Quels avantages à utiliser des appareils de mesure connectés ?

Enregistreur de mesures électriques PEI 103 (Chauvin Arnoux) avec connexion WiFi pour affichage sur tablette.
©Chauvin Arnoux

Les appareils de mesure, de plus en plus utilisés dans l’industrie, apportent de nouvelles fonctionnalités, mais sont aussi de plus en plus «connectables ». Ces appareils connectés vont être plus pratiques, plus performants, quelquefois plus sûrs dans des environnements difficiles et vont apporter de nouveaux services. Enregistreur de mesures électriques PEI 103 (Chauvin Arnoux) avec connexion WiFi pour affichage sur tablette.

La gamme des instruments de mesure utilisés dans l’industrie est aujourd’hui très large. Aux mesures électriques se sont ajoutées des mesures physiques liées à la température, l’humidité, le bruit, la vitesse… Avec, pour chacun de ces usages, des performances de plus en plus élevées. Les possibilités de connexion à un ordinateur, une tablette, un smartphone ou au cloud vont encore améliorer ces performances, mais aussi répondre à de nouveaux besoins et faciliter le travail des opérateurs ou renforcer leur sécurité.

Des appareils de mesure dopés par l’arrivée des processeurs, microcontrôleurs et capteurs

La première évolution (révolution) s’est faite avec l’intégration des technologies numériques dans les appareils de mesure. Fini, le bon vieil appareil à aiguille avec l’apparition du numérique. Mais d’autres révolutions vont suivre, avec la miniaturisation et la baisse des coûts des écrans.

«Des innovations qui, comme l’explique Marlyne Epaulard, directrice de la Communication du groupe Chauvin Arnoux, ont permis d’améliorer les dynamiques de mesure, d’effectuer des opérations numériques de plus en plus complexes, de déterminer par le calcul numérique des grandeurs secondaires à partir de plusieurs grandeurs primaires mesurées. Cela permet aussi de comparer les mesures à des seuils et de poser des diagnostics, mais également de mémoriser ponctuellement ou encontinu les grandeurs et les restituer à l’utilisateur via l’IHM (Interface homme-machine) ou par des canaux de communication intégrés. Les restitutions de mesures sous formes numérique et graphique sont aussi de plus en plus performantes en qualité et en contenu, incluant des symboles et aides en ligne multilingues. En complément, pour les appareils communicants, des solutions logicielles sont proposées afin d’exploiter, d’analyser, de mettre en forme les mesures et de les commenter afin de réaliser des rapports de mesure.»

Mesures thermiques d’une installation CVC.
© CCInv-Turbotronic

Toutes ces évolutions ont amélioré l’emploi de ces appareils en termes d’ergonomie (facilité et confort d’usage), de sécurité, de fiabilité, de compacité et, bien entendu, de performances technique.

De nouveaux capteurs pour un éventail de fonctions de plus en plus large

Le développement et la miniaturisation de capteurs de plus en plus sophistiqués ont permis aux fabricants de proposer de nouvelles fonctions pour l’industrie, les installations électriques de la BT à la HT, les bâtiments ou les laboratoires.

Aux mesures électriques pour le contrôle des installations, la sécurité électrique des tableaux et machines, se sont ajoutés des appareils de mesure de température, d’humidité, de qualité de l’air, d’imagerie thermique.

Pince ampèremétrique de mesure KT220
(Kewtek) avec connexion Bluetooth.

Des appareils qui vont souvent être utilisés dans un environnement difficile ou dangereux, pour lesquels la mémorisation de données et leur connexion pour le traitement à distance sont importantes.

