L’objectif de 100 000 bornes de recharge sera-t-il atteint à fin 2022 ?

"Driveco propose son ombrière Le Parasol pour alimenter ses bornes de recharge en énergie verte". Source : Driveco

L’objectif, annoncé par le gouvernement fin 2020, de 100 000 points de charge ouverts au public à fin 2021 n’a pas été atteint malgré une forte augmentation du nombre d’installations l’année dernière. Alors que la forte progression des ventes de véhicules électriques et hybrides se confirme en 2022 au détriment des véhicules thermiques, cet objectif ambitieux sera-t-il atteint à la fin de cette année ? Et quels sont les moyens mis en œuvre pour le réaliser alors que des problèmes continuent à frapper l’industrie (hausse des prix des métaux, retards de livraison, pénurie de composants…) ?

L’objectif fixé par le président de la République de mettre à disposition du public 100 000 points de charge pour développer un réseau d’infrastructures de recharge s’était accompagné du déblocage d’un budget de 100 millions d’euros pour déployer un réseau national de 500 stations à recharge rapide le long des routes nationales et des autoroutes. Passer d’un peu plus de 32 000 points de charge à 100 000 en 12 mois était très (trop ?) ambitieux, l’augmentation moyenne étant plutôt de 4 000 points par an les années précédentes.

La forte progression de 2021 se poursuit en 2022

« Borne Schneider Electric PRO AC pour installation en voirie et applications tertiaires » Source : Schneider Electric

De 4 000 par an, le nombre d’équipements a atteint 20 000 bornes en 2021, selon les chiffres d’Avere-France et du Gireve, avec un parc installé à fin d’année de plus de 53 000 points de charge. La hausse se confirme avec 57 732 points au 31 mars 2022, mais ne devrait pas encore permettre d’atteindre les 100 000 à la fin de cette année ; 70 000 à 80 000 semblent plus probables. Il est à noter, toutefois, qu’en 2021, l’évolution du nombre de points de charge de + 64 % a dépassé celui des ventes de véhicules électriques et hybrides qui a atteint + 40 %. La répartition est de 86 points pour 100 000 habitants, mais les régions du Centre et de l’Ouest restent défavorisées. Le maillage territorial doit être encore amélioré, mais il faut aussi permettre la diversité d’usage en associant les sociétés d’autoroutes, les compagnies pétrolières, les distributeurs d’énergie (EDF Izivia, Engie, Enedis), la grande distribution et les gestionnaires de parkings publics. Les collectivités publiques ont aussi leur rôle à jouer pour disposer d’un réseau de bornes permettant de parcourir de longues distances hors des centres-villes

 

« Les autoroutes s’équipent de bornes de recharge rapide » Source : ENGIE Solutions CreditPunkAgency

Pour Schneider Electric, qui propose sa nouvelle gamme de bornes EVLink Pro AC de 3,7 à 22 kW, en monophasé ou triphasé, les services attendus par le client sont « de la disponibilité, de la facilité d’utilisation, la localisation, de l’assistance. Le client veut trouver rapidement la solution de recharge la plus proche de sa position, lancer facilement la recharge, avoir un moyen unique de payer. Le conducteur de véhicule électrique veut de la tranquillité d’esprit. Il veut être sûr que la charge est lancée lorsqu’il quitte son véhicule, et que la charge est complète lorsqu’il le retrouve ».

Le déploiement massif de bornes représente un enjeu pour les utilisateurs de véhicules électriques, mais aussi pour les gestionnaires de réseaux électriques
Comme le souligne Fabrice Boutard, Country Manager France de FIMER, « ces nouveaux usages bouleversent et bouleverseront l’utilisation du réseau actuel. En pleine conscience de ce défi, le dispositif ADVENIR vise à soutenir l’effort d’évaluation et d’anticipation de l’impact réseau des nouvelles stations IRVE en imposant par exemple que toute station de recharge (d’un ou plusieurs points de charge) dépassant une puissance de 36 kVA soit à même de communiquer des données de charge anonymisées. Les données remontées permettront l’analyse des impacts réseau et à ENEDIS et aux régies locales de mieux accompagner l’évolution croissante du parc.

« Bornes de recharge FIMER FLEXA AC alimentées par une ombrière photovoltaïque » Source : FIMER

 

La gamme complète de bornes de recharge courant alternatif FIMER FLEXA AC Wallbox (de 3,7 kW à 22 kW), FIMER FLEXA AC Station (2 x 22 kW et 22 kW + 3,7 kW), courant continu FIMER ELECTRA DC Station (60 à 150 kW) dispose du protocole de communication OCPP1.6JSon assurant l’interopérabilité requise. La gamme de FIMER présente des atouts clés pour les stations de recharge ouvertes au public :

  • la limitation de puissance dynamique d’une ou plusieurs bornes interconnectées, pour s’adapter aux limites de l’infrastructure réseau ;
  • la connectivité en grappe grâce à la configuration maître/esclave : 1 borne de tête communique en OCPP1.6JSon avec le système central, jouant le rôle de routeur et d’orchestre pour les autres bornes qui lui sont reliées ;
  • l’évolutivité des chargeurs rapides courant continu FIMER ELECTRA avec lesquels il est possible d’augmenter la puissance d’une borne dans le temps, par exemple 60 kW pour atteindre 150 kW par modulo 30 kW ».

Les compagnies pétrolières et les gestionnaires d’autoroutes se mobilisent pour l’équipement des stations-service autoroutières

L’équipement des aires de service et des stations autoroutières est indispensable pour les utilisateurs de véhicules électriques effectuant de longs trajets, et racontant souvent leurs déboires pour trouver des bornes disponibles en état de marche pour recharger en moins de 2 ou 3 heures leur véhicule.

La société Certas Energy France, qui exploite 460 stations en France (sous la marque Esso), a confié à ENGIE Solutions la construction et l’exploitation d’un réseau de super chargeurs. SSEC, la nouvelle société codétenue par Certas Energy France (51 %) et ENGIE Solutions (49 %) va déployer 85 super chargeurs dans 14 stations services d’autoroutes. Pour Yann Rolland, directeur général délégué d’ENGIE Solutions, « densifier le réseau encourage la conversion de notre mobilité vers des solutions moins émettrices de CO2. Ce partenariat avec Certas est une étape importante vers cette ambition ».

« Installation de bornes de charge rapide sous ombrière sur une aire d’autoroute » Source : ENGIE Solutions CreditPunkAgency

ENGIE Solutions va également équiper, avant fin 2022, 18 aires d’autoroutes dans l’est, le nord de la France et la Normandie. Ce seront 84 bornes de recharge ultrarapides pouvant aller jusqu’à 300 kW (soit 186 points de charge) qui permettront de recharger son véhicule en 20 min seulement, le temps d’une pause café.

TotalEnergies n’est pas en reste, le groupe multiénergies va engager plus de 200 millions d’euros pour équiper plus de 150 stations d’autoroute : 110 stations TotalEnergies sur autoroutes et voies express seront équipées de bornes de recharge rapide de 175 kW à fin 2022. TotalEnergies, qui avait acquis fin 2020 auprès du groupe Viessmann son unité Charging Solutions spécialisée dans les infrastructures de recharge pour véhicule électrique, a pour ambition d’opérer 150 000 points de recharge dans toute l’Europe d’ici à 2025 pour une distribution multicanal sur les lieux de travail, à domicile et dans l’espace public.

« Les places de parking public s’équipent de bornes rapides Siemens GreenUp » Source : Siemens

Pour les autoroutes A72, A9 et A20, c’est l’opérateur de bornes Fastned qui a remporté de nouveaux appels d’offres pour le lancement de stations autoroutières. L’opérateur hollandais poursuit son développement après la mise en service de ses 6 premières stations de recharge ultrarapide sur l’axe Lyon/Montbéliard. Dans les mois à venir, de nouvelles stations, équipées chacune de 8 points de charge de puissance pouvant aller jusqu’à 300 kW, seront mises en service sur l’A72, l’A9 et l’A20. De nouvelles stations sur l’A5 et l’A6 viendront compléter ce maillage de 12 stations autoroutières de Fastned. Pour le paiement, Fastned a retenu un tarif de recharge clair au kWh et un paiement direct par carte bancaire en plus des paiements avec un badge d’opérateur de mobilité.

