IOT: Véritable tremplin du bâtiment vert

cofondateur d’Hop-Cube

L’IoT dans le bâtiment, est le levier pour mettre l’un des secteurs les plus énergivores à l’heure de la transition énergétique. De l’alerte en temps réel à la prévision des consommations, l’IoT élève le développement durable au rang de facteur de performance.

Sur le même sujet

Par Thomas Albisser, cofondateur d’Hop-Cube, éditeur de logiciels dédiés à la RSE collaborative et animateur du Groupe de travail de l’ADEME sur l’affichage environnemental.

Le bâtiment connecté n’est plus une perspective, c’est une réalité ! Hier réservé à des projets élitistes, l’accès aux technologies de monitoring des bâtiments s’est depuis considérablement démocratisé. Les coûts des capteurs connectés ont baissé, les données émises par ces capteurs transitent par des réseaux aujourd’hui adaptés, les plates-formes qui les centralisent et les analysent sont développées. Cette nouvelle chaîne de l’information devient la norme pour le secteur de l’énergie et ce n’est que le début. Tous les bâtiments sont concernés, le bâtiment intelligent de demain, ce n’est pas uniquement le nouvel immeuble flambant neuf, c’est aussi le bâtiment d’hier, la construction ancienne, qu’on aura rendu connectés et durables grâce aux innovations numériques.

Pour la première fois à cette échelle, la transition numérique sert la transition écologique. Car c’est bien d’environnement et, plus largement, de développement durable dont il s’agit. Piloter à distance et en temps réel un bâtiment devient un acte écologique puisque les informations transmises par les capteurs connectés améliorent la performance environnementale des bâtiments.  Et cet acte écologique va tout naturellement se généraliser ! En améliorant la rentabilité des bâtiments, l’IoT fait entrer le développement durable dans l’ère de la performance économique, au cœur des préoccupations des acteurs du secteur.

La performance par la preuve

Terminée l’époque des promesses génériques ou moyennes ! L’IoT révolutionne le diagnostic énergétique des bâtiments. Véritable outil d’aide à la décision, il permet d’identifier les travaux à réaliser en premier pour optimiser la consommation d’énergie et choisir les équipements appropriés, gage d’un retour sur investissement rapide ! Non seulement son gestionnaire obtient rapidement une vision réaliste des principaux postes de consommations d’eau, d’électricité, de gaz d’un bâtiment, mais surtout ces données font office de preuve pour les occupants à qui on peut démontrer concrètement l’intérêt de leurs efforts en termes d’économie d’énergie.

La performance par la réactivité

 Terminé le gaspillage de ressources, qu’elles soient énergétiques ou financières ! Les multiples capteurs connectés remontent des indicateurs en temps réel et de façon continue. En cas de consommations anormales (fuite d’eau, surconsommation électrique, absence d’usage, etc.), une alerte est lancée et une décision peut être prise. Les données et surtout les algorithmes qui les analysent, permettent rapidement de cerner les profils de consommation et, ainsi, de modéliser l’utilisation optimale des ressources.

La performance par la prévision

Terminée l’analyse des données en silo ! Une fois les données d’un bâtiment décortiquées, on dispose d’assez de paramètres et d’informations pour croiser les indicateurs et se lancer dans l’analyse prédictive des consommations. Dans cette analyse, on peut intégrer de nombreux paramètres comme la variation des prix, les sources d’énergie, les usages particuliers, etc. Bref, créer de nouvelles synergies entre les informations pour améliorer l’efficacité énergétique et économique d’une part, mais augmenter le confort des usagers et favoriser leur acceptabilité d’autre part. Décloisonner l’information et proposer aux individus de devenir acteurs à part entière d’un changement de paradigme, c’est tout l’intérêt du numérique ! Les preuves, les alertes et les prédictions sensibilisent les usagers aux enjeux environnementaux et économiques liés aux consommations quotidiennes du bâtiment dans lequel ils vivent ou travaillent.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte