La nuit virtuelle, une nouvelle de Roger Narboni

La nuit vituelle, par Roger Narboni, CONCEPTO - Shanghai Huang Pu River - Pudong Zoom 1 - ©Fanny Guerard
La nuit vituelle, par Roger Narboni, CONCEPTO - Shanghai Huang Pu River - Pudong Zoom 1 - ©Fanny Guerard

Garder le fil de lumière ! Avec cette nouvelle nouvelle de Roger Narboni, nous continuons à laisser passer la lumière et à publier vos contributions, suivons le fil au cœur de la nuit…

Sur le même sujet

Après La nuit augmentée, Roger Narboni, CONCEPTO, nous livre aujourd’hui, La nuit virtuelle, deuxième nouvelle publiée en cette période de confinement.

Cette série de nouvelles, puisque série il y a, s’inscrit dans notre démarche de laisser passer la lumière. Nous renouvelons, à ce propos, nos remerciements à tous ceux qui nous envoient des actualités, des projets, des produits. Continuons à garder le fil de lumière et continuez à nous adresser vos propositions afin de ne pas rester dans la nuit…

Cette nuit à la fois fascinante et inquiétante dont on ne sait si elle est magique ou tragique, et qui se trouve au cœur de ce récit signé de Roger Narboni. Cette nuit troublante qui fait tant polémique parfois, et en particulier en ce moment. L’auteur, comme dans la précédente nouvelle, se projette dans un monde obscur, un univers dans lequel notre vision nocturne a disparu, où les lumières de la ville ne luisent ni ne nuisent plus.

Mais au lieu de nous plonger dans une atmosphère glauque, au sens du “roman noir”, les personnages, qui doivent pourtant faire face à une réalité “sombre”, nous entraînent dans un univers virtuel où tout devient possible, un monde parallèle qui laisse entrer des flots de lumière, des tourbillons de couleurs, comme seuls les concepteurs lumière savent nous les offrir.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour découvrir La nuit virtuelle… bonne lecture !

 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.