Parole de patron : Novalum met la lumière au service de la santé des personnes

Mikael Maurin - Novalum

Féru d’innovation et de défis techniques, Mikaël Maurin, PDG du distributeur Novalum, se passionne pour la lumière et en fait son métier depuis plus de 20 ans dans l’événementiel. Lors du confinement, il s’intéresse activement à la technologie des lampes UV-C pour lutter contre les virus et bactéries. Cette technologie a fait ses preuves dans la purification de l’eau de la Ville de Paris, et ce, depuis 1903.
La pandémie 2020 liée au coronavirus sensibilise les entreprises à la désinfection des espaces professionnels pour sécuriser employés et visiteurs. C’est donc avec une forte expertise métier qu’il décide d’apporter des solutions adaptées, simples et rapides pour répondre aux besoins des professionnels.

Pouvez-vous nous décrire Novalum ?

L’entreprise a été créée en juin 2020. Je viens de l’univers de l’éclairage et de la lumière orienté spectacle et événementiel. Notre objectif est de fournir la meilleure préconisation en fonction du besoin. Pour cela, nous distribuons GoldenSea UV, Signify et Luxibel. Ces 3 marques proposent des solutions de désinfection par UV-C qui permettent de détruire les virus et bactéries au contact de la lumière. Nous proposons uniquement des UV-C à 254 nanomètres fabriquées par Philips, garanties sans génération d’ozone. Nous distribuons également les purificateurs d’air de la marque française JVD depuis fin 2021. 

Quelles sont les gammes de produits en matière de désinfection ? 

Nous avons identifié trois catégories de gamme de produits. 

Les appareils dédiés aux « surfaces », qui sont nocifs pour les humains. Il faut donc les installer selon un protocole bien particulier, dimensionner correctement la solution, utiliser des systèmes intégrant plusieurs types de sécurité (capteurs de mouvement, visuels, sonores, etc.).  

La gamme « air » qui regroupe les purificateurs d’air professionnels utilisant les UV-C. Il s’agit de solutions curatives, qui détruisent l’ADN même des virus, les aérosols et toutes typologies de bactéries. Ils retiennent également les particules fines dans leur filtre HEPA. Les volumes traités par les équipements grand public sont faibles. Ceux que nous proposons sont dédiés aux espaces professionnels et permettent un traitement d’air compris entre 400 m3 et 12 000 m3 à l’heure. 

Et enfin, la troisième gamme est représentée par les « objets ». Il s’agit des systèmes qui vont pouvoir désinfecter les objets, comme les cabines de désinfection qui s’apparentent à des petits réfrigérateurs. Pour exemple, nous en avons déployé dans un musée-théâtre qui propose des visites guidées audio avec casques. Entre chaque visite, tous les casques utilisés sont remis dans la cabine et ils subissent 10 min de traitement par l’UV-C. Ils sont ainsi désinfectés à 99,9 %. 

Vous distribuez Signify et notamment le modèle Upper Air ; qu’en penser ?

Ce produit est semi-ouvert, il n’a pas de ventilation et est totalement silencieux. Son énorme avantage est de purifier l’air alors que du public est présent dans la pièce. Mais c’est aussi sa contrainte, puisque l’Homme ne doit pas rentrer en contact avec l’éclairage. Il y a donc quelques contraintes sécuritaires et de tests à faire avant l’installation en termes de hauteur, de réflectivité des matériaux autour. Ainsi, nous sommes certains que la dose reçue à hauteur d’homme n’est pas supérieure à la norme. 

Du point de vue de l’installateur/électricien ? 

Les différences majeures entre la gamme « surface » et la gamme « air » sont le temps et l’impact du traitement. La gamme « surface » va pouvoir traiter l’air en même temps que les surfaces composant une pièce, sans personne à l’intérieur, bien évidemment. Alors que la gamme « air » peut renouveler et traiter l’espace en continu, sans interruption.  

Je trouve que nous accusons un retard phénoménal par rapport à d’autres pays, ne serait-ce qu’au niveau européen. Les États ont promu ces solutions-là depuis bien longtemps et certaines villes allemandes équipent tous les établissements recevant du public d’un purificateur d’air à UV-C. À Hong Kong, tous les commerces doivent être équipés. 

Qui sont vos clients ? 

Nous nous positionnement comme un distributeur auprès des installateurs et des électriciens ou des sociétés tertiaires qui ont besoin de nos solutions. Certains produits n’étant pas accessibles pour le « grand public », nous sommes les principaux interlocuteurs, notamment avec la gamme de purificateurs d’air GoldenSea UV. Nous nous efforçons de créer des partenariats avec ces professionnels, essentiels dans le devenir d’espaces plus sains. 

Nous avons déployé dans toutes les régies de TF1 un purificateur d’air. Nous en installons également dans les espaces de restauration collective, cafeterias, salles d’attente, salles de soins, salles de réunion, Ehpad. 

Tous les espaces recevant du public externe pour garantir une sécurité sanitaire maximale. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.