Luminaires UV-C Signify : une solution éprouvée pour désinfecter l’air

Cahier technique – Luminaires UV Signify-C – © Signify
© Signify

François Darsy, chef de marché tertiaire et industrie de Signify et animateur du groupe de travail Luminaires UV-C du Syndicat de l’éclairage, détaille la nouvelle gamme de luminaires de désinfection par UV-C de Signify.

La nouvelle gamme de luminaires UV-C Signify est conçue pour être utilisée dans les bureaux, les commerces, les usines, les zones d’accueil et les écoles. François Darsy, chef de marché tertiaire et industrie de Signify, explique les apports de ces produits et de leur technologie.

Comment utilise-t-on les rayons UV-C ?
François Darsy – La technologie des UV-C ne vient pas de sortir des laboratoires, elle est utilisée depuis plusieurs décennies et trouve son application au cœur de la crise sanitaire. Les lampes UV-C basse pression de Philips ont leur émission principale à 254 nm, où l’action sur l’ADN est très proche de la valeur maximale théorique germicide de 265 nm. Par conséquent, nos lampes germicides sont extrêmement performantes pour détruire des micro-organismes et l’étude que nous avons menée avec l’Université de Boston a montré l’efficacité de nos solutions.

Comment met-on en œuvre les UV-C pour détruire le SARS-CoV-2 ?
François Darsy – Il existe plusieurs façons d’éliminer les bactéries et virus : par la désinfection de l’air, des surfaces, des objets. Au-delà d’une certaine taille, les gouttelettes, projetées par une personne lors d’une toux par exemple, sont trop lourdes pour rester dans l’air et tombent rapidement sur le sol, une surface proche ou des objets. Cependant, la majorité des particules sont trop petites (aérosols) pour tomber et peuvent donc rester en suspension dans l’air. La solution basique pour la désinfection de l’air consiste à aérer régulièrement la pièce, mais cela ne constitue pas une grande efficacité. Les rayons UV-C désinfectent l’air, les objets et les surfaces qui contiennent des bactéries ou des virus, et contribuent à les réduire et à éviter qu’ils ne se répandent davantage.
Pour désinfecter les surfaces, on dispose des luminaires aux plafonds qui vont envoyer suffisamment d’UV-C pendant un temps déterminé pour détruire les virus. Cette solution est très efficace, mais elle exige que le local où sont installés les luminaires soit vide. Il est impossible d’envoyer des UV-C en présence de personnes, car leur rayonnement est extrêmement nocif. La Global Lighting Association a proposé des directives et les précautions à prendre quant à l’utilisation de cette méthode.
Pour les objets, on utilise des enceintes fermées qui fonctionnent un peu comme un micro-ondes : on dépose les objets à l’intérieur, et le cycle UV-C se déroule porte fermée.
Pour désinfecter l’air, on utilise des luminaires à flux dirigé, c’est ce que nous faisons chez Signify.

Comment fonctionnent ces luminaires UV-C Signify ?
François Darsy – Les microparticules présentes dans l’air ont tendance à se répartir dans tout l’espace, la seule solution consiste donc à ventiler pour remplacer cet air contaminé. En renouvelant l’air d’une pièce de 10 m3 deux fois par heure comme l’impose le Code du travail, on va supprimer 60 % seulement des particules en suspension. Pour être très efficace, il faudrait obtenir un taux de renouvellement de l’air supérieur à 6 (60 m3/h) et donc rendre l’espace « venteux et bruyant ». Avec les installations de ventilation existantes dans les bureaux aujourd’hui, il n’est pas possible d’atteindre un niveau suffisant pour retirer la totalité des particules en suspension.
Signify propose un luminaire qui envoie des rayons UV-C sur une fine couche d’air d’une dizaine de centimètres qui rase le plafond ; ainsi, grâce à la convexion naturelle, l’air est désinfecté en continu. Ce système est utilisé depuis longtemps dans les centres de traitement de la tuberculose et s’est avéré efficace, avec une consommation d’énergie minime. Ce dispositif équivaut à renouveler l’air de 6 à 24 fois par heure. Notre logiciel permet de calculer la puissance nécessaire à installer dans l’espace en fonction à la fois de son volume et de sa surface, pour obtenir le taux de renouvellement nécessaire.

Y a-t-il des précautions particulières à prendre avec votre dispositif ?
François Darsy – Tout l’intérêt de cette technologie réside dans le fait que les luminaires peuvent fonctionner en présence de personnes : dans les salles d’attente, les salles de réunion, les lieux de restauration, les salles de sport, etc. Une contrainte : la hauteur sous plafond doit être comprise entre 2,50 et 5 m. Afin d’accompagner au mieux ses partenaires, Signify dispense une formation en ligne dédiée aux installateurs et aux distributeurs pour la mise en œuvre de ses produits afin de garantir un fonctionnement efficace de nos solutions en toute sécurité. Les luminaires UV-C Signify répondent à un besoin latent, croissant où il n’existe pas de réponses alternatives. Dans ce contexte, nous espérons instaurer un dialogue avec les autorités compétentes afin que les pouvoirs publics s’engagent et se mobilisent sur cette question et ces solutions.

• • •

Cet article fait partie du Cahier technique de Lumières N°34 consacré aux luminaires UV-C.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.