CES 2016 : high-tech, French Tech … Le bilan

La Frenc Tech à l'honneur au CES 2016 / (c) directmatin.fr

La 48ème édition du Consumer Electronics Show a pris fin samedi 9 janvier. Si comme chaque année le salon a été un succès avec plus de 170 000 professionnels de l’industrie présents (un record qui a de grandes chances de battre celui de 2015), la venue en nombre des start-up françaises a été remarquée et félicitée par Emmanuel Macron qui s’est rendu sur place pour soutenir nos ambassadeurs. Cette présence française au CES confirme une fois de plus la place de la French Tech sur le marché récent des innovations technologiques.

Sur le même sujet

Les produits stars du CES
Parmi les produits les plus populaires du salon, les voitures connectés, autonomes ou électriques ont connu un fort succès. Révélateur des tendances à venir, les grands géants du secteur automobile ont profité du salon pour faire découvrir leurs nouveaux prototypes. Google a ainsi présenté sa gamme de voiture sans conducteur, et s’associera avec l’enseigne Ford pour travailler sur la connectivité entre smartphones et voitures. Kia, filiale sud-coréenne du groupe Hyundai a dévoilé un prototype de voiture autonome qui devrait être commercialisé d’ici 2030. Enfin, les participants ont pu admirer la Budd-e de Volkswagen, un modèle revisité et plus moderne de la Volkswagen Combi.
La réalité virtuelle et les objets connectés ont aussi été des produits phares du salon. Après le casque à réalité virtuelle de Google (où il suffisait de glisser son smartphone dans le casque), l’immersion totale dans les jeux vidéo avec la création de tout un univers constitue un défi de taille à relever pour les concepteurs, qui pourrait s’étendre jusque dans les salles de cinéma et révolutionner le 7ème art. La société Yezz quant à elle a dévoilé Sfera, un smartphone capable de filmer à 360°.

Les français ont fait sensation
Près de 200 compagnies et start-up françaises étaient présentes au salon, soit une hausse de 93 % par rapport à 2015. Des grosses enseignes comme Dassault System ou La Poste aux petites start-up régionales, la French Tech a envahi le CES et a pris en otage le marché de la high-tech. Parmi les représentants français, l’enseigne Legrand s’est associée à Allseen Alliance, La Poste et Zigbee Alliance pour présenter sa démarche d’ouverture de ses dernières solutions Smart Home à travers le programme Eliot, mais aussi son implication à rendre interopérables tous types d’objets connectés dans la maison. Netnamo a aussi dévoilé sa nouvelle caméra de détection de présence, et Parrot son dernier appareil volant, encore au stade de prototype. En tout, 19 start-up françaises ont été récompensées d’un prix, dont 8 pour des objets connectés comme le thermostat de Ween favorisant les économies d’énergie. Des lauréats français souvent âgés de moins de trente ans, qui s’emparent de ce marché récent pour s’y affirmer et pousser l’innovation à la française à son paroxysme.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte