Candice Robert, ABB : « Nous visons l’inscription de 80 % de nos solutions dans une démarche d’économie circulaire en 2030. »

Candice Robert, directrice Marketing et Communication ABB France. ©ABB

ABB, parmi les acteurs majeurs de l’électrification dans le monde, développe des solutions pour aider ses clients à optimiser la gestion des ressources et met à leur disposition sur le marché français des innovations mondiales sur ses domaines d’activité. Candice Robert, nommée à la direction communication d’ABB France et marketing Electrification ABB France en novembre 2020 après une carrière dans l’automotive, revient sur les principaux enjeux marketing chez ABB et détaille le « Plan Stratégique 2022-2025 ».

Quels sont les enjeux marketing chez ABB et les transformations que vous souhaitez mener ?
Candice Robert –
Le premier enjeu est de mieux faire comprendre qui est ABB. Peu de gens savent que nous sommes leader sur le transport durable sous toutes ses formes, que nous publions un livre blanc par semaine grâce à nos experts et ingénieurs. Notre objectif est de traduire les innovations technologiques en termes simples, pour faire comprendre les enjeux au plus grand nombre. ABB a une véritable carte à jouer en simplifiant le discours et aide ses clients à œuvrer pour un monde plus durable. Le second enjeu est lié au business, avec des objectifs de développement de notre chiffre d’affaires grâce au marketing digital. D’abord, il faut faire apparaître le bon contenu à la bonne personne au bon moment. Grâce à l’outil Pardot de Salesforce, nous avons mis en place le marketing automation. Ensuite, notre objectif est de développer notre empreinte digitale, en améliorant le référencement chez les distributeurs. 61% de toutes les transactions B2B commencent désormais en ligne (Source : Accenture 2021). En 2021, c’est plus de 20 % de notre chiffre d’affaires qui a été réalisé en ligne chez certains de nos distributeurs.

Pouvez-vous nous donner les axes clés du plan Stratégique 2022-2025 ?
C. R. –
À l’échelle globale, ABB est mobilisé sur la gestion la plus efficace possible des ressources au sens large, notamment via le développement de solutions technologiques très innovantes d’électrification et d’automation pour ses clients, et ce, dans un environnement où l’on cultive à la fois la performance et la bienveillance. Un nouvel objectif de croissance a été fixé entre 4 et 7 % par an dès 2022, contre 3 à 5 % auparavant. Ensuite, notre marge opérationnelle doit atteindre 15 % au minimum dès 2023. Par ailleurs, nous avons une stratégie de durabilité renforcée à 2030 et nous visons l’inscription de 80 % de nos solutions dans une démarche d’économie circulaire, que ce soit au niveau du sourcing des matériaux, de l’allongement de la durée de vie, du reconditionnement ou du recyclage. Pour atteindre ces objectifs à l’échelle mondiale, ABB s’appuie à la fois sur sa croissance organique, mais aussi sur le rachat de sociétés. En France, le déploiement du plan stratégique 2022 se décline à travers quatre piliers. Le premier concerne la sécurité et le bien-être des employés, avec par exemple l’allongement du congés paternité à 28 jours calendaires payés à 100% Le deuxième pilier concerne le développement du chiffre d’affaires sur quatre segments : l’automobile, l’hydrogène, les nouveaux systèmes énergétiques et les solutions pour l’industrie du futur. Le troisième pilier est le développement de l’attractivité de la France à l’échelle du groupe, avec une meilleure communication sur les potentiels du marché français et la participation dans des start-ups. Enfin, nous allons mettre en place une série d’actions pour atteindre les objectifs de durabilité à 2030.

Quelles sont vos principaux lancements pour l’année à venir ?
C. R. –
Dans le Bâtiment, la solution Building Ecosystem qui s’articule autour de l’openBOS® d’ABB (BOS pour Building Operating System) devrait voir le jour en 2022 : comme les PC ou les téléphones, le bâtiment devient une plateforme de services. Concernant la mobilité, nous avons annoncé le lancement de la borne de recharge la plus rapide au monde, Terra 360, avec 3 minutes de recharge pour 100 km, dont le prototype sera mis à l’essai en 2022 en France. Dans l’industrie, NeoGear est un nouveau tableau avec un jeu de barres révolutionnaire pour la distribution intelligente de l’électricité ;il est le plus sûr du marché et affiche une réduction de l’emprise au sol de 25 %, une baisse des émissions de chaleur de 20 % et 30 % d’économies sur les coûts opérationnels. Enfin, nous continuerons le développement de nos gammes de robots, notamment les cobots comme GoFa, qui peut porter jusqu’à 5 kg et de moteurs à haut rendement, indispensables pour réduire les consommations énergétiques et les émissions à grande échelle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.