Reliures en double peau, ECL Studio

Place-Louis-Rey-Lunel-France-Architecte-urbaniste-Lebunetel-Associes-Concepteur-lumiere-ECL-Studio-Dampere-Graphiste-Eric-Pol-Simon (c)Julien-Thomazo
Place Louis-Rey Lunel - Architecte-urbaniste Lebunetel-Associes - Concepteur lumiere ECL-Studio - Graphiste Eric Pol-Simon. (c)Julien Thomazo

Requalification urbaine d’un carrefour en espace public par les architectes urbanistes Lebunetel & associés de Montpellier, la place Louis-Rey, de Lunel (Hérault), a remporté le 1er prix du Concours Lumières 2019. Reportage réalisé par Vincent Laganier, Light ZOOM Lumière.

Sur le même sujet

Une conception lumière d’ECL Studio révèle la double peau du mur pignon des reliures. Détails d’architecture.

 

 

 

 

 

 

À Lunel, la place Louis-Rey articule la ville d’hier et d’aujourd’hui. « Elle ponctue le paysage urbain et la promenade, elle s’offre comme un salon domestique », raconte Nicolas Lebunetel, architecte urbaniste.

© Julien Thomazo – Architecte urbaniste Lebunetel & associés

Fresque graphique
Résultant des démolitions de l’îlot d’autrefois, « le pignon des reliures se distingue par sa double peau mordorée », décrit Lebunetel & associés.

© Lebunetel & associés – Graphiste Éric Pol-Simon

Éclairage polychromatique

© Yves Bral – Graphiste Éric Pol-Simon – Conception lumière ECL Studio

Sept réglettes quatre couleurs RGBW ColorGraze MX4 Powercore, de Color Kinetics, sont installées en arrière des tôles perforées. Positionnées entre la fresque et le mur pignon, elles sont totalement invisibles et protégées contre les potentielles dégradations urbaines. Seule la lumière dynamique transparaît.

 

 

 

 

 

 

 

Rétroéclairage

© Julien Thomazo – Graphiste Eric Pol-Simon – Conception lumière ECL Studio

De nuit, « un rétroéclairage polychromatique et évolutif permet de créer de douces et lentes pulsations colorées qui animent cet habillage ajouré », décrit Yves Bral, d’ECL Studio. Le motif de percement a été élaboré avec le graphiste Éric Pol-Simon.

 

 

 

 

 

 

 

Goutte inversée
Pour créer cette scénographie lumière poétique de la double peau, « la mise au point s’est faite avec l’entreprise Dampere, confie Yves Bral. Elle a créé le poinçon sur mesure en forme de goutte inversée permettant de restituer une sensation de tissage dans le motif de la paroi et d’accrocher la lumière. Ce motif a été vérifié en phase chantier par la création d’un prototype et l’essai du rétroéclairage en situation ».

© Julien Thomazo – Graphiste Éric Pol-Simon

Retrouvez le Zoom du numéro précédent ici.

Reportage réalisé par Vincent Laganier, Light ZOOM Lumière

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.