Les métropoles s’équipent également avec des bornes en voiries et parkings publics
Quatre ans après l’arrêt des stations de voitures en libre-service Autolib’, la Ville de Paris veut équiper ses parkings publics de bornes de recharge. Ainsi, le parking Saemes Madeleine-Tronchet (Paris 8e) a vu la mise en service de 505 bornes de recharge en avril dernier, installées et opérées par TotalEnergies et Sogetrel, devenant le plus grand parking équipé de bornes de France. D’autres parkings équipés de 350 et 240 bornes suivront dans les semaines qui viennent. Pour Philippe Callejon, directeur Mobilités et Nouvelles Énergies France de TotalEnergies, « il s’agit de la première étape vers la mise en service de près de 1 100 bornes réparties dans les parkings souterrains opérée par Saemes à Paris ». Saemes poursuit son objectif visant à équiper près de 50 % de la capacité de ses parkings parisiens en bornes de recharge, des bornes qui seront alimentées par une électricité d’origine 100 % renouvelable.

« INDIGO va déployer sur ses parkings publics 2850 points de charge rapide à fin 2022 » Source : INDIGO

Indigo, qui exploite 2 720 parkings dans le monde, conforte son leadership dans la mobilité électrique en annonçant les premiers hubs de recharge ultra-rapide qui seront disponibles au cœur des grandes villes. Une première en France. Pour offrir ces infrastructures à tous, le groupe a noué des partenariats avec Electra et ENGIE Solutions, qui déploieront ces bornes dans une quarantaine de parkings Indigo à Paris, dans la région parisienne et dans les grandes métropoles (Bordeaux, Marseille…). Ces véritables « stations-services » électriques ultrarapides seront installées en 2022 et 2023. Ce seront ainsi 450 places de stationnement qui seront équipées dans une trentaine de villes en France. « Indigo accompagne ainsi les collectivités et les acteurs privés (hôpitaux, gares, aéroports…) et développe des solutions de mobilité innovantes pour faciliter les déplacements des usagers en ville. »

Intégralement alimentés en énergie verte, les hubs de recharge seront accessibles à tous : résidents qui ne possèdent pas de Wallbox à domicile, particuliers en itinérance qui souhaitent de la recharge rapide en cœur de ville ou encore les flottes professionnelles (taxis, VTC, auto-partage, etc.).

« Le groupement Métropolis pour la Métropole du Grand Paris permet l’utilisation de ses bornes avec un site internet et une application sur smartphone » Source : Métropolis

De son côté, la Métropole du Grand Paris a choisi la société Métropolis pour financer et gérer l’installation technique et l’exploitation commerciale des infrastructures dans les 130 communes de la Métropole. L’objectif est de 5000 points de charge d’ici à fin 2022, dont 250 points de recharge rapide, équipés de bornes e-Totem de fabrication française, avec le choix de trois puissances de charge pour s’adapter aux différents usages et une facturation au kilowattheure plus équitable et plus juste que la facturation au temps. Le site internet et l’application Métropolis facilitent l’utilisation des bornes de recharge en permettant de localiser une borne, réserver un emplacement, régler par carte bancaire, choisir la puissance de charge souhaitée.

L’Eurométropole de Strasbourg a confié à ENGIE Solutions associé à l’opérateur de recharge alsacien Freshmile le maillage des 33 communes de l’Eurométropole en bornes de recharge, avec le déploiement de 180 points de charge de 22 à 150 kW. Ces bornes seront alimentées avec 100 % d’énergie renouvelable pour éviter 3000 tonnes de CO2par an.

La communauté urbaine du Havre a retenu Shell et Ubitricity (fabricant et exploitant de solutions de

« Les bornes DBT Compact 50 permettent une recharge rapide sur les parkings » Source : DBT

recharge et filiale de Shell) pour installer 534 points de recharge AC et DC répartis sur 172 sites. 56 de ces points seront des bornes de recharge rapide d’une capacité allant jusqu’à 150 kW. Et là aussi, ces points seront alimentés exclusivement en électricité produite à partir d’énergie renouvelable.

« Electra va installer des bornes ultra-rapides (150-300 kW) sur les parkings du groupe immobilier Altarea » Source : Electra

Le déploiement des bornes en centres commerciaux et hôtels se développe avec de nombreux plans d’équipement
Le groupe Altarea, développeur et investisseur immobilier présent sur les 3 principaux marchés de l’immobilier (commerce, logement et immobilier d’entreprise), a confié à Electra, start-up française spécialiste de l’installation, la maintenance et la supervision de réseau de recharge, l’installation de bornes sur l’ensemble de son patrimoine immobilier. À l’horizon 2024, ce sont 19 sites qui seront équipés de bornes ultrarapides (150-300 kW). Pour Aurélien de Meaux, président d’Electra, « cette offre est une véritable valeur ajoutée pour les sites d’Altarea Commerce, qui pourront proposer un service attractif pour leurs clients et en attirer de nouveaux »

Electra a aussi été retenue par le groupe hôtelier Louvre Hotels Group (enseignes Campanile, Kyriad, Première Classe…) pour déployer 20 hubs de recharge ultrarapide d’ici fin 2022 dans les agglomérations denses. Ces hubs, permettant une recharge en moins de 30 min, seront accessibles aux clients de l’hôtel, mais aussi aux particuliers en itinérance ou aux flottes professionnelles (VTC, taxis…). L’utilisateur pourra être orienté vers la borne la plus proche, réserver sa borne à distance, recharger son véhicule et payer simplement via l’application mobile Electra, son pass de recharge ou sa carte bancaire.

