilisation étaient nombreuses, souvent associées à des dispositifs de stockage d’énergie. Ainsi SMA présentait son nouveau Storage Package-Business. Comme l’explique Vincent Mathely, Directeur Commercial de SMA France « cette offre va se composer d’un onduleur Sunny Tripower Storage 60, une armoire de stockage à batterie SMA Storage Business modulaire extensible jusqu’à 1MW avec des batteries lithium performantes et un système de management tel que le SMA Data Manager M ». Cette solution innovante peut s’appliquer pour des applications industrielles et commerciales ».

Le fabricant français d’armoires et coffrets AC/DC Technideal proposait une gamme complète d’équipements pour l’autoconsommation avec stockage d’énergie : armoires Billy et onduleurs hybrides IMEON Energy.

Le stockage peut aussi se faire par l’eau chaude comme le propose SYSTOVI, fabricant français de solutions solaires. Comme l’explique Tiphaine Montuelle, Chef de Marque de SYSTOVI « STOCK-O permet de stocker l’énergie verte dans l’eau chaude sanitaire ; une énergie qui peut-être pilotée avec notre application SMART-R ».

L’autoconsommation avec stockage était très présente sur le salon. © Jean-Paul Beaudet

Pour une indépendance énergétique de la maison, GSE Intégration présentait une offre globale avec ses partenaires Schneider Electric et Enphase. Pour Théophane Delaloy, Responsable des ventes de GSE « l’autoconsommation est une réalité économique et nous proposons avec nos partenaires une offre intégrant la production, le stockage par batteries ou ballon d’eau chaude thermodynamique ; l’ensemble étant piloté avec le tableau électrique connecté Wiser Energy Center de Schneider Electric. Il sera aussi possible de recharger sa voiture électrique en utilisant la borne de recharge EVLink ».

Des industriels français bien présents

Sur le marché très international des équipements et solutions pour les énergies nouvelles, des industriels, mais aussi des centres de recherches sont bien présents. Ainsi le stand de DualSun était très fréquenté pour assister au montage (simple !) de panneaux solaires hybrides conçus et fabriqués en France. Une fabrication qui se développe, comme le confirme Jérôme Mouterde , CEO et Cofondateur de DualSun : « nous venons d’inaugurer une nouvelle ligne de fabrication de nos panneaux hybrides SPRING dans notre usine de Jujurieux (01) ; un investissement de 850k€ qui nous permettra de produire 30000 panneaux/an. Des panneaux bas carbone comme le panneaux Flash 405 certifié bas carbone pour des installations jusqu’à 500 kWc ».

Sur le marché en développement des ombrières PV et champs solaires, ADIWATT propose des solutions conçues et fabriquées en France et exportées dans le monde entier, comme le souligne Antoine Guillard, son Directeur Commercial.

Photowatt, filiale d’EDF et fabricant français de panneaux PV depuis 40 ans présentait des panneaux de technologie bifaciale à haut rendement et faible empreinte carbone. De nouvelles technologies sur lesquelles travaille le centre de recherche CEA-INES telles que les cellules solaires pérovskyte, comme l’a mentionné Yannick Veschetti, Program Manager à l’INES lors d’une conférence sur l’innovation pendant ce salon.

Jean-Paul Beaudet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.