De nombreux avantages à utiliser des appareils de mesure communicants et connectés

La sauvegarde aisée des mesures en temps réel sur tablette ou smartphone peut se faire en utilisant une liaison Bluetooth sur quelques mètres ou une connexion Wi-Fi pour les distances plus importantes. Ces mesures peuvent alors être sauvegardées à distance pour une surveillance en temps réel et constituer un historique sous forme de tableaux ou de graphes. L’affichage sur ces écrans sera alors plus lisible que l’affichage sur l’appareil dans des conditions de lecture souvent difficiles. Un logiciel associé à l’appareil, fourni par le fabricant, permettra d’analyser ces mesures, de les comparer à d’autres mesures et de détecter en temps réel des anomalies de fonctionnement d’une machine, d’une installation électrique ou d’un appareil (échauffement, surtension…). À la fin d’une campagne de mesures, des rapports peuvent être envoyés directement à d’autres services ou au client.

Pour les mesures électriques ou dans un environnement difficile ou dangereux, la consultation à distance des mesures permet un travail en toute sécurité. C’est notamment le cas pour les mesures de courant, de tension ou de thermographie dans un poste électrique HT : après installation en toute sécurité des capteurs (pinces ampèremétriques, par exemple), il est possible de visualiser toutes les mesures hors du périmètre dangereux, de les enregistrer depuis un ordinateur portable, tout en surveillant plusieurs paramètres.

Les opérations de maintenance sont alors plus sûres et plus rapides, sans avoir besoin de porter des équipements de protection individuels lourds et encombrants. Lorsqu’il y a risque d’arc électrique ou d’accès difficile aux points de mesure, la technologie sans fil facilite le travail des techniciens en toute sécurité.

Des appareils de mesure communicants qui couvrent tous les besoins industriels

Depuis quelques années, de nombreux fabricants d’appareils de mesure portables proposent une version connectée de la plupart de leurs produits pour répondre à la demande des artisans, services de maintenance ou de contrôle.

Oscilloscope Scopix (Chauvin Arnoux) pour surveillance d’équipements électriques et électroniques.
©Chauvin Arnoux
Caméra thermique communicant en temps réel et mesure de température et d’humidité.
©Chauvin Arnoux
Caméra thermique C5 (FLIR) avec connexion WiFi.
©CCInv-Turbotronic

 

Oscilloscope connecté Scopix pour mesures dans un tableau électrique.
©Chauvin Arnoux

De plus en plus d’appareils de mesure sont communicants par Wi-Fi ou Bluetooth. Pour Marlyne Epaulard, «cette connectivité permet notamment aux produits d’être utilisés avec des tablettes ou smartphones pour des traitements et exploitations directs des données sur le terrain, la récupération de données GPS, l’ajout de commentaires… Ces applicatifs peuvent également contribuer à améliorer la traçabilité et l’archivage des mesures. Chauvin Arnoux met à disposition pour les produits compatibles des applicatifs Android performants. Grâce à la connectivité des instruments, des mesures périphériques peuvent être immédiatement disponibles afin d’opérer des corrections d’influence ou tout simplement pour faciliter l’analyse post-traitement.»

Cette communication peut se faire entre plusieurs appareils pour corréler des résultats de mesure. Marlyne Epaulard cite l’exemple des caméras thermiques CA 1954 DiaCAm2 conçues pour la maintenance industrielle qui communiquent avec des pinces multimètres et d’autres appareils de mesures (thermomètre et hygromètre) : «Dans le cadre d’inspections électriques, les mesures d’intensité sont importantes pour corréler les informations de température et de niveau de charge et ainsi, permettent d’identifier certains défauts. Au lieu d’une saisie manuelle sur papier renseignée a posteriori, l’intérêt est de pouvoir récupérer des données d’intensité des pinces pour les associer au thermogramme. Il est également possible d’ajouter des commentaires vocaux sur l’image pointée grâce à la fonctionnalité oreillette Bluetooth livrée avec la caméra.

Luxmètre CA 1100 pour mesure de l’éclairement des lieux de travail.
©Chauvin Arnoux

Le développement de passerelles de communication multiprotocoles et de logiciels permet une restitution des données enregistrées en instantané sur tablette ou PC et en synthèses préformatées normées. Pinces de terre, enregistreurs de puissance, appareils dédiés à la mesure d’environnement, tous ont leur application Android pour permettre au technicien de garder un œil en temps réel sur les installations, les données. Après avoir conquis le marché des smartphones, Android est aujourd’hui devenu incontournable dans le domaine industriel. Ces applications permettent de gagner en efficacité en évitant notamment des transferts préalables sur papier ou ordinateur avant de pouvoir être traités

Appareil de mesure d’isolation KEW 3552BT (Kyoritsu) connecté.
©CCInv-Turbotronic

Pour Serge Van de Velde, CEO de CCInv et directeur Marketing de Turbotronic, distributeurs d’appareils de mesure professionnels, « la connectivité est aujourd’hui proposée pour une partie des appareils que nous proposons des gammes Flir, Seek, Kyoritsu, Extech, Turbo ou Kewtech. Pour Flir, par exemple, la caméra thermique compacte FLIR C5 est un outil prêt à l’emploi pour l’inspection des bâtiments, la maintenance des installations, les systèmes CVC/R, la réparation des systèmes électriques et d’autres applications de dépannage. Dotée d’une caméra thermique, d’une caméra d’inspection visuelle et d’une lampe de travail à LED, la FLIR C5 facilite l’identification des problèmes cachés. La connectivité intégrée sur le cloud FLIR Ignite™ permet d’effectuer un transfert, un stockage et une sauvegarde directs des données, de sorte que les images sont toujours disponibles sur tous les périphériques. L’écran tactile intégré de 3,5 pouces est simple à utiliser, l’utilisateur peut ainsi rapidement inspecter et documenter les réparations et transmettre aux clients une preuve de la réalisation des travaux. La FLIR C5 permet à tout moment de détecter les fusibles anormalement chauds, les défauts d’isolation, les problèmes de plomberie et autres problèmes thermiques.

Mesure d’échauffement d’un tableau électrique par caméra C5 (FLIR).
©CCnvTurbotronic

Toujours dans le domaine des caméras thermiques, SeeK propose une caméra CompactPRO conçue pour les principaux modèles d’iPhone et d’Android sur lesquels elle peut se connecter pour utiliser l’affichage du smartphone et enregistrer des images et vidéos d’inspections industrielles.

Mais pour des mesures électriques, le multimètre numérique TT 9519BT de Turbo est aussi connectable par Bluetooth, comme les pinces ampèremétriques KT 220 de Kewtech ou les mesureurs d’isolement 3552BT de Kyoritsu.

Pour tous les types de mesures, l’utilisateur va trouver dans nos gammes des appareils connectables. »

Fluke a développé le logiciel Fluke Connect qui rassemble les données produites par plus de 80 outils et capteurs Fluke Connect. «Les équipes peuvent ainsi effectuer des mesures à plus de 20 m de distance, configurer des historiques fiables et traçables pour les ressources et visualiser les données partout et à tout moment.

  • Effectuer des relevés en direct sur des circuits sous tension et des équipements en fonctionnement.
  • Dégager des tendances à partir des problèmes intermittents et les contrôler.
  • Enregistrer en toute sécurité les mesures par ressource dans le cloud.
  • Supprimer les erreurs de transcription, les blocsnotes, les carnets et les nombreux tableaux.
  • Créer des rapports en utilisant les données de mesure sur son appareil connecté sans devoir retourner au bureau.
Appareil de mesure enregistreur Fluke.
©Fluke

Fluke Connect aide à déterminer où concentrer ses efforts en évaluant les données les plus récentes des ressources essentielles et permet de partager facilement des données avec des équipes ou des experts externes. Fluke Connect utilise plus de 80 outils et capteurs sans fil pour recueillir les données sur l’état des ressources, notamment pour les pinces multimètres, multimètres numériques, caméras thermiques (infrarouges), capteurs de vibrations et outils associés, oscilloscopes portables, moniteur de puissance, testeur d’isolement, thermomètres et autres… »

Vu les avantages apportés par ces appareils de mesures connectés en termes de sécurité, de services et de fonctionnalités, il n’est pas étonnant que de plus en plus de fabricants proposent ces fonctionnalités.

Jean-Paul Beaudet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.