Petit retour sur la convention FFIE

Convention-FFIE-Emmanuel-gravie-ouverture

Ce 15 juin avait lieu la 4ème convention de la FFIE, la fédération Française des Intégrateurs électriciens.

Cette édition fut encore plus remuante que les autres avec une avalanche d’opportunités d’affaires pour l’électricien mais qui supposent formation et agilité pour accompagner ses évolutions. Le thème de cette année était ‘’Electricité et digital’’.

Après l’ouverture de Jacques Chanut, Président du Groupe SMA, Emmanuel Gravier, Président de la FFIE, expliquait la nécessité absolue de l’électricité intelligente alliance du numérique et de l’électricité pour supporter l’effort de décarbonation de la société.

La première table ronde présentait les grandes tendances en pointant des sujets comme le vieillissement de la population, l’urbanisation et les nouveaux procédés de fabrication et d’installation. Ensuite la deuxième abordait les notions de transition numérique, de jumeau numérique du bâtiment et ouvrait sur l’hydrogène, seule source complémentaire qui répond quand l’électron n’est pas la solution.
Benoit Coquard, président de Legrand, concluait cette convention en questionnant : « comment emmener Mr et Mme Toutlemonde dans cette transition numérique et écologique ? »

Quelques phrases entendues

Benjamin Fiquet, Icade : « Quand on a les chiffres, on a des responsabilités. Le bâtiment est de fait intelligent, solidaire et responsable. »

Hélène Macela-Gouin, Schneider Electric : « Comment fait-on du bâtiment du passé, le bâtiment du futur en le digitalisant ? »

Christophe Bourgueil, Eaton : « dans les nouveaux bâtiments, l’appel de puissance peut être multiplié par 4. »

Emmanuel olivier, Ubiant : « le jumeau numérique sera accessible à tous quand les interfaces seront conviviales avec un format d’échange standardisé. »

Pierre-Etienne Franc, Hy24 et FiveT Hydrogen AG : « les électriciens vont devoir toucher à l’hydrogène pour être dans la conversion de l’hydrogène en électricité et inversement ».

« Ecoutez les jeunes, ils savent mieux que nous quoi faire »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.