Gestion du chauffage d’une salle polyvalente

best domotique GTB salle polyvalente

Sébastien Urbaniak est le gérant de BEst Domotique, intégrateur du bâtiment connecté et partenaire lorrain de Smart Green Execution.

Très présent sur le marché résidentiel, Sébastien Urbaniak s’est peu à peu réorienté sur le petit tertiaire industriel avec une connotation GTB de plus en plus marquée.

L’efficacité énergétique est au cœur de son activité d’intégrateur du bâtiment connecté. Pour être efficace, un bâtiment doit être piloté et ne consommer que ce qu’il doit consommer, mais c’est l’humain qui doit être responsable.

Le relationnel joue un rôle primordial dans ce genre d’affaires. « C’est le commercial Siemens local qui m’a appelé pour contacter l’électricien en charge du CVC sur ce projet », explique Sébastien Urbaniak.

La salle polyvalente est composée d’un accueil, de deux petites salles et d’une grande salle de spectacle. Le système de régulation installé permet la gestion de 3 départs, à savoir :

  • les batteries chaudes des centrales de traitement de l’air ;
  • les radiateurs pour les deux petites salles ;
  • les panneaux pour la salle de spectacle.

L’eau chaude sanitaire est également régulée par le système. Pour l’accueil, des plinthes soufflantes sont installées et pilotées par un thermostat.

En fonction des demandes de chaque circuit et de la température extérieure, le système définit une consigne de départ de température d’eau pour la chaudière transmise via un signal 0-10V.


« Nous récupérons les informations des deux centrales de traitement d’air en Modbus et des compteurs d’énergie et débit en M-Bus vers le KNX via une passerelle multiprotocole MBS distribuée par Siemens », ajoute Sébastien Urbaniak.

Toute l’installation est reliée au superviseur OZW772 Siemens, ce qui permet au gestionnaire des équipements de la ville d’avoir une vision à distance sur l’ensemble des installations :

  • vérifier les défauts ;
  • déroger au planning de chauffage ;
  • modifier les consignes si besoin ;
  • ajuster les paramètres de régulation.

« Dans ce genre de projet, nous arrivons souvent en phase d’exécution et donc trop tard pour faire des préconisations. Notre rôle d’intégrateur système est aussi de préconiser et d’optimiser les choix sur l’ensemble des lots techniques d’un bâtiment. Ici, par exemple, l’installation de stores à lamelles orientables aurait été un plus, étant donné les surfaces vitrées importantes, ou encore une gestion de l’éclairage sur les différentes salles pour une gestion scénique, mais aussi une extinction générale éventuellement asservie au système anti-intrusion. Notre travail quotidien est d’accompagner les collectivités, les bureaux d’études, architectes et maîtres d’œuvre dans leurs démarches.

Pour conclure, le projet s’est très bien passé avec l’électricien, mais la grosse difficulté a été d’obtenir du chauffagiste les tables d’échange des CTA », précise Sébastien Urbaniak.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.