Passer à des stations de recharge à 100 % à l’énergie solaire produite sur place
Les centres commerciaux, mais aussi les hôtels ou les entreprises installent de plus en plus d’ombrières photovoltaïques pour produire une électricité verte et abriter les voitures de leurs clients. Cette électricité peut aussi être utilisée pour alimenter des bornes de recharge.

« Equipement d’un parking de centre commercial sous ombrière » Source : Mobileese

C’est la solution proposée par Driveco qui exploite un réseau de plus de 5 000 points de charge ainsi que plus de 1 MWc de bornes de recharge solaires. Driveco a conçu et développé « le Parasol », une station de recharge à l’énergie 100 % solaire.

« Avec le Parasol, nous sommes passés de la simple mobilité électrique à la mobilité solaire, proposant ainsi aux véhicules électriques de se recharger avec une énergie 100 % décarbonée. L’association des bornes de recharge à l’énergie photovoltaïque est la solution idéale pour palier non seulement les problèmes de production d’énergie inhérents à l’augmentation de véhicules électriques en circulation, mais aussi, et surtout, permettre aux usagers de véhicules électriques de rouler avec une énergie 100 % verte.
« Borne AC Driveco Kino » Source : Driveco
Grâce à sa batterie de stockage et au système de pilotage de l’énergie en temps réel, le Parasol permet une recharge de jour comme de nuit, et même par mauvais temps. Son universalité lui permet de recharger tout type de véhicule électrique ou hybride rechargeable et il est possible de recharger jusqu’à 8 véhicules en simultané. Connecté au Smart Grid Driveco, le Parasol optimise la production et la consommation de l’énergie en fonction des besoins des utilisateurs sous le Parasol. » 

Cette production locale d’électricité permet d’être autonome et de diminuer les coûts d’électricité sur le long terme en s’affranchissant de l’augmentation du prix de l’électricité du réseau.

Des solutions combinant automatismes et logiciels de contrôle et de supervision
Pour répondre à l’évolution de la mobilité de son personnel avec un nombre croissant de collaborateurs utilisant un véhicule électrique, et pour respecter la réglementation (loi LOM), Schneider Electric a installé de nouvelles bornes dans son siège en région parisienne, le Hive, en s’adaptant à l’infrastructure existante. Une supervision locale des bornes de recharge est offerte par la solution EcoStruxure EV Charging Expert pour obtenir une consommation du bâtiment optimisée en fonction de la charge et de la production locale. Pour Régis Martin, responsable Performance Énergétique et Environnementale, directeur du site du Hive, « le logiciel d’analyse et d’administration du parc de bornes et de ses utilisateurs EcoStruxure EV Advisor me simplifie la vie au quotidien. EcoStruxure EV Advisor permet de superviser mon installation à distance pour gérer les badges et les accès associés, visualiser les statistiques d’utilisation et connaître l’état de mon parc IRVE à tout instant, et ce, sur mon PC au bureau ou en télétravail, ou bien directement sur mon smartphone dans le parking où se trouvent les bornes ».

Schéma Schneider Le HIVE_20220427

Mettre l’utilisateur au cœur de la machine

C’est le souhait d’Aurélien de Meaux, président et cofondateur d’Electra : « L’enjeu est aussi de proposer un parcours utilisateur à la hauteur des attentes, c’est-à-dire excessivement fluide et simple. Dans un premier temps, les choses vont se jouer autour de l’innovation en matière d’expérience client. Dans le secteur de la mobilité, toutes les innovations intervenues ces dix dernières années ont un point commun : une application mobile simple qui facilite la vie. Cette dernière doit permettre, entre autres services, de réserver sa borne, de suivre l’état d’avancement de la recharge, de l’arrêter ou de la reprendre et, bien entendu, de payer sa session de charge. »

Jean-Paul Beaudet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.