MELJAC : une progression de +15% de son CA en 2021

meljac
Solaris de Meljac

La solidité de MELJAC et le potentiel du marché offrent à la marque des perspectives ambitieuses qui s’appuient sur des développements créatifs et une évolution organisationnelle.

Meljac a développé une stratégie qui repose sur l’innovation, le sur-mesure et l’expansion internationale, permettant de maintenir un rythme de croissance dynamique malgré un contexte général toujours incertain.

« Meljac est née en 1995 de la passion d’André Bousquet mon mari, rappelle Florence Bousquet, gérante de la société. À l’époque, il était gérant d’une entreprise d’électricité qui équipait des appartements assez hauts de gamme et très fréquemment le client final lui demandait d’apporter une touche personnelle à l’installation. Meljac est le nom de son village natal dans l’Aveyron. André Bousquet a dessiné le fameux interrupteur goutte d’eau encore très apprécié aujourd’hui. Meljac, c’est 90 collaborateurs, tous passionnés dans différents métiers, et réunis sur quatre sites : deux principaux de fabrication et deux showrooms. Les collections laiton, verre et porcelaine ont le label « Origine France Garantie ». Pour la première fois, Meljac a dépassé les 10 M€ de chiffre d’affaires avec en 2021, un CA de 10,8 M€ en 2021, soit une augmentation de 15 %. »

En 2021, le CA à l’export a enregistré une croissance de +15 % par rapport à 2020. Outre sa présence en Europe, l’entreprise poursuit le développement sur le marché américain avec sa filiale implantée à Los Angeles depuis 2018 (7 % du CA global soit +56 % en 2021) et exploite progressivement le fort potentiel identifié au Moyen-Orient.

« La progression constante de notre chiffre d’affaires depuis ces 5 dernières années, issue de l’engagement passionné de nos équipes et de la qualité qui fait notre renommée, nous a permis de résister aux épreuves traversées tout au long de cette période. Aujourd’hui, l’entreprise prend une nouvelle dimension avec des projets d’une autre envergure et s’y prépare en recrutant et en investissant dans ses outils… De beaux défis en perspective, a déclaré Jean-Michel Lagarde, directeur général.

Des innovations esthétiques et techniques

Avec 5 % du chiffre d’affaires investis dans la R&D, MELJAC conserve son positionnement d’avant-gardiste. À l’instar de son premier partenariat avec Jean-Michel Wilmotte pour donner naissance à la collection Cannelée en 2018, la collection Solaris voit le jour en 2021, suite à une collaboration avec le designer australien Marc Newson. En 2022, c’est désormais l’univers de la joaillerie qu’intègre la marque grâce à son partenariat avec la Maison Tournai.

De nombreuses réalisations sur-mesure et créations personnalisées (35 % des produits fabriqués) voient régulièrement le jour dans les ateliers MELJAC, comme le Pupitre créé pour l’hôtel Mandarin Oriental (Paris et Münich) ou encore des plaques gravées spécifiquement pour les projets résidentiels.

meljac
Meljac@Mandarin-Oriental Paris

Concernant la domotique, l’entreprise continue de faire évoluer son offre bien que l’ensemble de ses gammes soit déjà connectable à la plupart des systèmes. Afin de simplifier l’installation, elle met au point en 2022 le produit Crestnet, un interrupteur directement connecté au bus Crestron : un modèle combinant à la fois des performances technologiques reconnues, l’élégance d’un matériau noble et la qualité de finition MELJAC.

Par ailleurs, la marque collabore avec le fabricant italien Black Nova pour créer les modèles Black Jack, compatibles avec quasiment tous les systèmes domotiques du marché.

« La force de MELJAC reste la possibilité d’harmoniser l’ensemble des appareillages tout en laissant au client l’entière liberté du choix de la technologie et du design », ajoute Jean-Michel Lagarde.

Des investissements humains et matériels pour consolider la croissance

L’effectif global a augmenté de 50 % en 5 ans. En 2021, MELJAC a créé des postes à la production, au bureau d’études et dans le service commercial en recrutant 11 salariés à contrat à durée indéterminée. Par ailleurs, depuis plusieurs années, l’entreprise a établi des partenariats avec des écoles pour favoriser la formation interne en alternance. Cette démarche a déjà permis d’embaucher 5 apprentis en CDI. En 2022, l’entreprise accueillera encore une vingtaine d’étudiants pour préparer l’avenir. « La majorité de ces recrutements a été rendue possible par la pérennisation du roulement de deux équipes (2×8) au service production », précise Jean-Michel Lagarde.

En parallèle, l’extension du bureau d’études et l’investissement dans de nouveaux équipements (graveuse, fraiseuse, étuve de traitement de surface, etc.) accompagnent cette évolution organisationnelle.

MELJAC investit également dans la rénovation de ses deux showrooms français (Paris et Lyon) et y renforce ses équipes.

« L’activité commerciale est aussi soutenue par une visibilité accrue en 2022, poursuit Jean-Michel Lagarde, notamment avec la participation de la marque à une quinzaine de salons tant professionnels que grand public et à des événements BtoB, en France et à l’étranger (EquipHotel, Downtown Design Dubaï, Architect@Work Milan, Révélations Paris…)« .

MELJAC est labellisé « Entreprise du Patrimoine Vivant » depuis 2015. Ce label est une marque de reconnaissance de l’État qui distingue les entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.